La saison régulière du LEC Summer Split 2022 a repris hier soir avec la première journée de la sixième semaine de championnat. Au terme d'une soirée riche en teamfights et escarmouches en tout genre, MAD Lions profite d'une nouvelle contre-performance de Rogue pour prendre seule la tête du classement. Pendant ce temps, trois équipes se disputent la 3e place et Fnatic se retrouve en difficulté.

Des qualifications pour les playoffs très disputées

Nous sommes de retour dans la Faille de l’invocateur pour première journée de la sixième semaine LEC Summer Split 2022, semaine qui marque la suite des matchs retours de la saison régulière. À l’issue de la cinquième semaine de championnat et avant que les équipes ne retrouvent le chemin de la Faille, MAD Lions a profité de la contre-performance de Rogue face à G2 Esports pour revenir à hauteur du leader à la première place ; c’est Excel qui se retrouve sur la troisième marche du podium après une semaine parfaite en 2-0. Dans le ventre mou, G2 Esports et Team Vitality se partagent la 4e place alors qu’Astralis, Fnatic et Misfits Gaming se disputent la jouissance de la 6e place. SK Gaming et Team BDS clôturent la marche. À noter que cette nouvelle semaine se joue sur le même patch que la semaine dernière, la mise à jour 12.13, et le nouveau champion Nilah n’est toujours pas disponible à la draft ; dans les grandes lignes, ce patch qui a permis à Riot Games d’apporter des ajustements sur Corki, Volibear et Maitre Yi, des changements majeurs sur Sivir et Gwen, ainsi qu’une série d’équilibrages en tout genre.

SK Gaming reprend son ascension vers les playoffs

Cette journée commence tout en douceur avec SK Gaming contre Astralis, deux équipes qui occupent respectivement la 9e et la 6e place au classement général et qui ne sont pas forcement au mieux de leur forme, et ce, même si SK Gaming a enregistré une belle série de victoires au retour de la pause estivale. Même si le niveau de jeu des deux équipes est loin d’être parfait, on n’a pas forcément le temps de s’ennuyer en ce début de game, avec de nombreuses escarmouches sur l’ensemble de la map ; la phase de lanes tourne un tantinet à l’avantage des AST, notamment grâce à un meilleur farm. Au quart d’heure de jeu, le rythme de la partie a drastiquement ralenti, les deux équipes ayant calmé le jeu pour se focaliser sur leur macro ; le premier teamfight arrive avant la 20e minute de jeu, une phase de jeu dominée par les SK, notamment grâce au bon positionnement de JNX sur Gwen. Les minutes s’écoulent et SK Gaming continue de prendre l’ascendant, comme le prouve ce nouveau teamfight en deux temps vers la 22e minute de jeu ; Kobbe a essayé de retourner la situation en faveur d’Astralis, mais la force de frappe des SK est bien trop puissante à cet instant. Malmenés, les AST arrivent tout de même à freiner le snowball de leurs adversaires, grâce à Xerxe qui est venu voler le Nashor à la barbe et au nez des SK. Les deux équipes passent de nombreuses minutes au coude à coude, mais ce sont finalement les SK Gaming qui arrivent à sortir leur épingle du jeu à la suite d’un gros teamfight devant l’antre du Nashor ; une fois n’est pas coutume, Gwen a grassement fait la différence dans ce temps de jeu, retournant l’issue du fight à son avantage. 

Misfits Gaming en grande forme

Nous enchainons avec Rogue - Misfits Gaming, deux équipes qui ont besoin de se relancer dans ce Summer Split après une une série de contre-performances la semaine dernière. Nous retrouvons les MSF aux commandes en ce début de game avec une belle petite avance de plus de 3 k golds au quart d’heure de jeu et avec une domination sur l’ensemble de la map ; Vethoe et ses mates mettent beaucoup de pression pendant la phase de lanes et pour le moment, les RGE sont cantonnés dans leur moitié de terrain, subissant le plan de jeu et la compo de leurs adversaires. Les minutes s’écoulent et l’écart aux golds continuent de grandir en faveur des Misfits pour atteindre les 5 k golds un peu après la 20e minute. Après avoir souffert pendant près de 25 minutes, les RGE semblent se réveiller effectuant un bon mid game et réduisant leur écart aux golds ; Comp et ses compagnons arrivent à récupérer un Nashor après la demi-heure de jeu et en profitent pour faire avancer leurs pions au maximum sur la map. Les RGE enchainent quelques teamfights gagnants, mais laissent à leurs adversaires l’occasion de récupérer l’âme du dragon ; malmenés en mid game, les MSF se ressaisissent en late game et arrivent à trouver un excellent teamfight un peu avant la 50e minute de jeu. Les Misfits ont fait preuve d’une belle cohésion d’équipe, se montrant très solides au moment le plus important et profitant de la montée en puissance de leur compo ainsi que des erreurs de leurs adversaires ; ce n’est pas parfait, mais ça fait mouche, et la première de Zanzarah depuis son retour officiel en LEC est relativement étincelante. 

Excel trébuche

Place maintenant à Excel - Team Vitality. La phase de lanes se passe mal pour Mikyx et ses compagnons qui perdent rapidement du terrain, donnent des kills et lâchent les premiers objectifs ; ils n’ont nul autre choix que je jouer la défense et attendre le pic de puissance de leur compo. À la 20e minute de jeu, les XL accusent un retard de 3 k golds et font de leur mieux pour empêcher leurs adversaires de snowball ; important temps fort des joueurs de la formation britannique qui prennent de vitesse les VIT pour le premier Nashor de la game, mais ils perdent un gros teamfight quelque instant plus tard, leur mauvais positionnement a eu raison d’eux lors que les VIT ont engage. Finalement, le Nashor n’a pas servi à grand-chose, et les XL se retrouvent une nouvelle fois sous pression. Les Excel n’ont vraiment pas la compo t les moyens de la jouer frontale en teamfight et se prennent de plein fouet le combo de leur adversaire dans un teamfight engage à la 35e minute ; ils s’inclinent quelques minutes plus tard, totalement impuissants. 

Un mauvais early, mais G2 Esports triomphe

C’est au tour de G2 Esports et de Team BDS de faire leur entrée dans la Faille de l’invocateur, avec un changement du côté de l’équipe suisse avec le retour de LIMIT en tant que support titulaire à la place d’Erdote. Nous retrouvons des G2 en difficulté au début de la phase de lanes, leurs adversaires ayant quasi systématiquement un temps d’avance sur les rotations et un meilleur placement sur la map. Les G2 accusent un retard de plus de 3 k golds au quart d’heure de jeu et se retrouvent sous pression sur toutes les lanes ; caPs et ses mates prennent l’eau avant la 20e minute, perdant assez sévèrement deux gros teamfights, le premier sur la midlane et le second devant l’antre du drake. Le retard des G2 est maintenant très conséquent et ils ne semblent avoir aucune solution pour tenter de renverser le cours de la game. Les G2 résistent et arrivent finalement à trouver une première opportunité pour come-back ; sur une mauvaise décision et une mauvaise position de leurs adversaires, les Samouraïs réalisent un gros teamfight, ce qui leur permet de récupérer le Nashor dans la foulée. Les G2 ont maintenant 2 k golds d’avance mettent la pression sur l’ensemble de la map ; les BDS tentent le tout pour le tout en forçant le Nashor, mais ils se le font voler et perdent un gros teamfight dans la foulée. En supériorité numérique et position de force, les G2 foncent vers la base ennemie et s’imposent. 

MAD Lions en position de leader

C'est déjà la dernière game avec une grosse affiche entre MAD Lions et Fnatic. Les hommes de YamatoCannon sont en grande difficulté depuis leur retour de la pause estivale, actuellement sur une série de 4 défaites ; la situation est sensiblement différente pour les MAD qui sont actuellement sur un très beau run avec une série de 4 victoires, siégeant fièrement à la première place au classement général. La game démarre sous les chapeaux de roue avec beaucoup d'agressivité de part et d'autre des deux équipes ; les MAD prennent beaucoup de risque, un peu trop par moment, et ils se font bien réceptionner par des Fnatic désireux de mettre fin à leur série de défaites. Les deux équipes se rendent coup pour coup et seulement 2k golds séparent Fnatic et MAD Lions ; avant la demi-heure de jeu, le bras de fer tourne clairement à l'avantage de Kaiser et de ses compagnons qui se montrent très solides en teamfights. Les MAD Lions s'imposent en 32 minutes après une game disputée et avec de nombreuses escarmouches. 

La première journée est maintenant terminée et le LEC reprendra ce soir à 17h00 avec la deuxième journée de la sixième semaine du Summer Split. Au niveau du classement, MAD Lions se retrouve maintenant seule en tête, avec une longueur d'avance sur Rogue ; Excel, G2 Esports et Team Vitality sont à égalité à la 3e place et Misfits Gaming est pour le moment 6e. Dans la partie basse du classement, Astralis, Fnatic et SK Gaming se disputent la 7e place et Team BDS ferme la marche. 

Résultats et planning de la semaine 6

Vendredi 29 juillet

  • Terminé
    SK Gaming
    1
    vs
    0
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    0
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    0
    vs
    1
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    1
    vs
    0
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season

Samedi 30 juillet

  • Terminé
    SK Gaming
    0
    vs
    1
    Misfits Gaming
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    MAD Lions
    1
    vs
    0
    Excel Esports
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Rogue
    0
    vs
    1
    Astralis
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    BDS
    0
    vs
    1
    Fnatic
    Regular Season
    Regular Season
  • Terminé
    Team Vitality
    1
    vs
    0
    G2 Esports
    Regular Season
    Regular Season

Classement 

Rang Équipes Victoires Défaites
1 (qualifiée) G2 Esports 12 6
2 (qualifiée) MAD Lions 12 6
3 (qualifiée) Rogue 11 7
4 (qualifiée) Misfits Gaming 10 + 1 8
5 (qualifiée) Fnatic 10 8 + 1
6 (qualifiée) Excel 9 +1 9
6 (éliminée) Team Vitality 9 9 +1
8 (éliminée) SK Gaming 7 11
9 (éliminée) Astralis 7 11
10 (éliminée) Team BDS 3 15