Après une saison 2022 compliquée et une nouvelle déconvenue survenue lors des Worlds 2022de League of Legends, Fnatic a prévu de faire de nombreuses modifications au sein de son effectif. En plus de changer au moins deux joueurs au niveau de son cinq de départ, la structure britannique va également recruter un nouvel entraineur en chef pour venir remplacer YamatoCannon.

Le head coach de l’équipe académique promu en LEC

Mise à jour du 2 déc. 2022 : après deux années mémorables sous les couleurs Orange et Noir, YamatoCannon quitte Fnatic et est actuellement à la recherche de nouvelles opportunités pour la prochaine saison de compétition. Dans les heures qui ont suivi l'annonce de son départ, l'organisation britannique a publié un long communiqué sur son site internet, revenant sur les faits marquants des deux années sous l'ère du technicien suédois, mettant en avant son professionnalisme, son sérieux, et sa passion pour League of Legends. 

Moi et tous les membres de Fnatic souhaitons à Jakob le meilleur pour l'avenir, et je tiens à le remercier pour son travail acharné ces deux dernières années. Son énergie et son attitude ont rendu ces deux dernières années vraiment mémorables, et sa présence dans l'équipe nous a continuellement aidés à aller de l'avant contre vents et marées, même lorsque les choses semblaient difficiles et impossibles, le Summer Split en étant un excellent exemple. Bonne chance pour tout à l'avenir et merci pour tes efforts sous Fnatic

Âgé aujourd'hui de 26 ans, YamatoCannon avait rejoint Fnatic en prévision de la saison 2021, après un bref passage au sein de l'organisation coréenne SANDBOX Gaming. Cet ancien toplaner qui a porté jadis les couleurs de aAa en 2013, est devenu au fil des années une figure emblématique de la scène européenne, notamment suite à son passage chez Splyce et Team Vitality. Les deux années passées au sein de l'équipe Fnatic n'ont pas été de tout repos, l'équipe ayant connu des hauts et des bas, avec quelques problèmes en backstage aussi bien en LEC qu'à l'international, notamment des problèmes d'effectif lors des deux dernières éditions des Worlds de League of Legends. 

Le principal concerné a également publié un message sous forme de vidéo pour expliquer les raisons de son départ, et pour également donner quelques indications sur son avenir. 

Mise à jour du 1 déc. 2022 : c'est par le biais d'une vidéo publiée sur les réseaux sociaux que Fnatic a confirmé le départ de son entraineur en chef Jakob "YamatoCannon" Mebdi. Si les rumeurs sont axactes, il devrait être remplacé par le Portugais Gonçalo "Crusher" Pinto, head coach de la formation académique et auteur d’une saison 2022 relativement bien réussi avec Fnatic TQ, notamment le Spring Split. En ce qui concerne l'effectif de la saison 2023, Fnatic aurait d’ores et déjà finalisé la construction de son nouveau cinq pour la saison prochaine ; l'équipe britannique devrait aligner une nouvelle botlane composée de Rekkles-Rhuckz qui viendrait donc remplace Upset-Hylissang. Les trois autres membres de la line-up seraient les mêmes que lors de la saison 2022. 

 

       

Flag Fnatic

        Martin "Wunder" Nordahl
      Iván "Razork" Martín Díaz
      Marek "Humanoid" Brázda
      Martin "Rekkles" Larsson*
      Rúben "Rhuckz" Barbosa*
               
        Elias "Upset" Lipp*  
        Zdravets "Hylissang" Iliev Galabov*

Article du 9 nov. 2022 : Cela fait maintenant plusieurs saisons que Fnatic n’a pas réussi à remporter le moindre titre européen, le dernier remontant au Summer Split 2018. La saison 2022 a été particulièrement difficile et longue pour l’ancien roi d’Europe ; après l’impressionnant échec aux Worlds 2021 suite à quelques problèmes d’effectif, le club a choisi de revoir une bonne partie de son effectif pour la saison suivante, conservant sa botlane et recrutant trois nouveaux joueurs, le toplaner Wunder, le jungler Razork, et le midlaner Humanoid. La saison régulière du Spring Split se passe relativement bien, l’équipe terminant à la 2e place, mais elle n’arrive pas à atteindre la finale des éliminatoires suite à sa défaite contre G2 Esports. La saison estivale est un tantinet plus chaotique pour Hylissang et ses compagnons ; ils enchaînent les mauvais résultats à partir de la 4e semaine et n’obtiennent leur qualification pour les playoffs que lors de la toute dernière journée de championnat. Leur parcours pour ces éliminatoires et sensiblement le même qu’au split précédent, se faisant éliminer en demi-finale du Losers'Bracket après une défaite 1-3 contre Rogue cette fois-ci. 

Terminant 3e du Summer Split, Fnatic se qualifie tout de même pour les Worlds 2022 de League of Legends avec le seed 3 de la ligue LEC ; pour atteindre le Main Event, l’équipe doit passer par le Play-In, une épreuve qu’elle relève haut la main en terminant à la première place de la poule A et se qualifiant pour la suite du tournoi sans passer par le Knockout Stage. Au Main Event, Fnatic se retrouve dans la poule A, avec EDward Gaming, T1 et Cloud9 ; la première semaine se passe relativement bien, l’équipe ayant une fiche de 2 victoires pour 1 défaite à l’issue des matchs allers, mais elle s’écroule totalement lors des matchs retours, perdant ses trois matchs et terminant ainsi la phase de groupes à la 3e place. Fnatic quitte ainsi ces Worlds 2022 sans s’être qualifiée pour les quarts de finale. 

Place maintenant au mercato, et Fnatic aurait d’ores et déjà finalisé le recrutement de son hypothétique future botlane ; d’après les dernières rumeurs, Upset (il a confirmé ne pas être en LEC la saison prochaine) ainsi que Hylissang (qui serait recruté par MAD Lions) seraient sur le départ, et devraient normalement être remplacés par Rekkles et Rhuckz. En plus de faire des modifications dans son cinq de départ, Fnatic prévoirait également de changer d’entraineur en chef ; la structure britannique ferait ses adieux à YamatoCannon et devrait promouvoir le head coach de son équipe académique, le Portugais Gonçalo "Crusher" Pinto, auteur d’un début de saison 2022 relativement réussi avec Fnatic TQ, avec notamment un titre de champion de la SuperLiga au Spring Split. D’après nos confrères du site Blix.gg, Cruher serait un entraîneur très apprécié au sein des ligues ERL, notamment pour son travail avec l’équipe espagnole UCAM. 

Sa nomination au sein de l’équipe première pourrait donc en partie expliquer la promotion du support Rhuckz en LEC la saison prochaine.