Notre série d'interviews dédiées au vingtième anniversaire d'against All authority se poursuit aujourd'hui avec Sébastien « RaouL » Boyer, fabuleux joueur de notre équipe Quake du début des années 2000...

RaouL, l'un de nos champions du monde

Quand on parle de *aAa*, il y a forcément une équipe qui vient imédiatement à l'esprit et qui a marqué de son empreinte l'esport pour toujours. Celle qui a ramené le premier grand titre mondial et qui a propulsé *aAa* au rang d'élite : la team Quake 3 championne du monde en Capture The Flag lors de la QuakeCon 2004 (RaouL, StGermain, thefou et penx le 15 aout 2004). Sébastien « RaouL » Boyer, véritable légende de Quake 3 revient pour nous sur son passage chez All Against Authority.

Comment as-tu découvert l'esport ?

J'ai commencé par hasard, l'année de ma terminale, en 1999-2000, dans la salle de jeux en réseau à coté de mon lycée, où j'ai rencontré thefou qui devait avoir 14 ans. A l'époque on jouait à différents jeux type Duke Nukem, Unreal, mais surtout à Starcraft I, jeu sur lequel il y avait de la compétition et des tournois entre salles de jeux en réseaux, où Elky participait déjà d'ailleurs, ou même MoMan. En parallèle on s'est mis à Quake 3, en créant notre propre équipe avec theFou, et on a découvert les LANs, notamment la LAN Arena 4 et 5, et puis avec le temps on a rejoint des clans plus importants qui nous ont permis de monter en niveau petit à petit. Pour te dire, à la LAN Arena 4, on était en spectateur, et je me souviens avoir squatté la table d'équipes internationales, tout content de voir comment ils jouaient d'un point de vue compétitif. 


RaouL, l'un de nos champions du monde

Comment as-tu connu et intégré aAa ?  

A l'époque l'équipe Quake aAa était une top team inter, et j'ai rejoint la structure avec la seconde génération de Quakers (ndlr : la première génération étant [email protected], Kazuyama, Vipere1...), au moment où ils ont fusionné avec l'équipe CS *A* au printemps 2001. Ma première LAN avec le tag a été la Lan Arena 7 en juillet 2002, avec l'équipe 2 et theFou. Avec l'arrivée de notre premier sponsor, Arene.com, l'équipe s'est ouverte petit à petit au grand public, et on a commencé à faire de plus en plus de LANs. Et puis au fil des années j'ai touché un peu à tout chez aAa, en faisant des aller-retours en tant que joueurs, en occupant le rôle de coach pour l'équipe CS, à m'investir pour le site et à aller vendre des tapis de souris sur les stands en LAN.

Qui étaient tes partenaires ?

La première vague de joueurs aAa étaient [email protected], Kazuyama, Viper1 et penX de mémoire. Quand moi je suis arrivé, il y avait déjà Appleseed qui faisait partie de la deuxieme génération. thefou est arrivé un peu plus tard mais il y avait toujours [email protected] et Kazuyama. Nous, nous sommes (Raoul et thefou) rentrés chez aAa pour le CTF et le TDM. St Germain ne jouait pas trop en équipe. Il était le meilleur dueleur. thefou a toujours beaucoup trop stressé en duel lors des tournois et n’a jamais réussi à perf par rapport à Winz, St Germain  ou [email protected] qui avaient des nerfs d’acier. Moi j’étais nul en duel. J’étais un joueur CTF et TDM. Je préférais le CTF mais je suis entré chez aAa pour le TDM. La team ne faisait pas encore de CTF. C’était une équipe de dueleurs et de TDM qui faisaient l’Eurocup sur Clanbase qui était la plateforme la plus hype de l’époque. Mais thefou était incroyable. C’était un mec qui était humble, sympa. C’est vraiment le meilleur attaquant du monde de tous les temps en CFT. C’était mon collocataire. Il squatait mon canapé.

Peut-on dire que aAa était la première équipe professionnelle en France ?

GoodGame était plus professionnel que nous. C’était un modèle different d’équipe. Ils étaient vraiment dans l’optique équipe pro bien avant nous alors que *aAa* c’était vraiment different. C’était l’aspect communautaire, multi-équipes avec un site d’actualités, l’association et l’entreprise avec ce modèle où les gens travaillent bénévolement pour elle en quelque sorte. Ce qui permettait de gagner de l’argent, et derrière, ça sponsorise l’association qui paye les joueurs pour faire les tournois. Au début c’était les billets de train et la LAN puis après l’hotel puis la nourriture. Ca s’est vraiment fait par étape.

Quelle anecdote te reste en tête ? 

Les anecdotes j'en ai plein, mais peut-être la GA 2005, la "GA du malheur", avec le dramaAa de l'alias... Sur scène thefou et Kazu avaient inversé leurs pseudos, pour brouiller les pistes car thefou était la cible numéro 1 à l'époque, face à des gars que l'on connaissait et avec qui on jouait régulièrement. Du coup on gagne, mais la GA nous enlève le titre, on garde tout de même les lots, ça crée évidemment des histoires avec les autres top players de Quake. Au final cet épisode aura marqué un split de la scène. On avait vraiment regretté ce move, interdit, et en même temps ce n'était qu'un changement de pseudo...


Appleseed à gauche, RaouL à droite

As-tu encore des contacts avec tes anciens équipiers ? 

J’ai toujours des contacts réguliers avec Samy alias Sunscorcher qui est un super ami. Sur le Discord de FrenchFragFactory et le sur le groupe Facebook Scène Quake Française, régulièrement on met des anciennes photos. Il y a vraiment tout le monde, ce qui me permet de parler avec tous. En revanche, je ne vois plus mes anciens partenaires de la QuakeCon 2004. Pour Phoenix, le retour s’est très mal passé parce qu’il n’a pas voulu rembourser l’argent du billet d’avion que lui a avancé Samy (650€). Et puis sur la fin de l'équipe il y a eu un sacré froid à cause du coup de l’alias lors de la GA.

Ils deviennent quoi ? 

thefou est à Bruxelles et Appleseed a des enfants, il vit sa vie. Je sais que [email protected] est toujours en relation avec Samy. Kazuyama a disparu. Viper1 est sur Arles. St Germain était parti à New York 7 ou 8 ans avec son épouse avant de revenir sur Paris. Mais je n’ai pas de contact plus que ça.

Quel est ton meilleur souvenir lié à aAa ?

Mon meilleur souvenir c'est les Quakecon. Faut savoir que c'est un tournoi très américain, avec un format différent qui se jouait à 4, alors qu'on jouait à 5 en Europe, avec des qualifications online, sur des servers US... Je te laisse imaginer les pings qu'on avait. On parvient finalement à se qualifier à celle de 2003, sur place on explose bon nombre d'équipes, mais on finit 4ème (c'est Cloud9 qui s'impose), en emmagasinant une grosse expérience. En 2004, on se prépare beaucoup plus sérieusement, avec Saint Germain en last, et on bosse à fond tactiquement. Cette fois on bat tout le monde, toutes les stars de l'époque, et on remporte cette édition.

Quelles ont été les retombées de ta victoire à la QuakeCon ?

Alors il y a eu deux choses. Déjà on se trouve à la fin de Quake 3 en 2004. L’heure de gloire était finie. Puis la QuakeCon n’a jamais été très médiatisée. C’était pas comme maintenant. Et il n’y avait pas de stream, seulement des GTV qui lagguaient à mort et pourtant pour l’époque, les 20 000$ c’était monstrueux en cashprize. Mais les gens en ont très peu parlé. C’est vraiment anecdotique. Peu de personnes le savent. On a mis deux ans à toucher le cash…

Quelles differences il y a entre 2003 et 2004 ?

En 2003, c’était super compliqué. On a dû faire les qualifications online avec 200 millisecondes sur serveurs américains et c’était du 4v4 (qui était pour le TDM) alors qu’on avait toujours joué en 5v5. En 5v5, tu jouais avec deux attaquants, un milieu (moi) et deux défenseurs. C’était assez offensif, il y avait beaucoup de frags donc tu ne faisais pas beaucoup de points. Et en LAN c’était encore plus difficile à cause du machine gun qui était à 7 et non à 5 comme en TDM, tu faisais super mal. Online ça ne posait pas de problème. Dû au très haut ping c’était chiant le machine gun mais en LAN c’était infame. Tu prenais énormément de dégâts le temps de traverser la carte.

Puis la LAN on la perd à cause de plein de choses. Tu fais 15 heures d’avion. L’air froid dans la chambre d’hotel à Dallas pour t’échauffer. thefou jouait avec la grosse couette tout autour de lui. Son Shuttle était hors service. Il a voulu s’échauffer avec la carte mère posée à même la table avec les composants dessus. Sauf que le PC n’a jamais voulu démarrer. Puis lors de la QuakeCon 2003, on s’est fait avoir au niveau du jeu.

En 2004, on s’entraine sérieusement en 4v4. On fait un truc beaucoup plus défensif et posé. On s’entraine beaucoup avec les 32nd, les Gunzoids et les iCE cLIMBERS en Europe. On a vraiment joué au top. On avait des notions tactiques, à quel moment on se met à quel endroit pour quelle sequence. Les Quad ou les Power Up, on les fait à tel endroit, on se synchronise. C’était hyper cadré. On était bien plus rigoureux dans les positionnements. 


Saint-Germain, Penx, Thefou et RaouL, vainqueurs de la QuakeCon

Y-a-t-il des personnalités ou joueurs qui t'ont marqué ?

Même si j'étais pas un grand fan, celui qui à mes yeux a été un précurseur,c'est Fatal1ty. On se foutait un peu de sa gueule à l'époque, parce qu'il jouait à tous les jeux, mais après coup force est de constater le succès qu'il a eu, en se faisant tout seul, en développant même son matos avec la marque Creative etc. Après dans les joueurs incroyables je citerai winz, qui n'était pas facile à gérer à l'époque, mais qui était une brute, multi-jeux. Il y avait Elky aussi, qui était déjà un modèle pour beaucoup quand il est parti en Corée.

Pour toi qu'est-ce qui a changé dans l'esport par rapport à avant ?

Je suis toujours l'esport, forcément moins, mais je prends toujours plaisir à regarder des compétitions. La grosse différence que je vois par rapport à avant, au-delà de l'argent et de l'ampleur des tournois, de la professionnalisation quoi, c'est le streaming. Nous c'était les GTV et les HLTV, et quand on avait 300 mecs connectés c'était déjà top ! Maintenant ce sont des dizaines de milliers de personnes qui regardent ces compétitions, je pense que cela a considérablement participé à booster la visibilité de l'esport. 

Tu es nostalgique de cette période de ta vie par moment ?

Non pas vraiment. C’était une époque différente de ma vie avec beaucoup de problemes personnels, je n’arrive plus à me l’imaginer. A l’époque j’étais un super super geek, super passionné de aAa, des jeux vidéo. Je ne savais pas faire à manger, je ne sortais pas. 

As-tu joué à Quake 4, Quake Live ou Quake Champions ? 

J’ai fait Unreal Tournament 2003. C’était marrant mais je n’étais pas hyper fort puis j’avais une connexion qui ramait pas mal. 
Puis après je suis passé sur Quake 4 avec Appleseed, St Germain et Winz. C’était laborieux Quake 4. Concernant Quake Champions, j’ai fait trois matchs sur la beta et j’ai pas accroché. Le concept des héros, c’est grand publique. Quake 3, c’est hyper équilibré, hyper mathématiques et il n’y a pas de place à la chance ou à l’aléatoire. Là, les combinaisons des héros (d’ailleurs c’est ce qu’on retrouve sur Warcraft 3 par rapport à StarCraft 2), apportent un niveau d’aléatoire trop important ce qui casse la rigueur du jeu. Le principe des héros c’est un peu comme le Shifumi sur Quake Champions. La seul part de chance que tu as sur Quake 3 c’est le premier spawn. Un professionel sur Quake 3 ne se prendra jamais un frag par un amateur alors que sur Counter Strike, suffit d’un HS, un click au bon moment peu faire la difference. C’est pour ça que le CTF, tu peux faire quelques petits frags. C’est un peu plus newbee friendly on va dire par rapport au TDM.

Tu as totalement quitté l’esport ou l’on peut te croiser lors d’events ou quelque part sur un serveur en 2020 ? Si oui au server, quels jeux ? 

Une fois par an, je me connecte pendant trois jours, je joue comme un taré. Je vois qu’il y a toujours les mêmes qui jouent d’ailleurs, c’est marrant. C’est rare de pouvoir me recroiser sur Quake. Tous les ans, j’essaie d’aller à la GA. J’essaie également de passer aux Paris Games Week pour voir les têtes de tout le monde. Je suis également sur le Discord House of Quake et French Frag Factory. 

Penses-tu qu’une GA purement Quake comme dans les années 2000 pourrait encore fonctionner ?

Oui mais le problème et c’est toujours le même débat, c’est qu’il faut la faire à Paris. Et Paris ça coûte trop cher. Ramener des quakeurs à Poitiers, c’est pas évident. Mais oui, tous les quakeurs de l’époque feraient bien une LAN. Tu peux réunir 100 à 200 personnes sans problème si tu fais vraiment un truc sympa, facile d’accès.

Tu fais quoi maintenant ?  

Pour l'anecdote je ne savais pas ce que je voulais faire en terminale, et c'est en fréquentant les salles de jeux en réseaux que je me suis décidé à faire une école d'ingénieur. Au final j'ai fait ma carrière dans l'informatique et le réseau informatique dans plusieurs grands groupes. Forcément c'est un milieu qui reste proche du gaming, du coup j'aime bien évangéliser un peu les casus, genre quand je fais des soirées chez moi, et qu'il ya des gens qui ne connaissent pas l'esport, je les fais vomir en mettant une petite vidéo de Quake 3 en 120 fps bien dégueu, et je les finis avec un match de SC2, ils sont ravis (rire).

aAa a 20 ans cette année, ça signifie quoi pour toi ? 

Ca m’a permis une reconnaissance dans le monde du jeu video online. Dans tous les jeux, même sur téléphone protable, j’ai toujours gardé *aAa* RaouL. Même 20 ans après je garde encore le tag *aAa*. 

Le mot de la fin ?

Gardez la fibre quakeuse et occupez-vous bien de *aAa* !

Les précédentes interviews de notre série « 20 ans » :