La saison régulière du LEC Summer Split a repris hier soir avec la première journée de la deuxième semaine de championnat. Au terme d'une soirée interminable qui a notamment vu l'upset de Team BDS face à G2 Esports, quatre équipes se partagent provisoirement la première place, notamment les deux surprises en ce début de split, Astralis et Excel.

Une très longue soirée estivale

Nous sommes de retour dans la Faille de l’invocateur pour première journée de la deuxième semaine LEC Summer Split 2022 et la suite des matchs allers de la saison régulière. À l'issue de la première semaine et avant que les équipes ne retrouvent le chemin de la Faille, G2 Esports est seule en tête et reste provisoirement la seule équipe invaincue dans ce Summer Split ; cinq équipes se partagent la deuxième place avec une fiche de 2 victoires pour 1 défaite. Rogue et SK Gaming suivent juste derrière avec une fiche de 1-2, et ce sont Misfits Gaming et Team BDS qui clôturent la marche, toutes deux en 0-3. 

Astralis cartonne en ce début de Summer Split

Nous débutons cette journée avec la rencontre entre SK Gaming et Astralis. À la surprise générale, l'équipe danoise réalise un bon début de split, certainement le meilleur depuis son accession en LEC ; c'est encore loin d'être parfait, mais l'équipe affiche pour le moment un meilleur visage qu'au Spring Split. Xerxe et ses compagnons maitrisent pour le moment leur sujet, se montrant solides en phase de lanes et ingénieux en teamfight, et se retrouvent pour le moment en positifs. C'est sensiblement différent du côté de l'équipe allemande qui se retrouve pour le moment dans la partie inférieure du tableau,et histoire de compliquer un peu la chose, SK va devoir composer à distance ce week-end ; quelques heures avant le coup d'envoi de la 2e semaine du LEC Summer Split, SK Gaming a annoncé que son toplaner JNX a été testé positif au COVID-19. Le compétiteur jouera depuis chez lui, alors que les autres membres de l'équipe évolueront au Magenta Facility de Berlin.

Sans trop de surprise, les Astralis n'ont eu aucun mal à s'imposer ce soir face à SK Gaming, dominant cette rencontre de bout en bout. Après avoir pris l'ascendant pendant la phase de lanes, contrôlant la map et ayant la main mise sur de nombreux objectifs neutres, Xerxe et ses mates ont réussi à mettre en place leur snowball, enregistrant une avance de plus de 8k golds à la 25e minute de jeu ; que ça soit au niveau de la prise de décision, au niveau macro, ou encore en teamfight, les Astralis sont tout simplement au-dessus par rapport à SK Gaming. Les joueurs de la formation danoise s'imposent en moins de 30 minutes et enregistrent leur 3e victoire dans ce Summer Split, égalisant ainsi leur record du segment printanier. 

Chronobreak, remake, et victoire Excel

Nous enchainons directement avec le deuxième match de la journée entre Team Vitality et Excel. À l’image d’Astralis, Excel fait un début de Summer Split relativement impressionnant, enregistrant deux victoires pendant la SuperWeek, sachant que la seule défaite fut contre les champions d’Europe en titre ; le bilan est sensiblement le même pour Vitality qui fait un meilleur début de saison qu’au Spring Split, en partie grâce à la nouvelle recrue Haru. Les deux équipes passent la phase de lanes à se rendre coup pour coup et les XL enregistrent une légère avance de 1k gold au quart d’heure de jeu, mettant la pression sur la midlane et la botlane et contrôlant ainsi les premiers drakes de la game. Excel était en bonne voie pour remporter la game, mais à la suite d’un bug, la game a été mise en pause dans un premier temps, a été chronobreak, pour finalement être remake. 

En raison d’un bug visuel dans le jeu qui a eu un impact critique sur l’état de la game, les officiels de la ligue ont proposé de Chronobreak la game, ce que Vitality a accepté. Malheureusement, le Chronobreak n’a pas fonctionné comme prévu. 
Cela a mis le jeu dans un état où il n’était pas possible de le reprendre. Les officiels de la ligue ont à nouveau utilisé le Chronobreak, mais le problème a persisté. Suite à cela, les responsables de la ligue ont confirmé les problèmes persistants auprès des joueurs et ont décidé de remake la game.

La game repart donc de zéro avec une toute nouvelle draft, et c’est Excel qui arrive à sortir son épingle du jeu en s’imposant en seulement 35 minutes, et ce, malgré un mid game un tantinet compliquée avec un important teamfight perdu à la 25e minute de jeu qui a permis à Vitality de récupérer le Nashor. Les joueurs de la formation britannique font une belle phase de lanes et arrivent à prendre l’avantage grâce à une meilleure gestion des objectifs et à quelques bons teamfights ; Mikyx et ses mates tentent d’accélérer, en jouant haut et en forçant certains fights, mais cela se retourne contre eux et ils voient ainsi leurs adversaires revenir dans la game, voire même de prendre l’avantage. Heureusement pour les XL, les VIT n’arrivent à concrétiser cet avantage et se plantent royalement dans un important teamfight après la demi-heure de jeu ; Perkz et ses mates passent totalement au travers et voient leur Nexus exploser quelque instant plus tard. 

 

Misfits Gaming s'enfonce un peu plus en ce début de Summer Split

Place à la troisième game de la soirée avec le match entre Misfits Gaming et Rogue, deux équipes en difficulté en ce début de split, notamment du côté des Lapins qui n'ont toujours pas décroché la moindre victoire. Sans trop de surprise, Comp et ses compagnons ont dominé cette rencontre, effectuant une phase de lanes correcte et se montrant décisifs dans les teamfights. À la demi-heure de jeu, les RGE ont une avance de plus de 9k golds et contrôlent l'ensemble de la map, les MSF essayent de défendre du mieux qu'ils peuvent, réussissant à repousser leurs adversaires à une ou deux reprises et à les chasser hors de leur base, mais en vain malheureusement, l'avance des RGE est trop importante. Rogue s'impose en 35 minute, à l'issue d'une game maitrisée de bout en bout. 

 

G2 Esports chute à son tour

C'est maintenant au tour de G2 Esports et de Team BDS de faire leur entrée dans cette deuxième semaine de championnat ; tout sépare ces deux équipes, à commencer par les résultats, avec d'un côté une formation invaincue en 3-0, et de l'autre, une line-up qui n'a toujours pas décroché la moindre victoire avec trois défaites en autant de matchs. Sur le papier donc, les G2 partent largement avec le statut de favoris, malheureusement, ils sont tombés sur un os ; les champions d'Europe se sont fait malmener dès les premières minutes de la game, subissant la pression pendant la phase de lanes et manquant de tranchant en teamfight. À plusieurs reprises, caPs a essayé de renverser le cours de la game, avec quelques plays dont lui seul a le secret, mais ce fut pas suffisant pour faire plier les BDS qui s'imposent en 35 minutes. C'est un petit G2 Esports qui a joué ce soir, avec de gros problèmes de draft, une botlane aux abonnés absents et un duo Top/jungler peu percutant. 

 

Des Lions en mode guerrier

Place au tout dernier match de la journée, une rencontre un peu particulière pour les deux midlaners qui affrontent leur ancienne équipe respective. Fnatic affronte MAD Lions et la gagnante aura le privilège de rejoindre le peloton de tête pour la première place au classement général. La game est très disputée, mais c'est finalement MAD Lions qui arrive à avoir le dernier mot, grâce notamment à une meilleure macro et se montrant plus audacieux une fois la phase de lanes terminée ; la coordination et la cohésion d'équipe de MAD étaient un cran au-dessus de celles de Fnatic tout au long du match, à l'image de Nisqy qui a particulièrement souffert pendant de nombreuses minutes en early, recevant énormément d'attention de la part des FNC, mais il a pu compter sur ses mates pendant ce temps pour faire le travail. La draft a également joué pour beaucoup, une compo qui n'a malheureusement pas porté ses fruits pour les FNC qui ont cruellement manqué de dégâts une fois la phase de lanes terminée ; Upset et ses mates ont manqué de réalisme en mid/late game, perdant le contrôle de leur sort dans les teamfights et les escarmouches mal gérés. 

Fin de cette première journée dans cette deuxième semaine du LEC Summer Split 2022. Au niveau du classement général, quatre équipes se partage la première place avec une fiche de 3 victoires pour 1 défaite, à savoir Astralis, Excel, G2 Esports et MAD Lions ; Fnatic, Rogue et Team Vitality se retrouvent dans le ventre mou en 2-2, alors que SK Gaming, Team BDS et Misfits Gaming ferment la marche, les Lapins n'ayant toujours pas réussi à décrocher la moindre victoire depuis le début de la saison estivale. La saison régulière reprendra ce soir à 17h00 avec la rencontre SK Gaming - Misfits Premier ; nous finirons la soirée en beauté avec l'affiche de la semaine et le Bo1 entre Vitality et G2 Esports. 

Résultats et planning de la semaine 2

Vendredi 24 juin

  • Terminé
    SK Gaming
    0
    vs
    1
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    0
    vs
    1
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    1
    vs
    0
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    1
    vs
    0
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    1
    vs
    0
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season

Samedi 25 juin

  • Terminé
    SK Gaming
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    0
    vs
    1
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    1
    vs
    0
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    0
    vs
    1
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    0
    vs
    1
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season

Classement 

Rang Équipes Victoires Défaites
1 (qualifiée) G2 Esports 12 6
2 (qualifiée) MAD Lions 12 6
3 (qualifiée) Rogue 11 7
4 (qualifiée) Misfits Gaming 10 + 1 8
5 (qualifiée) Fnatic 10 8 + 1
6 (qualifiée) Excel 9 +1 9
6 (éliminée) Team Vitality 9 9 +1
8 (éliminée) SK Gaming 7 11
9 (éliminée) Astralis 7 11
10 (éliminée) Team BDS 3 15