Les playoffs du LEC Spring Split 2024 ont continué ce lundi 1er avril, marquant le début du 2e tour de l'arbre avec le Bo3 opposant Team BDS à Team Vitality. Cet affrontement s'est conclu par un triomphe de l'équipe suisse qui a remporté la série sur un score de 2-1, assurant sa place pour le prochain tour des éliminatoires.

TEAM BDS CONTINUE SUR SA LANCÉE, avec un double pentakill

Retour à la compétition dans ces playoffs du LEC Spring Split. Le round 2 de l’Upper Bracket propose un affrontement au sommet ce lundi 1er avril, avec deux matchs en Bo3 qui promettent de tenir les fans en haleine. Le premier affrontement de la journée met en lumière un duel captivant entre Team BDS et Team Vitality. Ce duel s'annonce donc comme un choc des titans, où chaque équipe, forte de son parcours respectif, aura à cœur de démontrer sa supériorité et d'asseoir sa prétention au titre. Le duel entre Team Vitality et Team BDS Alors que Vitality cherche à confirmer son statut de prétendant au titre malgré un démarrage en demi-teinte, BDS espère continuer sur sa lancée et prouver que sa victoire contre Heretics n'était que le début d'une série de succès.

Team Vitality a entamé les playoffs avec quelques d'incertitudes. Après avoir écarté SK Gaming dans un Bo3 disputé qui s'est soldé par une victoire 2-1, l'équipe se trouve face à un nouveau défi. Malgré une entrée en matière difficile et des erreurs qui auraient pu coûter cher, Vitality a su renverser la vapeur, témoignant d'une capacité de résilience. Ce parcours jusqu'ici tumultueux pourrait bien avoir été le catalyseur dont l'équipe avait besoin pour se chauffer et aborder avec plus de sérénité et de détermination les prochaines étapes. De son côté, Team BDS a débuté son aventure dans ces playoffs sur les chapeaux de roues. La victoire éclatante 2-0 contre Team Heretics a démontré la solidité et la préparation de l'équipe. Sous la houlette d'Adam, BDS a non seulement montré une exécution impeccable, mais également une capacité à imposer son rythme, laissant peu de chances à ses adversaires de trouver ses marque. 

Game 1

La game s'est lancé sur une note dynamique, avec une stratégie agressive des deux côtés. Vitality, en particulier, a réussi à prendre l'avantage grâce à sa botlane, capitalisant sur les imprécisions de BDS qui a rapidement concédé les deux premiers kills. Malgré les tentatives répétées de BDS pour inverser la tendance, notamment en botlane, la manque de précision a continué de les desservir, permettant à Vitality de prendre l'avantage. À 10 minutes de jeu, Vitality avait déjà acquis une avance significative de près de 2k golds, tout en sécurisant le premier dragon de la partie. BDS a tenté de changer sa stratégie en se concentrant sur la toplane à la 12e minute, mais la tentative de dive s'est retournée contre elle, se soldant par deux kills supplémentaires pour Vitality. BDS a enchaîné les erreurs, la seule lueur d'espoir résidant dans la performance d'Adam en toplane, qui a réussi à obtenir son premier kill et prendre le dessus sur son vis à vis.

Vers la 18e minute, BDS a commencé à montrer des signes de regroupement et d'amélioration, engageant des escarmouches plus convaincantes et réduisant légèrement son déficit en golds. Cependant, une erreur critique à la midlane à la 21e minute a permis à Vitality de prendre l'avantage, tuant le jungler de BDS et lançant un call pour le Nashor. Vitality a réussi à sécuriser cet objectif clé et a marqué deux kills supplémentaires dans la confrontation qui a suivi. Armée du buff Nashor, Vitality a progressé méthodiquement vers la base de BDS, mettant en place le siège. Malgré la nécessité d'un second Nashor pour finaliser sa victoire, Vitality a maintenu sa pression et a finalement réussi à briser la dernière ligne de défense de BDS, remportant la première manche de cette série.

Game 2

La 2e manche s'est avérée être un véritable tour de force, débutant sur un rythme effréné qui a vu Vitality sécuriser trois kills dans les premières cinq minutes. Parmi ces actions, un mouvement audacieux de Photon, réussissant un exploit en 1 contre 2, a particulièrement marqué les esprits. Ce début de partie a clairement démontré l'agressivité et la détermination de Vitality à prendre le contrôle du jeu dès les premiers instants. Cependant, BDS a commencé à montrer des signes de réveil autour de la 10e minute, réussissant à ralentir le snowball de Vitality grâce à des plays plus mesurés et stratégiques. La partie a pris un tournant dynamique, les deux équipes échangeant coups pour coups, mais BDS a petit à petit comblé son déficit en golds, malgré les deux dragons sécurisés par Vitality.

Alors que la partie progressait vers la marque des 20 minutes, une tension palpable s'est installée, les deux équipes préparant le terrain pour les objectifs à venir. C'est dans ce contexte que BDS a saisi l'occasion de capturer son premier dragon, marquant un point crucial dans sa remontée. Le tournant de la partie s'est produit à la 21e minute, lorsque BDS a sanctionné un mauvais positionnement adverse, volant le Nashor et tuant plusieurs membres de Vitality. Ce coup a permis à BDS de compléter son come-back, transformant un début de game défavorable en une avance substantielle en termes de golds. Armé d'un 2e Nashor à la 27e minute, BDS a lancé l'assaut final sur la base de Vitality. Un ultime teamfight explosif a vu BDS triompher avec un pentakill spectaculaire d'Ice, scellant la victoire de la partie et égalisant le score dans la série

Game 3

La 3e et ultime manche de cette confrontation s'est ouverte sur une note légèrement plus posée que les précédentes, prenant un rythme plus réfléchi. Après cinq minutes, BDS a réussi à marquer le premier sang, annonçant le début des hostilités. Au bout de dix minutes, les deux équipes se tenaient au coude à coude, avec un léger avantage en dragons pour BDS, illustrant la compétitivité serrée de la rencontre. Une escarmouche à la 11e minute a vu des échanges de kills entre les deux camps, sans qu'aucun ne parvienne à se détacher nettement. à la 13e minute, lors d'une confrontation autour du dragon, Vitality a affirmé sa supériorité. Non seulement l'équipe a sécurisé l'objectif, mais elle a également dominé le teamfight qui a suivi, prenant ainsi un avantage significatif en termes de golds et mettant BDS sur la défensive.

Vitality a continué à construire sur cet élan, étendant son avance à 5k golds à 20 minutes de jeu, grâce notamment une pression constante sur toutes les lanes. Cependant, BDS a prouvé sa résilience en exploitant une erreur de Vitality, inversant la tendance en sécurisant le premier Nashor. Alors que la partie approchait de sa 25e minute, BDS avait réussi à égaliser aux golds. La situation a culminé à la 26e minute lors d'un teamfight décisif où Vitality, ayant initié le combat, s'est trouvée dépassée par la riposte fulgurante de BDS. Nuc, dans un moment d'éclat, a réalisé un pentakill stupéfiant. À la 33e minute, dans un ultime effort pour renverser le cours du jeu, Vitality a tenté un call Nashor audacieux mais risqué. Ce choix s'est avéré fatal, la tentative se transformant en désastre et BDS remportant un ACE décisif. Forts de cet avantage numérique, les joueurs de BDS ont lancé l'assaut final sur la base de Vitality, détruisant le Nexus et scellant sa victoire dans cette manche critique.

L'affrontement serré entre Team BDS et Team Vitality a abouti à une victoire de 2-1 en faveur de la formation suisse, une série palpitante remplie d'intensité et de retournements de situation. Cette confrontation a mis en évidence la résilience de BDS, capable de renverser des situations défavorables grâce à un esprit combatif indomptable, soulignant son aptitude à surmonter l'adversité pour s'imposer. Au cours de cette série, Vitality a démarré fort, prenant les devants lors des phases d'early game, mais a rencontré des difficultés à maintenir son avance. Des erreurs stratégiques et une exécution parfois hésitante dans les teamfights mid game ont coûté cher à Vitality, permettant à BDS de capitaliser sur ces faiblesses et de réaliser deux comebacks spectaculaires agrémentés de deux pentakills.

Cet exploit envoie BDS en finale du Winner Bracket, où elle attend avec impatience de se mesurer contre le vainqueur du duel entre G2 Esports et Fnatic. De son côté, Vitality, bien qu'ayant montré de belles phases de jeu, doit désormais affronter les défis du Losers'Bracket, où chaque match sera crucial pour prolonger son aventure dans le tournoi. 

Programe des playoffs du LEC Spring Split

Samedi 30 mars

  • Terminé
    Team Vitality
    2
    vs
    1
    SK Gaming
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    Fnatic
    2
    vs
    0
    GIANTX
    Playoffs
    Playoffs

Dimanche 31 mars

  • Terminé
    Team Heretics
    0
    vs
    2
    BDS
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    G2 Esports
    2
    vs
    0
    MAD Lions KOI
    Playoffs
    Playoffs

Lundi 1er avril

  • Terminé
    Fnatic
    0
    vs
    2
    G2 Esports
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    2
    BDS
    Playoffs
    Playoffs

Mardi 2 avril

  • Terminé
    GIANTX
    1
    vs
    2
    MAD Lions KOI
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    SK Gaming
    1
    vs
    2
    Team Heretics
    Playoffs
    Playoffs

Samedi 6 avril
17h00 : Lower Round 2-1
20h00 : Lower Round 2-2

Dimanche 7 avril

  • Terminé
    G2 Esports
    3
    vs
    1
    BDS
    Playoffs
    Playoffs

Lundi 8 avril
17h00 : Lower semifinal

Samedi 13 avril
17h00 : Lower final

Dimanche 14 avril
17h00 : Split final

 

Arbre des playoffs

Upper Bracket

1/4 finale 1/2 finale Finale Vainqueur


euFnatic
2 - 0 euFnatic
euGIANTX
0 - 2 euG2 Esports
euG2 Esports
2 - 0 euG2 Esports
euMAD Lions KOI
3 - 1 euG2 Esports
euTeam Vitality
2 - 1 euTeam Vitality
euSK Gaming
1 - 2 euTeam BDS
euTeam Heretics
0 - 2 euTeam BDS
euTeam BDS

Losers'Bracket

1/8 Finale 1/4 Finale 1/2 Finale Finale Vainqueur


euTeam BDS
euFnatic
euSK Gaming2 - 1euFnatic0 - 0 
1 - 2euTeam Heretics
euTeam Heretics3 - 1euFnatic
euTeam Vitality
euGIANTX2 - 0euTeam Vitality
1 - 2euMAD Lions KOI
euMAD Lions KOI

Grande finale 

Finale Vainqueur


euG2 Esports
-  
eu