Dans la continuité de l'article sur le handicap dans le jeu vidéo et l'esport publié au début du mois, la rédaction a interviewé des acteurs du domaine. Aujourd'hui, c'est l'association ReBird qui nous répond à travers son directeur Théo Fauron.

team-aAa.com : pourriez-vous présenter l'association Rebird en quelques mots ?
Théo Fauron : Rebird, c'est une association fondée par Loïc Beaubras et Théo Jordan. A la base, Théo est également un des co-fondateurs de Handigamer, puisque ce dernier souffre de Tétraplégie depuis 8 ans et a décidé de monter cette entreprise pour répondre aux besoins de personnes ayant connu les mêmes problématiques que lui en terme de controlleurs. Nous sommes une structure qui vise à inclure les personnes en situation d'handicap dans le monde de l'esport en leur apportant notre soutien par le biais d'aide lors de déplacements. Nous avons déploré que certains joueurs atteints de handicap souhaitaient participer à des compétitions locales, mais n'osaient pas en faisant face à plusieurs difficultés. Notre mission principale est donc de permettre à tout ce beau de monde de pouvoir de s'épanouir en tournoi. Nous souhaitons bien sûr mettre en avant la cause des joueurs et leur offrir ainsi une visibilité.

Quel est votre effectif ?
Nous avons à l'heure actuelle 6 joueurs, Amelitha et Rayann, joueurs de versus fighting, Shiroige et Paco2610 joueurs de FIFA, ainsi que deux nouvelles recrues, Napster et Perom, tous deux joueurs de Hearthstone. Nous avons souhaité pour le moment rester sur une lineup composée uniquement de joueurs en situation d'handicap, afin de bousculer les mentalités, briser le tabou du handicap dans le monde esportif. De plus, il est important de souligner qu'il n'existe pas un seul handicap, il existe une infinité de handicaps différents, rendant compliquée l'intégration de tous les joueurs handicapés sur tous les jeux. Nos joueurs sont tous uniques, avec leurs handicaps, et nous faisons tout ce qui est nécessaire pour que les solutions que nous leur apportons correspondent à leurs besoins.

En parlant de sorties, quel a été votre ressenti concernant les LAN en France et l'inclusion des personnes en situation de handicaps dans ces dernières ?
Nous avons récemment fait la Gamers Assembly pour les tournois FIFA et Soul Calibur, et cela s'est plutôt bien passé. Nous avons également fait le Stunfest récemment ainsi que des Kayane Sessions. Le problème à l'heure actuelle au niveau des LAN n'est pas l'organisation en elle-même mais plus les infrastructures dans lesquelles elles ont lieu. Il est important que les organisateurs prennent conscience de ce sujet et s'affairent à trouver des infrastructures pensées pour l'accueil des personnes valides tout comme des personnes en situation de handicap (avec rampe d'accès etc). Mais nous notons que le sujet avance et que les LAN essaient tout de même de faire des efforts sur le sujet. De plus lors de la PGW en 2018, un tournoi d'esport inclusif avait été organisé (où chaque duo était composé d'un joueur valide et d'un joueur en situation d'handicap) et avait rencontré un fort succès, donc nous sommes persuadés que le futur nous réserve de nouvelles surprises positives concernant les LAN en France.


L'équipe ReBird a pour projet d'intégrer les compétitions professionnelles  (c) handigamers.com

Quels sont vos projets pour l'avenir ?
Tout d'abord continuer à accueillir les joueurs en situation de handicap bien évidemment, c'est notre but premier. Nous essayons comme dit plus tôt de sensibiliser le monde de l'esport à la cause, et cela passe bien sûr par d'autres sorties en LAN. Sur le long terme nous souhaiterions permettre aux joueurs non-valides d'être sponsorisés, mais également de créer une gaming house adaptée pour nos joueurs. Nous pensons qu'il est important d'avoir un espace conçu pour eux, dans lequel ils seront dans des conditions optimales pour leur entrainement mais également pour pouvoir échanger avec d'autres joueurs atteints de handicap. Nous souhaiterions également mettre en avant la possibilité de jouer à des jeux coopératifs. Enfin nous continuerons à accompagner nos joueurs lors des tournois !

Qu'aimeriez-vous dire aux joueurs aux situations d'handicap ?
S'ils ont besoin de renseignements ou qu'ils ont peur de se lancer, qu'ils n'hésitent pas à venir nous voir, et surtout qu'ils peuvent se lancer. C'est en faisant des sorties en tournoi qu'ils gagneront en visibilité et qu'ainsi ils pourront briller avec leurs handicaps. Il ne faut surtout pas que ça soit un frein à leur progression, mais une force.