Alors que de nombreuses rumeurs circulent déjà depuis plusieurs semaines sur quelques mouvements au sein de la ligue européenne pour 2023, Rogue vient de confirmer qu'elle se joint à KOI pour la gestion de l'équipe LEC à partir de la prochaine saison du championnat européen.

Rogue et KOI main dans la main la saison prochaine en LEC

Mise à jour du 07 oct. 2022 : Pour le Spring Split 2023, Rogue changera de nom pour devenir KOI, mais la direction actuelle du LEC sera chargée de diriger l'équipe principale de League of Legends. Très peu de détails ont été divulgués lors de l'annonce officielle, il n'y a donc pas d'informations concrètes sur la répartition en pourcentage de la place de franchise LEC ainsi que sur le montant de l'achat ; d'après les rumeurs qui circulent depuis plusieurs semaines, Rogue aurait vendu 40% de son slot pour la somme de 20 millions d'euros.

Je ne pourrais pas être plus fier de KOI et de ce que nous avons pu accomplir en si peu de temps. Ce partenariat avec Rogue accélère simplement notre croissance et élargit nos opportunités pour offrir les expériences les plus engageantes et les plus excitantes à nos fans.
Ibai Llanos

Ayant fait de Rogue une usine à talents de premier plan dans le monde avec des équipes gagnantes, nous ne pourrions pas être plus ravis de travailler avec KOI. Grâce à cette alliance, nous pouvons élever le niveau de jeu et servir à nos fans encore plus de contenu divertissant à la pointe de l'industrie, tout en continuant à construire l'héritage d'Ibai dans l'esport.
Anna Baumann, vice-présidente de ReKT Global

 

Mise à jour du 06 oct. 2022 : c'est maintenant confirmé, Rogue et Koi joignent leur force à partir de la prochaine saison du League of Legends European Championship (LEC). Bien que la rumeur courait depuis plusieurs semaines, c'est une énorme annonce du côté des champions du LEC Summer Split, et ce, à seulement 24 heures de leur entrée en lice pour les Worlds 2022 de League of Legends. Pour le moment, tous les détails concernant l'équipe n'ont pas été confirmés, mais à noter que l'accord est toujours en attente de l'approbation de Riot Games, et que le partenariat (ou alliance stratégique) comprend non seulement l'équipe LEC, mais également les formations sur Rainbow Six : Siege, Rocket League et Call of Duty.

Quoi qu'il en soit, entre KOI et Team Heretics, le LEC va donc accueillir deux nouvelles équipes la saison prochaine, de structures espagnoles avec pour chacune d'entre elles une grosse fanbase. 

 

Article du 20 août 2022 : Comme annoncé mercredi 27 juillet, Misfits Gaming a confirmé avoir pris la décision de mettre en vente son slot LEC, une place au sein du championnat européen qui a été rachetée par l'organisation espagnole Team Heretics. D'après les rumeurs qui ont couru ces derniers jours concernant justement la vente de ce slot, un certain nombre d'équipes auraient participé aux négociations pour le rachat, des rumeurs énumérant notamment la Karmine Corp, Koi, Guild Esports, voire même Team SoloMid, si on en croit les récentes révélations faites par Richard Lewis sur Dexerto. 

Quelques jours plus tard, nous apprenions que Misfits Gaming pourrait ne pas être la seule équipe à vendre sa place au LEC cette année ; d'après les dernières rumeurs qui courent depuis quelques heures, un certain nombre de structures auraient fait une ou plusieurs offres pour racheter la place d'Astralis au sein de la ligue européenne. Les structures intéressées par l'achat de ce slot seraient plus particulièrement la Karmine Corp, Natus Vincere, ainsi qu'une organisation nord-américaine dont le nom n'a pas été dévoilé. 

Alors que l'ensemble des équipes qualifiées pour les Playoffs sont actuellement en repos afin de préparer au mieux la prochaine étape de la saison estivale, nous apprenons aujourd'hui que KOI pourrait faire son arrivée la saison prochaine en LEC, et ce, par l'intermédiaire de Rogue. D'après les infos publiées sur le site Blix.gg, l'organisation nord-américaine (Rogue étant basée à Las Vegas) vendrait une partie de son slot LEC à KOI, jeune structure espagnole qui a vu le jour fin de l'année dernière et fondée par deux personnalités espagnoles, Ibai et Piqué ; des discussions à ce sujet dureraient depuis un certain temps maintenant et les deux organisations seraient finalement parvenues à un accord. Nous apprenons également que Rogue aurait fait la même offre à la structure française Karmine Corp, mais cette dernière n'aurait pas été intéressée par cette opportunité et aurait tout simplement refusé. En cas d'accord entre Rogue et KOI, il faudrait également que Riot Games et le bureau européen en charge du LEC valide cette opération, et pour le moment, nous n'avons pas plus d'information sur les conséquences pour 2023 sur le visage du LEC, savoir si le tag Rogue sera conserver ou si le nom de KOI fera son apparition. 

Au niveau de l'accord en lui-même, qui devrait être conclu définitivement dans un avenir très proche, Rogue pourrait vendre environ 40% de son slot LEC pour la somme de 20 millions d'euros, ce qui pourrait signifier que Rogue, et de surcroit la maison mère ReKTGlobal (société d'investisseurs dans laquelle nous retrouvons notemment Steve Aoki, Imagine Dragons, Rudy Gobert, Nicky Romero, Nick Gross et Landon Collins), resteraient majoritaire ; certains détails resteraient encore à finaliser et comme mentionné plus haut, Riot Games doit approuver cette transaction entre les deux structures.