Après un segment printanier décevant à plus d'un titre, Kikis et Rogue décident d'en rester là.

 

Alors que G2 Esports va bientôt défendre l’honneur de l’Europe au Mid-Season Invitational 2019, les autres équipes du League of Legends European Championship s’attellent à la tâche pour préparer au mieux le prochain segment de compétition. C’est le cas de la formation Rogue qui a annoncé cette nuit le départ de son jungler, Mateusz "Kikis" Szkudlarek. Comme le précise le communiqué, cette décision a été prise d’un commun accord entre la direction du club et le compétiteur polonais. 

 

Après un split décevant, l’équipe a pris du recul et a analysé la situation. Au cours des différentes discussions, il était clair que des changements étaient nécessaires et Kikis était l’un des joueurs qui partageaient le même avis. 

 

Kikis fut l’un des tout premiers recrutements opérés au sein de Rogue, une confirmation faite quelques jours après que Riot Games ait officiellement annoncé son entrée dans la ligue. Malheureusement pour lui, il ne connut pas les mêmes succès et réussite qu’il avait pu connaître avec Vitality au cours du Summer Split 2018. Rogue termina le Spring Split 2019 à la 10e et dernière place au classement général avec 2 victoires en 18 matchs. L’équipe a beaucoup peiné pour décrocher sa première victoire au cours de la saison et les différents changements effectués au sein de son cinq de départ n’a pas eu l’effet escompté. Le jungler polonais est maintenant agent libre, à la recherche d’une nouvelle équipe au sein des ligues LEC et LCS. Kikis précise de son côté que dans le cas où il ne trouverait pas d’équipe pour le prochain split, il passera son temps en soloQ jusqu'à ce que la situation se décante.