Team aAa
Team-aAa - against All authority Living for esport since 2000

Finales mondiales de Dragon Ball FighterZ : Ultimate Go1

Publié par Waulk le

Ce week-end sayans, nameks, humains artificiels, terriens et autres extraterrestres à la puissance démesurée se retrouveront au pavillon Baltard pour décider qui sera le plus puissant de l'univers. Retrouvez ici les informations, programme, classements et résultats du tournoi.

Le Stream

Red Bull France

Red Bull

 

Les informations générales

Pour les personnes qui ne suivent que de relativement loin les jeux de combat, la scène Dragon Ball Fighter Z peut sembler assez plate. Après tout, avoir deux années consécutives la même finale à l’EVO avec un résultat, laisserait penser que les deux participants SonicFox et Go1 dominent totalement la scène de leur jeu, ne laissant que peu ou pas de place aux autres joueurs. Cette scène reste cependant bien plus riche qu’il n’y paraîtrait au premier abord. Malgré leur domination sur toute la première partie de l’année 2018, les deux finalistes de l’EVO n’ont rien pu faire contre Kazunoko, le champion en titre vainqueur incontesté de la première édition du Dragon Ball FighterZ World Tour.

Cependant sa domination sans partage s’arrêta dès la reprise des tournois, et il fut discret cette année, bien que comptant toujours parmi les meilleurs. La rivalité SonicFox/ Go1 revint sur le devant de la scène, le japonais prenant le meilleur sur son rival et ami lors de l’EVO pour remettre leurs scores à égalité. Ce fut d’ailleurs un gimmick qui revint tout au long de la saison, Go1 semblant toujours avoir une infime avance sur son adversaire, le dépassant très souvent dans les tournois. Pendant ce temps, au pays des Lumières, une force latente s’éveilla. Jeune prodige des jeux de combat, repéré d’abord par Dimension 4 puis l’AS Monaco Esports, Wawa impressionna d’abord les joueurs du Vieux Continent, obtenant même un billet de dernière seconde pour l’EVO grâce aux efforts de la communauté et des organisateurs, avant de conclure son année 2019 en remportant un tournoi SAGA sur les terres nippones, exploit que peu de joueurs ont réalisé dans l’histoire des jeux de combat. Avec SonicFox et Go1, il forme la Triforce de ce championnat du monde, les trois joueurs étant les seuls à avoir remporté un tournoi SAGA.


Go1 fond en larmes après avoir battu SonicFox à l'EVO pendant que ce dernier rigole [email protected] Stream

Néanmoins, croire que les autres joueurs sont à la traîne en comparaison des trois monstres  serait une erreur. Malgré une année sans victoire en tournoi, le niveau de Kazunoko a sensiblement augmenté tout au long de la saison, et après trois mois dans la salle de l'Esprit et du Temps, bien malin celui qui peut prédire le niveau qu'il aura pour ces finales. Oublier Fenritti, dauphin de Kazunoko l'année dernière, serait une erreur. Le coéquipier de Go1 est second au classement général du World Tour, et bien qu'il soit assez peu connu du grand public en Occident, car il se déplace très peu hors de l'Asie, son niveau et son talent sont reconnus et loués par les experts de la scène. Parmi les Européens il ne faut pas non plus oublier Shanks, car même si Wawa a éclipsé un peu les performances de l'espagnol tout au long de l'année, ce dernier s'est régulièrement invité dans les derniers carrés des tournois. S'il est compliqué de le citer parmi les plus grands favoris, une victoire de sa part serait un peu inattendue, mais certainement pas surprenante. La même chose s'applique pour le coéquipier de SonicFox, Dekillsage qui est lui aussi monté en puissance tout au long de l'année.

Sous-estimer les autres joueurs moins en vue serait également une erreur. Certains sont très expérimentés comme ChrisG ou BNBBN qui avait remporté l'un des Last Chance Qualifiers l'année dernière (les qualifications se faisaient uniquement grâce aux victoires en tournoi SAGA, sauf que Kazunoko avait remporté quatre des sept tournois, forçant ainsi les organisateurs à faire quatre tournois de la dernière chance). D'autres comme Supernoon et ApologyMan avaient laissé filer leur chance l'année dernière, et ont certainement l'intention de prendre une revanche à Paris. Maddo, Matoi et B viennent de l'archipel du Soleil Levant avec eux aussi la volonté de démontrer une fois de plus la puissance nippone sur les jeux de combat. Dernier représentant asiatique, SEO le joueur de Singapour pourrait bien être une des révélations du tournoi, car lui aussi est monté en puissance en fin de saison.


Wawa après sa victoire au Stunfest [email protected]

Même s’il n’y a pour l’instant qu’un français de qualifié, un second représentant tricolore pourrait s’inviter à la fête grâce au LCQ. Kayn, Jila, Noka voire Alioune semble être les mieux placés pour prendre cette dernière place. Seulement d’autres grands noms de la scène comme Tachikawa, LordKnight, hirohiro, Nakkiel et OBAssassin feront aussi le déplacement pour obtenir le dernier sésame. Les derniers invités à la fête ne sont pas des joueurs, mais bien des commentateurs/animateurs. Après une année passée à commenter le World Tour, TPK et Fauster délaissent Smash le temps d’un week-end pour nous faire vibrer sur les exploits des différents joueurs, accompagnés par Damascus et Kahikusu, tandis que RZA et RAYOUX seront nos maîtres de cérémonie. Pour que la fête soit complète, les détenteurs d’un billet auront l’opportunité d’aller voir le dernier film de la licence DBS : Broly, juste avant le début du Top 8 (le film ne sera pas diffusé sur les streams).

Dénomination : Red Bull Dragon Ball Fighter Z World Tour Finals
Dates : Du 8 au 9 février 2020
Lieu : Paris, France
Format : LCQ : Double élimination, BO3 (FT2) jusqu'aux finales qui passent en BO5 (FT3)
Tournoi Final : Round Robin où deux joueurs par groupe passent. Le top 8 se joue ensuite de façon normale.
Cashprize : 80 000$

 

L'agenda du tournoi

Samedi 8 février

09h00
LCQ

13h00
Top 4 du LCQ

15h00
Début des poules du tournoi final

 

Dimanche 9 février

15h00
Top 8

19h00
Grande Finale + Annonces

 

L'arbre du tournoi

Top 8 du LCQ

Retrouvez l'arbre complet ici

 

Les Groupes du tournoi principal

Pool A : Wawa, Maddo, NYChrisG, Tachikawa

Wawa Maddo ChrisG Tachikawa
Wawa 1 - 2 2 - 0 0 - 2
Maddo 2 - 1 0 - 2 2 - 0
ChrisG 0 - 2 2 - 0 0 - 2
Tachikawa 2 - 0 0 - 2 2 - 0

Pool B : GO1, Shanks, BNBBN, Matoi

GO1 Shanks BNBBN Matoi
GO1 2 - 0 1 - 2 2 - 0
Shanks 0 - 2 2 - 1 0 - 2
BNBBN 2 - 1 1 - 2 1 - 2
Matoi 0 - 2 2 - 0 2 - 1

Pool C : SonicFox, Dekillsage, B, ApologyMan

SonicFox Dekillsage B ApologyMan
SonicFox 0 - 2 1 - 2 1 - 2
Dekillsage 2 - 0 2 - 0 2 - 1
B 2 - 1 0 - 2 0 - 2
ApologyMan 2 - 1 1 - 2 2 - 0

Pool D : Fenritti, Kazunoko, Supernoon, SEO

Fenritti Kazunoko Supernoon Seo
Fenritti 2 - 0 2 - 0 2 - 1
Kazunoko 0 - 2 0 - 2 2 - 0
Supernoon 0 - 2 2 - 0 2 - 0
Seo 1 - 2 0 - 2 0 - 2

 

L'arbre des playoffs

 

Les participants

(Tournoi principal)

  • Vainqueurs d'un tournoi SAGA

Go1 (CYCLOPS athlete gaming)
SonicFox (Echo Fox)
Wawa (AS Monaco Esports)

 

  • Qualifiés aux points

Fenritti (CYCLOPS athlete gaming)
dekillsage (Echo Fox)
BNBBN (Panda Global)
ApologyMan (Beastcoast)
Maddo
Kazunoko (Burning Core)
B
Shanks (Giants Gaming)
SEO (Resurgence)
Supernoon
Matoi (Xuses)
NYChrisG
TBD Vainqueur du LCQ

Rédigé par
Participer

Une faute d'orthographe ou une imprécision ?
N'hésitez pas à nous contacter.

Envoyer un ticket
0 Commentaires
Connectez-vous ou créer votre compte pour pouvoir réagir
Blogs de la communauté
Vidéos