La saison régulière du LEC Summer Split 2022 a repris hier soir avec la première journée de la septième semaine de championnat. Au terme d'une soirée riche en teamfights et escarmouches en tout genre, Rogue a mis fin à la longue série de victoires de MAD Lions et en profite pour renouer avec le succès, alors que Misfits Gaming, Fnatic et G2 Esports se sont montrés très en forme.

Des qualifications pour les playoffs très disputées

Nous sommes de retour dans la Faille de l’invocateur pour première journée de la septième et avant-dernière semaine LEC Summer Split 2022, semaine qui marque la suite des matchs retours de la saison régulière. À l’issue de la sixième semaine de championnat et avant que les équipes ne retrouvent le chemin de la Faille, MAD Lions reste en tête et prend même le large, se retrouvant maintenant à deux longueurs de Rogue ; Excel, G2 Esports et Misfits Gaming se disputent la 4e place au classement général avec une fiche de 7-6, alors qu’Astralis et Fnatic se hissent à la 7e place avec 6 victoires pour 7 défaites. SK Gaming stagne à la 9e place et c’est toujours Team BDS qui clôture la marche. Suite à sa défaite contre Fnatic samedi dernier, survenue lors de la deuxième journée de la semaine 6, l’équipe suisse est officiellement éliminée de la course à la qualification pour les playoffs du LEC Summer Split 2022. Actuellement 10e au classement avec une victoire en 13 matchs, l’équipe suisse a pris trop de retard pour prétendre avoir une place dans le top 6.

À noter que cette nouvelle semaine se joue sur un nouveau patch, la mise à jour 12.14, et le nouveau champion Nilah est maintenant disponible à la draft ; dans les grandes lignes, ce patch qui a permis à Riot Games d’apporter des changements sur Janna, Leblanc et Séraphine, des modifications sur le soin et les boucliers avec les objets et les runes, ainsi que des changements majeurs sur Gangplank, le héraut de la faille et les dragons et divers équilibrages. À noter également que le LEC a désactivé Hexflash, la rune secondaire similaire au Flash, et ce, jusqu'à nouvel ordre ; juste avant le début de la septième semaine du Summer Split 2022, Deniz "Griath" Günay, responsable de la compétition de la région EMEA, a annoncé la désactivation de la rune Hexflash en raison d'un problème grave. 

Misfits Gaming tout en maitrise

Cette journée commence tout en douceur avec Misfits Gaming contre Astralis, deux équipes coincées dans le milieu du classement, la première à la 4e place et la seconde à la 7e place avec seulement une victoire d’écart entre les deux. Après quelques échanges amicaux lors des premières minutes de la game, les MSF commencent petit à petit à creuser l’écart aux golds, une phase de lanes un tantinet mieux maitrisée, notamment à la toplane, une meilleure prise de vision de la map, et des escarmouches gagnantes ; du côté Astralis, on se focalise sur la prise des objectifs neutres en ce début de partie avec les deux premiers drakes. Au quart d’heure de jeu, grâce à très gros travail Zanzarah de sur Poppy, les Misfits mettent un grand coup d’accélérateur, ils enfoncent la midlane et mettent en place le snowball ; le premier teamfight éclaté juste avant la 20e minute de jeu, un timing parfait pour les MSF qui ne font qu’une bouchée de leurs adversaires en leur infligeant un ACE. Vetheo et ses mates ont le contrôle total de la game et détruisent tous sur leur passage ; 28e minute de jeu, les Misfits donnent l’estocade finale et s’imposent en toute logique quelque instant plus tard, les AST ne pouvant rien faire pour défendre leur Nexus face à cette force de frappe. 

Avec cette victoire, Misfits Gaming fait un pas de plus vers les playoffs du Summer Split, alors qu’Astralis prend le chemin contraire ; rien n’est encore joué pour les joueurs de la formation danoise, mais les prochains faux seront funestes

Vivement les vacances pour Team BDS

On enchaine avec Team Vitality contre Team BDS ; bien qu’éliminée de la course aux playoffs, l’équipe suisse peut encore jouer les trouble-fêtes dans ce Summer Split, et venir mettre un terme à la série de victoires en championnat... ou pas. Le niveau de jeu des BDS en early game est à l’image du reste de la saison, commettant beaucoup d’erreurs dans la prise de décision et dans le positionnement, leurs adversaires n’ont qu’à se baisser pour ramasser les kills. Au quart d’heure de jeu, les VIT enregistrent déjà une avance de plus de 4 golds, alors que les BDS passent totalement à côté de cette game. xMatty et ses compagnons s’inclinent en toute logique en moins de 25 minutes, n’ayant presque rien fait de la game. 

La domination Fnatic

C’est au tour de Fnatic et de SK Gaming à faire leur entrée dans la Faille de l’invocateur pour le compte de 7e semaine de compétition, deux équipes en difficulté en cette fin de saison régulière et qui ont absolument besoin d’une victoire. Hylissang et ses mates prennent rapidement l’avantage dans cette game, réalisant un très bon teamfight à la 10e minute de jeu pour le contrôle de l’Herald ; 15 minutes de jeu et déjà plus de 5 k golds séparent les deux équipes, alors que les FNC enchaînent un nouveau teamfight gagnant et contrôlent parfaitement la map. La game tourne à la démonstration, les SK n’ayant pas réussi à prendre le moindre kill et la moindre tourelle à la 20e minute. Les FNC récupèrent le Nashor et mettent un gros coup d’accélération, s’imposant en moins de 25 minutes. Cette victoire fait beaucoup de bien à Fnatic qui revient ainsi à hauteur de G2 Esports et Excel, à quelques encablures du top 6. 

Le réveil de Rogue

Place à la 4e rencontre de la journée avec une belle affiche, Rogue affronte le leader du LEC, MAD Lions. Ça joue très agressif de part et d’autre de deux équipes, mais les RGE semblent un cran au-dessus pendant la phase lanes, ou tout du moins, affichent un meilleur visage que lors des deux précédentes semaines de compétition, un early game solide avec beaucoup d’assurance de la part de Malrang et de ses compagnons de jeu. Les MAD accusent un retard relativement important avant la 20e minute de jeu, et voient leurs adversaires contrôler parfaitement la pression sur les lanes ; Armut et ses mates se consolent pour le moment en récupérant les deux premiers drakes. Les minutes s’écoulent et les Rogue continuent de pousser sur l’ensemble de la map, obligeants les MAD à la jouer loin derrière et à subir le rythme imposé par leurs adversaires ; les MAD Lions accusent un retard de 8 k golds à la 25e minute de jeu et ne semblent pas forcement armer pour tenter de renverser le cours de la game.  À la 32e minute, les RGE trouvent un excellent teamfight et les MAD Lions se font détruire ; Rogue s’impose et met fin à sa série de trois défaites dans ce Summer Split. 

G2 Esports frappe un grand coup

Nous terminons cette soirée avec une autre belle affiche, G2 Esports contre Excel, l’occasion de voir la tpute première Nilah en LEC, entre les mains de Patrik. Les XL prennent l’avantage au début de la phase de lanes, Markoon fait un bon travail en early game, alors que Jankos se livre peut-être un peu trop, concédant rapidement deux kills ; le premier gros teamfight arrive rapidement, un temps de jeu qui tourne à l’avantage des joueurs de la formation britannique, la compo G2 manquant cruellement de dégâts pour le moment. Malmenés pendant les 10 premières minutes, caPs et ses mates frappent un grand coup sur une tentative de dive des XL qui tournent à la catastrophe ; les champions du Spring Split récupèrent trois kills et le 2e drake de la game. Les G2 enchainent les plays et prennent l’avantage aux golds juste avant la 20e minute ; le botlane Sivir/Lulu choisie par G2 fait notamment un énorme travail pour permettre à l’équipe de prendre l’ascendant. Nouveau temps fort des G2 à la 25e minute avec un énorme teamfight qui permet à aux Samouraïs de détruire leurs adversaires, récupérant 5 kills, le Nashor et le 4e drake. Les XL ont un pied dans la tombe après ce teamfight loupé et s’inclinent malheureusement quelques minutes plus tard face à une équipe G2 qui a largement dominé cette rencontre. 

La première journée est maintenant terminée et le LEC reprendra ce soir à 17h00 avec la deuxième journée de la sixième semaine du Summer Split. Au niveau du classement, MAD Lions reste en tête malgré sa défaite, mais n’est plus qu’à une longue de Rogue et Vitality ; dans le ventre mou, nous retrouvons G2 Esports et Misfits à la 4e place, ainsi qu’Excel et Fnatic à la 6e place. Astralis, SK Gaming et Team BDS clôturent le classement respectivement de la 8e à la 10e place. La compétition reprendra ce soir aux alentours de 17h avec la 2e journée de cette semaine 7 ; au programme notamment, Misfits Gaming - MAD Lions et G2 Esports - Fnatic. 

Résultats et planning de la semaine 7

Vendredi 29 juillet

  • Terminé
    SK Gaming
    1
    vs
    0
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    0
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    0
    vs
    1
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    1
    vs
    0
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season

Samedi 30 juillet

  • Terminé
    SK Gaming
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    1
    vs
    0
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    0
    vs
    1
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    0
    vs
    1
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    0
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season

Classement 

Rang Équipes Victoires Défaites
1 (qualifiée) G2 Esports 12 6
2 (qualifiée) MAD Lions 12 6
3 (qualifiée) Rogue 11 7
4 (qualifiée) Misfits Gaming 10 + 1 8
5 (qualifiée) Fnatic 10 8 + 1
6 (qualifiée) Excel 9 +1 9
6 (éliminée) Team Vitality 9 9 +1
8 (éliminée) SK Gaming 7 11
9 (éliminée) Astralis 7 11
10 (éliminée) Team BDS 3 15