Le 3e jour des playoffs du LEC Spring Split 2024 s'est poursuivi avec le Bo3 entre G2 Esports et Fnatic. Après une confrontation palpitante, Caps et son équipe se sont imposés avec brio dans ce classique européen, remportant 2 parties de manière convaincante. Cette victoire leur a garanti une place dans le tour suivant du tournoi : la finale du Winner Bracket.

G2 donne une gifle à Fnatic

Le Round 2 de l'Upper Bracket des playoffs du LEC s'illumine avec un classique du championnat européen : le face-à-face tant attendu entre G2 Esports et Fnatic. Ce duel, surnommé le "Classico" depuis quelques saisons, est bien plus qu'un simple match ; c'est une rivalité légendaire qui écrit un nouveau chapitre à chaque confrontation. Ce nouveau face à face est promis à être électrisant. Avec Fnatic cherchant à consolider sa position de force et G2 désireux de poursuivre sa quête de domination, les fans peuvent s'attendre à une bataille épique

D'un côté, Fnatic, qui a su démarrer ces playoffs sur une note positive en s'imposant contre GiantX avec un score net de 2-0. Malgré une résistance inattendue de la part de GiantX, notamment lors des premières phases de jeu, Fnatic a démontré sa capacité à s'adapter et à surmonter les obstacles, prouvant ainsi pourquoi elle reste l'une des équipes les plus redoutables de la ligue. De l'autre, G2 Esports, tenant du titre, qui ne cesse de renforcer sa légende au sein du LEC. Sa victoire 2-0 contre MAD Lions KOI lors du premier tour des playoffs n'est qu'un exemple récent de son talent exceptionnel et de son esprit combatif. La manière dont G2 a renversé la situation lors de la deuxième game, transformant un déficit significatif en une victoire mémorable, illustre parfaitement la persévérance qui caractérisent l'équipe.

Game 1

La 1re manche de ce duel a débuté sur un rythme effréné, avec une bataille particulièrement intense au niveau de la midlane, où Caps et Humanoid ont offert un spectacle captivant. Dès les premières minutes, G2 a pris l'avantage, en particulier grâce à sa supériorité lors des escarmouches en botlane, démontrant ainsi sa préparation et sa réactivité face aux stratégies de Fnatic. Avec une avance de près de 2k golds dès les 10 premières minutes, G2 a su exploiter les faiblesses de Fnatic, consolidant son avance grâce à une exécution impeccable dans les teamfights. Le premier affrontement majeur pour le contrôle du dragon à la 16e minute a vu Fnatic s'emparer de l'objectif, mais au prix d'un kill concédé à G2. 

La dynamique de la partie a continué à favoriser G2, qui a brillamment répondu à l'initiative de Fnatic lors d'un teamfight crucial à la midlane vers la 20e minute. G2 a non seulement démontré une puissance de feu supérieure mais aussi une organisation et un positionnement tactique plus avantageux, écrasant Fnatic dans les engagements successifs aussi bien au top qu'autour du dragon, accentuant sa domination. Cette série d'affrontements victorieux a permis à G2 d'accélérer le rythme, mettant Fnatic sous une pression insoutenable. En seulement 25 minutes, G2 a su conclure la partie avec brio, affirmant sa suprématie dans cette première manche grâce à une gestion de jeu et une synergie d'équipe exemplaires.

Game 2

La deuxième manche a démarré sur un rythme effréné, avec G2 prenant rapidement l'ascendant grâce à un premier kill habilement exécuté. La pression exercée par G2 dès les premiers instants, en particulier sur la botlane, a porté ses fruits, se traduisant par un 2e  kill et la capture du premier dragon, affirmant ainsi sa stratégie offensive. Cependant, avant même d'atteindre les 10 minutes de jeu, Fnatic a su exploiter deux erreurs de G2, revenant ainsi dans la partie. G2, ne se laissant pas déstabiliser, a regagné de l'élan en remportant un affrontement près de la river en botlane. Malgré quelques faux pas et une certaine précipitation qui ont offert à Fnatic l'opportunité de rester dans la course, G2 a réussi à maintenir une avance de 2k golds après le quart d'heure de jeu, consolidant sa domination par la sécurisation d'un troisième dragon à la suite d'un combat prolongé et victorieux.

L'impulsion décisive de G2 est survenue à la 20e minute, avec un assaut fulgurant sur la midlane, appuyé par l'Herald, ouvrant une brèche dans la défense de Fnatic. Plutôt que de se contenter de cette avancée stratégique après la chute de la T3, G2 a opté pour une approche audacieuse et ultra aggrésive, engageant un combat direct au cœur de la base de Fnatic. Ce choix tactique s'est avéré payant, G2 enchaînant les éliminations et administrant une démonstration de force à son adversaire, scellant ainsi la victoire de cette deuxième manche en seulement 21 minutes. Fnatic, pris au dépourvu, n'a pu que constater l'ampleur de la supériorité de G2 dans cette confrontation.

G2 Esports a dominé Fnatic dans ce nouveau classique européen, sécurisant sa place en finale du Winner Bracket avec deux victoires convaincantes de 25 et 21 minutes. Cette performance a dissipé les doutes qui auraient pu subsister après son match de la veille contre MAD Lions KOI, confirmant que G2 est en pleine forme. Le jeu a été marqué par l'intensité et la maîtrise stratégique de G2, notamment grâce à de bonnes drafts, à des initiatives précoces et une pression constante sur toutes les lanes, qui ont permis de prendre rapidement le dessus sur Fnatic. G2 Esports avance donc avec confiance vers la finale du Winner Bracket, où elle affrontera Team BDS dans une confrontation très attendue le week-end prochain. Cette victoire contre Fnatic non seulement confirme son statut de prétendant au titre mais souligne également sa capacité à s'adapter et à exceller sous pression.

La performance de Fnatic, en revanche, a souffert de plusieurs facteurs. Razork, le jungler, n'a pas trouvé sa place dans le match, illustrant les difficultés de l'équipe à s'adapter et à répondre efficacement à la dynamique imposée par G2. Dans l'ensemble, Fnatic a paru hésitant, laissant G2 dicter le rythme du jeu et prendre l'initiative, ce qui a finalement conduit à sa relégation en Losers'Bracket.  Pour Fnatic, cette défaite marque un moment de réflexion et la nécessité de revoir son approche pour les futurs affrontements.

Programe des playoffs du LEC Spring Split

Samedi 30 mars

  • Terminé
    Team Vitality
    2
    vs
    1
    SK Gaming
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    Fnatic
    2
    vs
    0
    GIANTX
    Playoffs
    Playoffs

Dimanche 31 mars

  • Terminé
    Team Heretics
    0
    vs
    2
    BDS
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    G2 Esports
    2
    vs
    0
    MAD Lions KOI
    Playoffs
    Playoffs

Lundi 1er avril

  • Terminé
    Fnatic
    0
    vs
    2
    G2 Esports
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    2
    BDS
    Playoffs
    Playoffs

Mardi 2 avril

  • Terminé
    GIANTX
    1
    vs
    2
    MAD Lions KOI
    Playoffs
    Playoffs
  • Terminé
    SK Gaming
    1
    vs
    2
    Team Heretics
    Playoffs
    Playoffs

Samedi 6 avril
17h00 : Lower Round 2-1
20h00 : Lower Round 2-2

Dimanche 7 avril

  • Terminé
    G2 Esports
    3
    vs
    1
    BDS
    Playoffs
    Playoffs

Lundi 8 avril
17h00 : Lower semifinal

Samedi 13 avril
17h00 : Lower final

Dimanche 14 avril
17h00 : Split final

 

Arbre des playoffs

Upper Bracket

1/4 finale 1/2 finale Finale Vainqueur


euFnatic
2 - 0 euFnatic
euGIANTX
0 - 2 euG2 Esports
euG2 Esports
2 - 0 euG2 Esports
euMAD Lions KOI
3 - 1 euG2 Esports
euTeam Vitality
2 - 1 euTeam Vitality
euSK Gaming
1 - 2 euTeam BDS
euTeam Heretics
0 - 2 euTeam BDS
euTeam BDS

Losers'Bracket

1/8 Finale 1/4 Finale 1/2 Finale Finale Vainqueur


euTeam BDS
euFnatic
euSK Gaming2 - 1euFnatic0 - 0 
1 - 2euTeam Heretics
euTeam Heretics3 - 1euFnatic
euTeam Vitality
euGIANTX2 - 0euTeam Vitality
1 - 2euMAD Lions KOI
euMAD Lions KOI

Grande finale 

Finale Vainqueur


euG2 Esports
-  
eu