Retrouvez toutes les informations, le planning, les résultats et le classement de FLASHPOINT, ligue franchisée sur CS:GO organisée par B-site.


Groupe A : Les "In Game Feeders"

1/2 finale Finale Vainqueur


MAD Lions
1 - 2 HAVU
HAVU
2 - 1 HAVU
CPHF
0 - 2 c0ntact
c0ntact

1/2 Finale Finale Vainqueur


c0ntact
MAD Lions0 - 2MAD Lions
2 - 1MAD Lions
Copenhagen Flames

Les favoris : 

        
 Mad Lions    C0ntact


MAD Lions est clairement l’une des équipes en forme de 2020. Le départ d’HUNDEN va être un véritable test pour les danois qui viennent tout juste d’ajouter AcilioN dans leur cinq. Auteurs de podiums lors de l’ICE Challenge 2020 et de la DH Leipzig, les hommes de peacemaker étaient en pleine bourre avant de voir HUNDEN partir, une mise à l’écart risquée qui leur a déjà coûté un slot pour le prochain major. Il faudra maintenant intégrer AcilioN, un temps pressenti chez c0ntact, si l’équipe veut être performante dès le départ, ce dont nous doutons très fortement. L’équipe danoise, à l’image de ENCE l’an dernier, vient de kicker son vétéran formateur au profit d’un profil qui va ajouter de la puissance de feu, certes, mais qui va aussi impacter l’intelligence de jeu. La structure espagnole a de grandes ambitions mais il pourrait y avoir un problème -à long terme- sur le plan de l’expérience. Rappelons que cette édition de FLASHPOINT se jouera à Los Angeles dans un format régulier où l’endurance psychologique sera de mise. Les doutes concernant MAD Lions sont, semble t-il, justifiés. Représenté par Bubzkji, les Mad Lions ont choisis Orgless, Copenhagen Flames et c0ntact comme adversaires, avant de se faire swap l'équipe de FNS.

c0ntact Gaming est l'un des formations la plus discrète de la scène, les petits poulains de Paris Eternal & Paris Legion entreront bientôt en scène sous les célèbres couleurs de leurs cousins. Composé en majeur partie des ex-cr4zy, et de figures nationales européenes comme le Bulgare SHiPZ où le finlandais ottoNd ancien membre d'HAVU qui retrouvera dans son groupe ses anciens coéquipiers.
Cette formation représente le melting pot parfait du style européen, le style de jeu incorporera des stratégies proches du style de jeu de Valiance, Windigo et Imperial. Coaché par NeiL, un irlandais qui à déja fait ses preuves sur de multiples continents, cette jeunesse devra continuer sur leur lancées et dévoiler leur préparation uniquement dédié à cette compétition, on en salive d'avance.

Les outsiders :

        
 HAVU Gaming    Copenhagen Flames

HAVU Gaming représente le seul espoir de la scène finlandaise. Ce tag a brillé de nombreuses fois par le passé, surtout en position d'Underdogs mais les finitions ont souvent manqué. Avec un titre récent acquis sur leurs terres à l'Assembly Winter où ils ont balayé les LDLC OL sur le score de 2-0, les HAVU n'étaient au départ pas pressentis pour participer au FLASHPOINT, et se sont fait repêcher après avoir été éliminés aux qualifications ouvertes. Une aubaine pour les scandinaves qui vont pouvoir goûter à une grande exposition via cette ligue et ainsi profiter de cette opportunité pour développer leur identité, image et caractère devant les caméras. Cela s'annonce d'ores et déjà épique !

Après les FPX et MAD Lions, les Copenhagen Flames s'ajoutent à la longue liste des organisations qui défendront les couleurs du Danemark. Considérés commes supérieurs aux anciens Heroic, les coéquipiers de refrezh (arrivé à la place d’AcilioN parti chez MAD Lions) ont également enregistré l’arrivée d’hooxi, autre joueur qui était déjà passé par la structure. Farlig, teses et Nidios sont les trois autres membres du line-up, peu connus malgré leur talent.
Qualifiés pour le closed qualifier du minor, les danois avaient réussi à battre HAVU et Illuminar pour ainsi terminer premier du tournoi qualificatif. Une vraie grosse performance quand on sait que même Complexity n’avait pas réussi à se qualifier. Lors de l’OGA Counter pit (un tournoi du subtop EU), l’équipe a terminé deuxième en battant AGO 2-0 mais aussi FATE par le même score. Avec une map d’avance en grande finale, les polonais d’AGO l’avait finalement emporté 2-1. En ce début de campagne offline de gros calibre, les CPH Flames pourraient être l’une des belles surprises cette saison !

 

GROUPE B : "Snakes & Rathers"

1/2 finale Finale Vainqueur


Gen.G
2 - 1 Gen.G
Envy
0 - 2 Chaos
Chaos
2 - 0 Chaos
MIBR

1/2 Finale Finale Vainqueur


Gen.G
Envy0 - 2MIBR
0 - 2MIBR
MIBR

Les favoris :

        
 Gen.G    MIBR


autimatic et BnTeT faisaient tous deux la moue à Montpellier après la sortie décevante de leurs équipes respectives. Aujourd'hui les deux évoluent côte à côte et la sauce semble prendre. Véritable connexion américano-asiatique, la formation s'est illustrée avec brio à la DreamHack Anaheim face à ENCE, Complexity et North, mais également aux dernières qualifications pour le Major de Rio sans concéder de carte - une belle performance liée à un bon collectif mais aussi à un bracket plutôt aisé. Avec des profils comme ceux de s0m, BnTeT et koosta sous le lead de daps, cette formation pourrait profiter de l'absence des grands pour grapiller des points au classement mondial et ainsi s'approcher du top 10.
Coté Gen G, cette ligue sera un vrai test. Profitant de pouvoir choisir leurs opposants, c'est EnVy qui sera sélectionnée. Cette dernière est l'une des équipes les moins bien classées de la compétition, qu'ils connaissent plutôt bien. Mais le danger réside dans la partie inférieure du bracket où ils devront se méfier des concurrents du sud de leur continent.


Dur de faire plus américain que le groupe B

La scène brésilienne est actuellement en apnée et il se pourrait bien que MIBR en soit l’une des premières victimes dans les mois qui viennent. L’équipe n’est en effet plus que l’ombre d’elle même depuis de longs mois, à l’image de son rang HLTV qui n’a plus jamais approché le top 10 depuis juin 2019. Pire, son indice ne cessant de descendre, c’est donc une équipe top 25 mondial qui s’apprête à débuter sa campagne FLASHPOINT. Le lead de FalleN n’est plus aussi efficace qu'avant, et la perte de Coldzera qui a filé chez FaZe a largement impacté le moral des troupes. Les seules satisfactions récentes tournent autour de kNgV et meyern, les deux dernières recrues qui poussent de leur mieux dans un effectif qui étouffe et ne trouve plus les solutions. Le dernier podium de l’équipe remonte à novembre 2019 dans le CSGO Asia championship où les brésiliens avaient fini par perdre contre ENCE. 2020 n’est guère meilleure, deux matchs pour deux défaites aux BLAST (Nip et Liquid), puis 3 maps perdues face aux Complexity à Anaheim. Bref, les signaux sont au rouge, reste à savoir si les vétérans brésiliens seront en mesure d'inverser la tendance à L.A, ville dans laquelle leur gaming house se situe. Les MIBR n'ont qu'à se "réveiller et ça va faire mal" tels sont les mots qu'a choisit TACO pour introduire le mood de sa formation la veille de la compétition, reste à savoir ce que ces derniers nous réservent.

Les outsiders :

        
 EnVy    Chaos

L’équipe a mis du temps à se stabiliser, mais la voici finalement menée par steel : Chaos sera bien des grosses pointures lors de cette saison inaugurale de FLASHPOINT. Les arrivées de Smooya et vanity en début de saison ont largement participé à l’éclosion de l’équipe et celle-ci va pour le moment dans la bonne direction. Cam et ben1337 complètent un line-up déjà très expérimenté, comme en témoigne un qualifier pour FLASHPOINT plutôt maîtrisé, mais l’équipe se situe encore loin des grosses cylindrées… là où repose véritablement son ambition. Lors du NA closed qualifier pour le minor, le roster américain n’a su faire mieux qu’un top 9-12 décevant avec notamment une défaite face à Mythic et Envy. Si l’équipe aura son mot à dire, elle est encore loin de pouvoir prétendre à une victoire finale. Mais comme on le sait tous, la scène nord-américaine regorge parfois de petites surprises.

 

GROUPE C : "Assisted Living"

1/2 finale Finale Vainqueur


Orgless
1 - 2 Dignitas
Dignitas
0 - 2 Cloud9
FunPlus Phoenix
1 - 2 Cloud9
Cloud9

1/2 Finale Finale Vainqueur


Dignitas
Orgless1 - 2Orgless
W - FFOrgless
FunPlus Phoenix

Les favoris :

        
 Dignitas    FunPlus Phoenix


Derrière l'égérie Dignitas se cache un nombre important de ninjas que vous connaissez déjà : f0rest, GeT_RiGhT, friberg, Xizt, un quatuor inséparable qui reprend l'aventure ensemble aux côtés de hallzerk, un rookie plutôt à l'aise dans toutes leurs sorties. Mais à l'occasion de cette compétition Dignitas évoluera avec GuardiaN, le vétéran slovaque arrivant à la rescousse pour pallier l'absence du jeune joueur suite à des problèmes de visa. Si les anciens qui ont tout remporté sur CS:GO ne sont pas encore bien installés dans le top monde, notamment du fait de leur fraiche réunification, ces derniers affichent un winrate de 83.3% sur ces trois derniers mois, se qualifiant pour le Minor, et entrant en course dans cette ligue franchisée avec 1,000 000$ à la clé. Une aubaine pour ces doyens qui, comme MIBR, peuvent espérer faire un braquage face à des formations qui traînaient jusqu'à présent dans le Tier 2.

Avec l'acquisition du roster Heroic, c'est la grande arrivée des FunPlus Phoenix sur Counter-Strike. De gros potentiels sur le papier avec les joueurs es3tag, Snappi, b0rup et stavn, passés pour la plupart sous le lead de gla1ve ou d'HUNDEN, et qui savent très bien comment pratiquer le jeu. Ces jeunes vikings ne sont hélas pas très en forme en ce moment, concédant leur place au minor en échouant en demi face aux futurs vainqueurs de la DreamHack Leipzig. Représenté par CadiaN sur le plateau, ce cinq est parti avec un seed avantageux en tête de leur groupel grâce à leur classement HLTV.
Ces derniers ont choisi Chaos comme premier contender de leur groupe, HAVU et pour finir les vétérans Dignitas. Mais après l'application des votes pour switcher les équipes, ils héritent de Cloud9 en provenance du groupe B ainsi que d'Orgless du groupe A, perdant ainsi leur avantage à jouer smooya et ses hommes ainsi que les finlandais d'HAVU.


Xizt semblait plutôt confiants lors de ses dernières confrontations face à CadiaN

Les outsiders :

    
 Cloud9    Orgless

Avec des éléments comme Sonic ou les deux américains floppy ou oSee, les Cloud9 se debrouillent plutôt bien sur Overpass, leur terrain de jeu habituel, tout comme sur Inferno ou Dust2. Néanmoins, la claque infligée par NiP 16-2 sur Overpass aux derniers IEM montrent que rien n'est acquis. Pour le mix cross atlantique il va falloir montrer de la solidité face aux deux ogres de ce groupe, mais aussi montrer que la scène Africaine et Américaine, toutes deux déjà bien sous-estimées, savent fournir un CS de grande volée. 

Orgless, composée par le trio canadien FNS - Wardell - Subroza, est l’une des compositions surprise de la compétition. L’équipe comprend également yay et infinite dans ses rangs, deux étasuniens, et  compte bien continuer sur sa lancée, le cinq nord-américain surprenant son monde en ce début de saison 2020. Victorieux en grande finale du qualifier FLASHPOINT face à CHAOS, l’équipe a ensuite enchaîné avec le qualifier du minor régional de Rio en remportant deux matchs sur les trois disputés, notamment face eUnited et Swole patrols, mais en terminant top 7-8 de la compétition, à un petit match seulement de la qualification - une véritable déception. A noter que l’équipe est offciellement toujours à la recherche d’une organisation, bien qu'il soit fort possible de la voir annoncée dans quelques jours au vu de la mise en avant de FLASHPOINT. Si le lead de FNS n’est pas vraiment doté “d’assurance tout risque” online, l’équipe peut tout de même compter sur une forte expérience en offline qui devrait largement compenser les injustesses techniques en début de saison. L’équipe a clairement sa carte à jouer, mais attention, la montée en puissance des autres formations pourraient bien avoir raison de l'enthousiasme ambiant.