Le marché des transferts va bientôt ouvrir ses portes, nombreux sont ceux qui profitent du mercato pour explorer leurs options et se retrouver une équipe pour l'année prochaine. C'est le cas notamment de Rekkles : le compétiteur suédois devrait quitter la Karmine Corp et envisage même de laisser son rôle de botlaner pour devenir un support.

Rekkles de retour à la maison ?

Mise à jour du 8 nov. 2022 : moins de 48h après son live, indiquant la possibilité de changer de rôle pour se trouver une place en LEC, de nouvelles informations viennent de fuiter concernant l'avenir de Rekkles ; d'après les dernières informations qui circulent sur la toile, le botlaner suédois pourrait faire son grand retour au sein de son ancienne équipe, Fnatic, équipe qu'il avait quittée fin 2020 pour rejoindre G2 Esports. Si cela se confirme, il prendrait ainsi la place jusqu'alors occupée par Upset, et ferait équipe avec Rhuckz, compétiteur portugais susceptible de remplacer Hylissang au poste de support. Concernant ce dernier, des rumeurs commencent à envoyer Upset du côté de Team Vitality. 

 

       

Flag Fnatic

          Martin "Wunder" Nordahl
        Iván "Razork" Martín Díaz
        Marek "Humanoid" Brázda
      Martin "Rekkles" Larsson*
      Rúben "Rhuckz" Barbosa*
               
        Elias "Upset" Lipp*  
        Zdravets "Hylissang" Iliev Galabov*

 


La KCorp va devoir se reconstruire

Article du 7 nov. 2022 : De nombreuses rumeurs ont tourné autour de la Karmine Corp au cours de ces dernières semaines, et ce, en grande partie en rapport à son souhait de rejoindre la ligue LEC ; le 26 octobre dernier, le PDG et cofondateur de la Karmine Corp, Kamel "Kameto" Kebir, a annoncé pendant son live, juste avant son quart de finale face à Misfits Premier, que son organisation ne rejoindrait finalement pas le LEC la saison prochaine. Après des mois de discussions et pourparlers entre Karmine Corp et une certaine organisation évoluant en LEC, sous-entendue être Astralis, la direction de la KCorp a finalement pris la décision de ne pas aller au bout des négociations ; des mots de Kameto lui-même, la KCorp a été très proche d'y parvenir, mais ils n'ont finalement pas pu trouver un accord avantageux sous peine de devoir perdre l'identité même de la structure.

Le fait de ne pas évoluer en LEC la saison prochaine va indubitablement avoir des conséquences sur son prochain mercato, l'organisation française va devoir revoir ses plans pour 2023 et faire certainement ses adieux à ses pièces maitresses ; nous avons appris il y a plusieurs jours que le toplaner Lucas « Cabochard » Simon-Meslet et le midlaner Lucas « Saken » Fayard auraient déjà eu l'autorisation d'explorer leurs options pour l'année prochaine et d'entamer des pourparlers avec d'autres équipes. Ces deux compétiteurs français devraient vraisemblablement rejoindre le marché des transferts cette année et peut-être intégrer une équipe LEC, à défaut de ne pouvoir le faire avec la KCorp.

Rekkles en LEC comme support ? Et pourquoi pas

Un autre joueur est actuellement sur le départ et est en train de se chercher une nouvelle équipe pour l'année prochaine : Rekkles. Plus que désireux de se trouver un point de chute pour la saison 2023, et ce, pour éviter de se retrouver le bec dans l'eau lors du prochain mercato, l'ancien botlaner des G2 Esports envisage aujourd'hui de changer de rôle, de quitter ses sacro-saintes fonctions de carry AD pour devenir un support ; Rekkles est l'un des joueurs les plus emblématiques de League of Legends, et il est évident que cette nouvelle a fait son petit effet parmi la communauté et ses fans, mais ce changement de rôle est peut-être devenu vital pour lui, vu que le poste de botlaner semble être saturé l'année prochaine et qu'il n'a absolument pas envie de rester un split, voir une saison entière sans rien faire. Ce qui était au départ qu'une rumeur a été confirmée par le joueur lui-même, Rekkles ayant expliqué dans son dernier stream que son sens du jeu et son éthique de travail pour apprendre de nouveaux champions font de lui un bon candidat pour rejoindre une équipe en tant que support, deux raisons qui font que ce role swap peut potentiellement déboucher sur un succès, non seulement pour lui, mais également pour l'équipe qui voudrait le recruter. 

Rekkles n'est pas le premier joueur à choisir de changer de role pour passer de botlaner à support ; au cours de ces dernières années, des compétiteurs comme CoreJJ (Team Liquid), Zven (Cloud9), ou encore YellOwStaR (ADC chez *aAa* puis support par la suite, notamment chez Fnatic avec qui il a partagé sa lane avec Rekkles) ont fait se choix dans leur carrière, et ce, pour pouvoir continuer de jouer au plus haut, avec plus ou moins de réussite. Joueur pro depuis 2012, Rekkles a accumulé beaucoup d'expérience au cours des 10 années, et ce changement pourrait probablement relancer sa carrière en Europe, ou pourquoi pas, en Amérique du Nord.

Depuis son bench de G2 Esports, un moment de sa carrière qui l'a beaucoup affecté, Rekkles cherche à retrouver une place au sein de l'élite européenne en LEC. De ses propres mots, Rekkles s'est vu refuser la possibilité de jouer en tant que remplaçant ou de se battre pour sa place de titulaire au sein du cinq de départ de G2, ne lui laissant d'autre choix que de chercher une nouvelle équipe ; les clauses de rachat de son contrat l'ont empêché de se trouver une équipe en LEC pour 2022, Rekkles ayant affirmé que le prix de rachat de son contrat était vraiment trop élevé, et aucune équipe européenne ne pouvait se permettre de dépenser autant d'argent. Heureusement pour lui, le compétiteur suédois s'est trouvé une bouée de sauvetage avec la Karmine Corp, mais il semble plus ou moins se retrouver dans la même situation que l'année dernière ; la KCorp chercherait tout simplement à récupérer l'argent investi sur le joueur ce qui fait que le montant de rachat de son contrat serait assez important.