Retrouvez le programme, le classement et les résultats du League of Legends European Championship, LEC Summer Split saison 2019.


La preview de la rédac

EXCEL

Les EXCEL n'ont pas réussi leur entrée en LCS malgré quelques fulgurances durant ce Spring Split. Au cours de l'intersaison, l'équipe a recruté deux joueurs expérimentés : Hjarnan et Mickey. Cela renforce l'équipe sur le papier, mais un problème semble toujours persister : Caedrel n'a pas convaincu dans la jungle et n'a toujours pas de doublure. Vu l'importance des junglers en début de partie, cette faiblesse semble assez importante pour condamner EXCEL à jouer la seconde moitié du tableau.

 

FC Schalke 04

Annoncés comme l'une des équipes favorites, les Schalke 04 n'ont même pas réussi à accéder aux playoffs. Les Allemands ont recruté Trick afin de renforcer leur jungle mais n'ont pas remplacé leur coach assistant DLim, laissant Dylan Falco seul à la barre du navire. Sur le papier, l'équipe a le potentiel pour jouer les premières places, et il ne faut pas oublier qu'elle avait autant de victoires que de défaites lors du Spring Split et qu'une seule semaine en 0-2 a suffi à la faire passer du podium à la lutte pour les playoffs.

 

Fnatic

Après une reprise désastreuse, les coéquipiers de Rekkles avaient fait une incroyable remontada, passant de huitièmes à troisièmes en quatre semaines. L'équipe a cependant montré ses limites en playoffs, ayant à la fois des difficultés au niveau des stratégies, qui n'étaient pas les plus efficaces dans la meta (Twitch/Annie bot, GP toplane), ainsi qu'au niveau de sa coordination globale. L'équipe d'encadrement s'est renforcée avec l'arrivée d'un manager et d'un analyste, tandis que le jungler académique Dan est venu seconder Broxah dans l'équipe première. Ce n'est pas la première fois que Fnatic rate un split et l'équipe s'est presque toujours montrée plus forte en seconde partie de saison qu'en première. Avec l'expérience accumulée par Nemesis, les Fnatic sont plus que jamais une force avec laquelle il faudra compter en LEC.

 

G2 Esports

Best team in the world, Perkz mid best player world, Jankos Braum second best player ! Les G2 n'ont pas raté une occasion de se troller entre eux depuis leur victoire au MSI. Leur situation reste inédite pour les Européens depuis Gambit en saison 3 et il leur faudra des épaules solides pour répondre aux attentes des fans. Grands favoris de ce Summer Split, Wunder et ses partenaires doivent maintenant s'inscrire dans la durée. Cependant, leur domination semble assez fragile : des changements de meta faisant rebasculer le jeu vers la botlane pourraient les mettre en grande difficulté, Perkz n'ayant pas encore la carrure d'un top ADC européen comparé à des joueurs comme Rekkles ou Upset.

 

Misfits

Tout comme Schalke 04, les Lapins ont beaucoup déçu lors du Spring Split. Il y avait de fortes attentes dans cette superteam et la mayonnaise n'a pas semblé prendre plus que ça, l'équipe étant clairement un cran en dessous des meilleures formations européennes. Il n'y a eu aucun ajout durant le mercato, seulement le départ de PoohManDu de son rôle de coach. Cependant, la victoire de l'équipe académique en European Masters a montré que la relève pouvait être déjà là. Le talent est toujours présent chez Misfits, il ne leur manque plus qu'une meilleure compréhension de la meta et une meilleure synergie collective pour qu'ils se retrouvent à la place où les fans les attendent.


(c) Riot Games

Origen

Retour gagnant en LCS pour une structure qui était partie sur la pointe des pieds. L'équipe n'a pas spécialement brillé grâce à des individualités malgré quelques éclairs de génie de Nukeduck, mais a montré une coordination impressionnante pour des joueurs qui n'avaient pas jamais évolué ensemble auparavant. Origen est une équipe complète, qui n'est la meilleure dans aucun domaine en Europe, mais ne possède aucune faiblesse globale. Elle a accumulé beaucoup d'expérience durant le Spring Split et, si elle parvient en plus à se forger une réelle identité forte dans le jeu, elle pourrait très bien faire chuter les G2 de leur piédestal avant les Worlds.

 

Rogue

Nouveaux venus en LCS, les Rogue n'ont absolument pas convaincu lors du Spring Split. L'histoire semble d'ailleurs devoir se répéter pour ce segment estival avec la titularisation de la formation académique, certes talentueuse mais dont l'expérience de la grande scène européenne est limitée. Bien qu'ils semblent condamnés à jouer le bas de tableau au moins en début de split, leur progression pourrait s'avérer intéressante et ils joueront peut-être les trouble-fête lors de la seconde partie du segment.

 

SK Gaming

Les SK Gaming ont finalement réussi leur retour, malgré une équipe qui ne semblait pas si convaincante que cela sur le papier, mais dont les joueurs ont réussi à surprendre positivement le public. L'intersaison a été compliquée avec le départ de Sheepy, dont la place a été prise par Realistik. L'équipe a opéré d'autres changements, rétrogradant Werlyb en académie et en faisant monter Sacre dans le roster principal. Afin de pallier le départ l'ancien coach UoL, Pyros est venu renforcer l'équipe technique en tant qu'analyste, de même qu'Unlimited en tant qu'assistant entraîneur. Les SK semblent pouvoir jouer les playoffs une fois de plus, mais une montée en puissance de Schalke et/ou Misfits pourrait faire d'eux les grands perdants du Summer Split.

 

Splyce

Encore une fois, les Serpents nous ont surpris, en réussissant malgré leur statut d'outsiders à finir dans le dernier carré. Leur maîtrise de la carte est l'une des meilleures d'Europe et seuls les G2 peuvent actuellement les concurrencer dans ce domaine. Leur rookie Humanoid a montré un certain potentiel, ce qui n'exclue pas pour autant une nouvelle montée en puissance de l'équipe pour le Summer Split. Si en plus la meta ralentissait un peu, laissant plus de place à la macro, les Splyce seraient alors un candidat sérieux non seulement au podium, mais aussi pour la qualification aux Worlds.

 

Team Vitality

Les Abeilles n'ont pas fait un mauvais segment printanier mais celui-ci a quand même été en dessous des attentes après leur prestation lors du Championnat du monde. Mowgli n'a pas réussi à aussi bien se coordonner avec l'équipe que Kikis tandis que le style de jeu de Jiizuke a été analysé et contré par les autres équipes. Ce problème de collectif peut cependant s'arranger lors du Summer Split et les Abeilles restent une équipe avec laquelle il faudra compter pour la qualification aux playoffs. 

 

Le programme de la semaine

Vendredi 7 juin

  • Terminé
    G2 Esports
    1
    vs
    0
    Splyce
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Vitality
    0
    vs
    1
    Origen
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Rogue
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Fnatic
    1
    vs
    0
    SK Gaming
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    FC Schalke 04 Esports
    1
    vs
    0
    exceL Esports
    Regular season
    Regular season

 

Samedi 8 juin

  • Terminé
    exceL Esports
    0
    vs
    1
    Rogue
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    SK Gaming
    1
    vs
    0
    FC Schalke 04 Esports
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Splyce
    1
    vs
    0
    Vitality
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Misfits Gaming
    0
    vs
    1
    Fnatic
    Regular season
    Regular season

  • Terminé
    Origen
    0
    vs
    1
    G2 Esports
    Regular season
    Regular season