En 2019, le Championnat du monde de League of Legends revient en Europe. Planning, dates, lieux, groupes, résultats, retrouvez toutes informations sur cet événement.


La preview d'avant matchs

  • Terminé
    Griffin
    1
    vs
    3
    Invictus Gaming
    Playoffs
    Playoffs

Suite aux problèmes ayant entraîné le départ de cvMax, les Griffin ont fait une entame de championnat timide avant de retrouver leur meilleur League of Legends durant la seconde moitié des groupes. Sword a fait son retour dans la Faille de l'invocateur, rappelant au monde que Khan n'est pas le seul joueur de Jayce en LCK. Ce champion lui sera sûrement utile contre TheShy, qui n'a pas fait son meilleur début de tournoi. Le toplaner des Invictus Gaming a quand même réussi à assurer l'essentiel face à leurs bourreaux américains du MSI mais semble pouvoir être mis en difficulté cette année, même si Sword n'est pas réputé pour être le meilleur toplaner de sa ligue. Heureusement, les Griffin pourront compter sur Tarzan, qui a montré que cette meta agressive lui correspondait parfaitement grâce à sa maîtrise d'Elise et Lee Sin. De leur côté, les Invictus Gaming évoluent plutôt à vue, alternant entre Ning et Leyan, le premier n'étant plus aussi affuté qu'en 2018 tandis que le second n'a pas spécialement brillé pour ses débuts sur la scène internationale. La stratégie de l'équipe reste similaire quel que soit le jungler titulaire, ce qui montre que les Chinois cherchent encore à prendre leurs marques dans ce tournoi.

Sur la botlane, JackeyLove et Baolan se sont orientés sur des duos agressifs, à la fois forts durant la phase de lane et lors des premiers regroupements. Viper et Lehends ont préféré partir sur des duos plus exotiques, dont le fameux Garen/Yuumi ainsi qu'une Irelia pour Viper. Ces duos pourront surprendre les Griffin et il leur faudra se méfier du Fiddlesticks de Baolan car même si ce champion n'est pas une priorité dans la meta actuelle, il peut se révéler extrêmement dérangeant face à des compositions manquant de puissance à distance. Sur la midlane, Chovy s'est illustré sur Camille, n'étant pas mort en deux parties jouées. La puissance actuelle des assassins et des combattants lui permet de briller avec son style de prédilection. C'est moins le cas pour Rookie, qui garde une préférence pour les mages classiques, même s'il peut tout jouer. Le champion du monde en titre reste le moteur de son équipe, sacrifiant parfois des ressources pour les laisser à ses partenaires tout en faisant plus que sa part du travail niveau dégâts.
Aujourd'hui, les deux équipes jouent principalement autour de leurs sololaners et à ce petit jeu, les Invictus Gaming semblent largement au niveau des Griffin, voire au dessus, même en ayant montré moins de choses dans la phase de groupes. La différence pour les Coréens pourrait bien se faire dans la jungle, leurs débuts de parties étant généralement bien meilleurs que ceux des Invictus, créant potentiellement un écart que les Chinois ne pourront pas rattraper.

 

  • Terminé
    FunPlus Phoenix
    3
    vs
    1
    Fnatic
    Playoffs
    Playoffs

La première semaine fut compliquée pour nos représentants européens mais ils se sont sublimés lors des matchs retours afin de valider leur billet pour les quarts en tombant SKT et RNG. Les FunPlus Phoenix avaient hérité d'un groupe plus simple qu'ils ont quitté non sans quelques sueurs froides. Après l'avoir emporté face à J Team, l'équipe a disputé un match de barrage contre Splyce, match qu'elle a finalement remporté. Les deux teams jouent plus autour de leur botlane que de leur toplane et dans ce duel, Rekkles a davantage brillé lors de la seconde semaine que Lwx. Au vu des derniers résultats, ce duel devrait se passer sur des tireurs classiques, le Garen/Yuumi des Fnatic n'ayant pas connu le succès. Hylissang et Crisp étant tous deux fans de supports pouvant être très agressifs dès les premiers niveaux, l'action sera sûrement au rendez-vous. Les junglers pourront venir faire la police et Gragas sera l'un des champions contestés à ce poste, les deux équipes ayant 100 % de victoire sur ce personnage. Broxah semble quand même un peu plus à l'aise que Tian même si l'expérience acquise par ce dernier ces dernières semaines devrait lui permettre de mieux mener sa barque. 

Après s'être sublimé lors des playoffs de la LPL, GimGoon s'est montré moins tranchant pour le début du Championnat du monde alors que, de son côté, Bwipo a réussi à avoir plus d'impact en jouant des personnages qui pouvaient tenir leurs duels tout en se rendant utiles sur toute la carte. Le défi sera probablement difficile contre GimGoon mais le Belge a les capacités nécessaires pour ne pas sombrer contre son adversaire en cas de match-up défavorable. Comme de juste dans la meta actuelle, les midlaners se retrouvent sous les projecteurs même si, globalement, Nemesis s'est montré plus dominant. Cependant, Doinb a joué trois fois des tanks avec deux défaites mais lorsqu'il est sur un carry, il semble innarrêtable. Ryze sera sans doute un champion très demandé même si les FPX pourraient aussi laisser Twisted Fate disponible afin d'attirer Nemesis sur son pick de cœur. La véritable question demeure : quel visage ces deux équipes montreront-elles ? Les Fnatic de la première semaine ont vraiment été très timides alors que les Chinois ont montré un niveau plus homogène, bien qu'en dessous de celui qui leur avait permis de remporter la LPL. Si les deux équipes se retrouvent au meilleur de leur forme, les mécaniques semblent légèrement pencher du côté chinois mais l'expérience, elle, est clairement pour les européens. 

 

  • Terminé
    SK telecom T1
    3
    vs
    1
    Splyce
    Playoffs
    Playoffs

Les joueurs de kkOma se sont extirpés sans trembler du groupe de la mort. Malgré un faux pas contre Fnatic, les champions de la LCK semblent armés pour reconquérir le titre mondial. Néanmoins, il ne faudra pas qu'ils sous-estiment des Splyce qui avaient hérité d'un groupe plutôt accessible et qui s'en sont sortis avec courage, abnégation et une certaine élégance. Les deux équipes font partie des plus lentes du tournoi, préférant prendre le temps de mettre leurs tactiques en place avant de lancer l'assaut. La première inquiétude pour les européens se situe en botlane, où Norskeren a livré des prestations inégales durant la phase de groupes. Face à Teddy et Effort, la moindre erreur pourrait coûter très cher et entraînerait Kobbe dans la chute. Le duo Splyce semble aussi moins polyvalent que celui des Coréens, qui ont réussi à faire fonctionner avec succès des personnages non tireurs en botlane alors que les Serpents ont échoué dans ce domaine. L'autre grosse inquiétude vient de la midlane, où Humanoid a montré ses limites face au niveau mondial. Le rookie peut se faire dominer sur sa ligne, laissant ainsi beaucoup trop d'espace à son adversaire direct et Faker n'hésitera pas à en profiter, surtout s'il met la main sur Twisted Fate ou Ryze.

Sur la toplane, Vizicsacsi devra composer face à Khan et si l'ancien UoL a révélé une certaine préférence pour Gangplank, ce personnage peut se retrouver en difficulté face à Jayce ou Vladimir, deux personnages très appréciés par son adversaire. Les deux joueurs sont aujourd'hui la principale source de dégâts de leurs deux équipes alors que, paradoxalement, ils sont ceux avec le moins de présence sur les kills. Leur duel sera sans doute l'une des clefs du match. Clid et Xerxe arbitreront ce duel en se reposant sur des champions qui peuvent faire la différence très tôt dans la partie. Cette fois-ci, l'avantage pourrait être du côté du Vieux continent car bien que Clid excelle sur des junglers classiques, Xerxe est un peu plus original dans ses choix et il pourrait bien surprendre son adversaire en prenant une route inattendue sur un champion exotique, contrant ainsi une partie du plan de jeu des SKT. Que ce soit au niveau de l'expérience ou du talent brut, les SKT semblent avoir l'avantage sur les Splyce. Les Serpents ont cependant l'habitude de lutter ainsi en Europe, où Fnatic et G2 possèdent les mêmes avantages que les Coréens. Si une victoire finale Splyce semble peu probable, ce match sera sûrement plein de surprises et une glissade des Coréens sur des compositions inattendues pourrait bien ouvrir la voie à une victoire européenne.

 

  • Terminé
    DAMWON Gaming
    1
    vs
    3
    G2 Esports
    Playoffs
    Playoffs

Si ce quart était attendu, les seeds des équipes sont, eux, surprenants. Après un début en fanfare, les vainqueurs du MSI ont concédé deux manches aux Griffin, laissant ainsi filer le seed #1, tandis que l'équipe issue des Challengers coréens a réussi à prendre le meilleur sur les champions du monde en titre ainsi que sur les finalistes nord-américains du MSI, obtenant la première place du groupe D. Les Samouraïs devront appuyer sur les faiblesses de leurs adversaires, notamment en botlane où Nuclear est le carry de son équipe faisant le moins de dégâts alors qu'il est celui qui reçoit le plus de ressources. BeryL, quant à lui, est un énorme joueur de tanks mais reste assez prévisible, ce qui pourrait permettre à Perkz et Mikyx de venir avec une composition de derrière les fagots. Pendant ce temps, Jankos et Canyon s'expliqueront dans la jungle mais l'expérience du premier devrait lui donner l'avantage sur son vis-à-vis qui n'a pas trop été inquiété durant la phase de groupes. Aucun des deux ne s'étant montré spécialement original, il est peu probable qu'un champion inattendu sorte sur ce poste.

Les duel cruciaux se dérouleront sur les sololanes, avec un ShowMaker très agressif sur la midlane depuis le début de la compétition alors que Caps est plus calme, préférant des champions dont le pic de puissance arrive plutôt en milieu de partie. L'ancien Fnatic pourrait quand même connaître quelques difficultés vu que les champions préférés de ShowMaker ont tendance à donner du fil à retordre aux siens, ce qui pourrait le forcer à délaisser ses favoris actuels pour revenir davantage à son style de prédilection. Mais si ShowMaker fait le spectacle en début de partie, c'est souvent pour permettre à la véritable vedette d'entrer en scène au moment crucial : Nuguri. Ce dernier se fait discret en early, choisissant des champions qui brillent après les 25 premières minutes, arrivant généralement pour porter le coup fatal à un adversaire trop passif. Wunder est cependant capable de jouer également ce genre de personnage (Kayle/Vladimir) tout en ayant aussi la possibilité de sortir des champions plus agressifs pour totalement détruire la lane dès le début de partie. Ici, l'expérience est du côté de G2, ainsi que le talent, le duo Nuclear/BeryL ayant quand même révélé plusieurs faiblesses. Cependant, les DAMWON sont l'une des équipes avec la plus grosse marge de progression et les sous-estimer conduirait sans nul doute à une élimination prématurée des européens.

 

Agenda de la phase finale du tournoi

Samedi 26 octobre 

  • Terminé
    Griffin
    1
    vs
    3
    Invictus Gaming
    Playoffs
    Playoffs

  • Terminé
    FunPlus Phoenix
    3
    vs
    1
    Fnatic
    Playoffs
    Playoffs

 

Dimanche 27 octobre 

  • Terminé
    SK telecom T1
    3
    vs
    1
    Splyce
    Playoffs
    Playoffs

  • Terminé
    DAMWON Gaming
    1
    vs
    3
    G2 Esports
    Playoffs
    Playoffs

 

Samedi 2 novembre 

  • Terminé
    Invictus Gaming
    1
    vs
    3
    FunPlus Phoenix
    Playoffs
    Playoffs

 

Dimanche 3 novembre 

  • Terminé
    SK telecom T1
    1
    vs
    3
    G2 Esports
    Playoffs
    Playoffs

 

Dimanche 10 novembre 

13h00 : grande finale

 

Arbre de la phase finale du tournoi

1/4 finale 1/2 finale Finale Vainqueur


DAMWON Gaming
1 - 3 G2 Esports
G2 Esports
3 - 1 G2 Esports
SK Telecom T1
3 - 1 SK Telecom T1
Splyce
0 - 0  
Griffin
1 - 3 Invictus Gaming
Invictus Gaming
1 - 3 FunPlusPhoenix
FunPlusPhoenix
3 - 1 FunPlusPhoenix
Fnatic