À l'occasion du Mid-Season Invitational 2021, apprenez et comprenez une partie compétitive de League of Legends avec *aAa*. Quels sont les enjeux ? Comment se présente la carte ? Quels sont les rôles des personnages, et comment les choisit-on ? Comment se déroule une partie ? Autant de questions auxquelles nous espérons répondre au mieux pour vous partager notre passion pour l'esport sur ce jeu.


Après tout ce périple à nous lire, il est enfin venu le temps d’appréhender une partie compétitive commentée. Casque sur les oreilles, yeux rivés sur votre écran, vous lancez enfin votre stream. Et là, vous vous rendez compte que c’est bien différent du jeu normal. Un overlay spécial est en place, et il va vous falloir l’appréhender. C’est pourquoi nous allons dans un premier temps aborder l’overlay de façon générale, puis la minicarte. Pour cela, nous réutiliserons deux images que je vous expliquerai par la suite.

 

lol overlay

 

Cette image étant rédigée en anglais, nous allons aborder brièvement chaque point afin que vous puissiez avoir une compréhension rapide et aisée d’un overlay en match professionnel.

 

En numéro 1, la banderole du prochain dragon est apparue. Elle sera là de manière périodique, et vous indiquera à la fois quand le prochain dragon apparaîtra, et de quel type il sera. De manière analogue, en numéro 2, c’est les informations sur le Baron Nashor qui sont délivrées. Ici, il est noté « Live », ce qui signifie qu’il est présent dans son enclos et attend que l'on vienne l'affronter.

 

En numéro 3 et 4, vous voyez respectivement les types et le nombre de dragons récupérés par chaque équipe.

 

Les parties 5 et 6 indiquent la quantité de pièces d’or accumulée par chaque équipe, et le nombre de kills (ou éliminations, d'autres joueurs s'entend) qu’ils ont effectués sur les joueurs ennemis. De manière assez transparente, la partie 7 indique le temps de jeu.

 

La partie 8, elle, indique le nombre de tourelles détruites par l’équipe en question. Ici, l’équipe rouge a détruit 2 tourelles. En 9 apparaît le nom de l’équipe, et en 10, le nombre de parties qu’elle a gagnées dans la série de matchs.

 

Tout cela représente la partie centrale supérieure de l’overlay. Mis à part les 1 et 2, elle est symétrique pour chaque équipe.

 

Venons-en désormais à la partie intéressante pour vous en tant que spectateur, celle qui va vous aider le plus à comprendre le jeu.

 

De chaque côté de la zone de jeu, vous aurez la liste des champions. Prenons l’exemple ci-dessus pour les nombres allant de 11 à 15.

 

En 11, vous verrez le nom du joueur, précédé du tag de son équipe. Ici, Reignover est le « jungler » de l’équipe « Immortals ». Ainsi, son pseudo est « IMT Reignover ». En 12, vous voyez juste en-dessous du pseudo le champion que joue la personne. Ainsi, Reignover joue ici « Rek’Sai ».

 

Nous arrivons alors sur une partie importante, le numéro 13. Cela représente les sorts d’invocateurs : vous pouvez grâce à cela voir s’ils sont disponibles pour le joueur, ou s’ils sont en délai de récupération. Ici, le « Flash » est disponible, mais le « Ghost » ne l’est pas.

 

Ensuite, le 14 et le 15 représentent les ressources en vie et en mana du champion, ainsi que son niveau. Ces deux barres sont des informations intéressantes à utiliser, permettant de savoir qui domine l’autre sur des voies qui ne sont actuellement pas montrées par la caméra.

 

Le 16, quant à lui, révèle toutes les informations sur le champion sur lequel la caméra est actuellement mise.

 

Nous arrivons désormais dans la partie inférieure de l’overlay, une des parties les plus intéressantes à lire pour comprendre. En 20, vous voyez à quels champions se réfèrent les parties 17 à 19.

 

Le 17 est l’inventaire de chaque joueur. Vous pouvez y voir les objets qu’il possède sur lui, ses trinkets qui permettent le contrôle de la vision, et s’il possède des balises de vision. À noter que l’inventaire est rangé dans l’ordre des objets, du moins cher au plus cher. Ainsi, un objet complet sera généralement tout à droite.

 

En 18, vous pouvez voir le « KDA » du joueur, abréviation de « Kill/Death/Assist ». Son nombre d'éliminations de joueurs ennemis, son nombre de morts, et le nombre de fois où il a aidé ses alliés à tuer des adversaires. Enfin, le numéro 19 représente le « Creep Score » évoqué plus haut : le nombre de sbires ou monstres neutres tués.

 

Rentrons dans la matière en reprenant l’exemple de Rek’Sai, jouée par Reignover. Dans son inventaire, il possède un objet complet, ses bottes complétées et des objets intermédiaires, permettant de construire les gros objets. Il est mort 2 fois et possède 1 assistance. Enfin, il a tué 115 sbires ou monstres neutres. Facile à lire finalement, non ? Comme pour l’overlay du haut, cette partie est symétrique. À gauche, les scores et inventaires de l’équipe bleue. À droite, ceux de l’équipe rouge.

 

Nous n’évoquerons pas les nombres 22 à 26, ils évoquent simplement l’ordre de rangement des joueurs. Ils sont toujours dans le même ordre, de haut en bas : top > jungler > mid > ADC > support.

 

Revenons donc sur le nombre 21, la minicarte ou « minimap ». Elle est primordiale à tout joueur, et révèle des informations intéressantes pour le spectateur. Inspectons-la de manière plus précise.

 

minimap

 

Tout d’abord, évoquons les tourelles. Vous pouvez voir leur position partout sur la carte sur les voies. Lorsqu’elles sont détruites, leurs icônes disparaîtront de la minicarte, montrant ainsi que la zone n’est plus protégée. De même, plus elles sont bas en vie, plus elle apparaîssent comme dégradées sur la carte. Sur la carte, toutes les zones claires sont celles où les équipes disposent de la vision. Les zones foncées sont des zones où la vision n’est pas obtenue.

 

Sur la carte, vous pouvez voir les champions et leur position. De plus, elle vous indique aussi la position actuelle des sbires : généralement, des lignes de 6 à 7 points se suivant sur la carte. Si vous voyez une grosse masse de points en même temps, c’est que les sbires ont eu le temps de s’accumuler, et vont généralement infliger de lourds dégâts sur les bâtiments ennemis s’ils ne sont pas tués avant.

 

Évoquons désormais les wards. Sur la minicarte, elles sont révélées par une icône proche de cette forme. 

 

 ward_illustration

 

Ce sont elles qui octroient la vision aux équipes, et sont donc importantes à repérer. Enfin, dans la jungle, vous pouvez voir des petites têtes de monstres apparaître périodiquement : elles indiquent que le camp de monstre dans la jungle est présent.

 

Certains effets interactifs apparaissent de même périodiquement. Si un champion est en train de rentrer à la base grâce à « Rappel », on pourra voir des traits tournant lentement autour de son portrait sur la minicarte.

 

Au contraire, si un champion utilise sa « Téléportation », le cercle sera violet et le mouvement plus rapide.

 

Comprendre ce qui se passe dans la partie

Dans cette section, maintenant que vous êtes capables de lire de manière globale l’overlay compétitif, et de comprendre comment une partie de League of Legends fonctionne, nous allons vous apprendre à comprendre quelle équipe est devant l’autre, et comment regarder un « teamfight » (si si, nous avons déjà parlé de teamfight plus tôt, prenez le temps d’y penser).

 

Qui est en avance ?

Pour savoir qui est en avance, plusieurs éléments de l’overlay vous permettront d’essayer de deviner. Dans un premier temps, pour comprendre quelle équipe est en avance sur l’autre, il vous faudra regarder la partie supérieure : les pièces d’or accumulées, le nombre de champions ennemis tués et le nombre de tourelles récupérées.

 

Le nombre d’ennemis tués peut vous donner une idée. Il y a des chances pour que l’équipe en ayant le plus soit en avance. Cependant, cela reste un indicateur peu précis. Nous nous concentrerons donc sur les deux autres points.

 

Le nombre de tourelles récupérées est un indice significatif : avoir détruit plus de tourelles que l’équipe adverse montre que la sienne est en position de force, capable de mettre la pression sur ses adversaires et d’avancer plus que ces derniers.

 

Les pièces d’or accumulées sont particulièrement intéressantes, car elles se traduisent de manière directe en avance en stuff et donc en statistiques pour les champions de l’équipe. Cependant, tout dépend du moment de la partie. Une équipe qui est en avance de 2000 pièces d’or entre la 5ème et 10ème minute de jeu, c’est une avance importante. Plus tard, 5000 pièces d’or d’avance à la 20ème minute sont également une très bonne avance, là où 2000 pièces d’or deviennent à ce moment-là peu significatives. D'une manière générale, plus la partie avance, et plus l’avance en pièces d’or doit être importante pour être très significative.

 

Cependant, il faut poser une exception. Passé un certain seuil, les très longues parties ne peuvent plus voir l’avance jugée sur l’écart d’or entre les deux équipes : en effet, les champions ont généralement récupéré tous leurs objets, et leurs statistiques n’évolueront plus. Il faut alors se baser sur la vision et la position des champions. Plus une équipe sera proche de la base ennemie, et/ou plus elle possèdera le contrôle de la vision sur la carte, plus elle sera en position de force.

 

Enfin, il faut évoquer les monstres épiques. Généralement, l’équipe qui possède le plus de dragons est en avance, car elle a été en position d’empêcher l’équipe adverse de venir lui contester le contrôle de ces éléments. De plus, posséder le bonus du Baron Nashor ou du Dragon Ancestral est un élément prouvant que l’équipe est en avance sur celle d'en face.

 

De toute manière, plus vous regarderez de parties compétitives, plus vous comprendrez vite qui est en avance. Et plus cela deviendra évident au premier regard.

 

Comment regarder et apprécier un combat d’équipe ?

Les combats d’équipe, plus généralement désignés par le terme générique « teamfights », sont généralement assez complexes à regarder si vous n’avez pas une bonne compréhension du jeu de base. Pour comprendre de manière globale, il sera plus intéressant de chercher quelles sont les sources de dégâts de chaque équipe : en général, ce sont les ADC et les midlaners. Ils sont souvent ceux ayant le moins de vie, et sont généralement suivis de près par leurs alliés, protégés au maximum.

 

Lors d’un « teamfight », il vous faudra alors les repérer et voir quelle équipe va perdre ses carry en premier. Généralement, cela va amener la défaite en combat de l’équipe en question, car elle ne disposera plus de tous ses dégâts.