En cette période de pause estivale, signe de repos et d'ajustements pour les formations internationales, la structure allemande de Sprout décide de placer Denis "denis" Howell sur le banc. Cette décision fait suite à une saison ESEA Premier catastrophique pour le groupe qui a échappé de peu à la relégation.

L'heure du changement

Ils se font plutôt discrets habituellement, les joueurs de la structure Sprout occupent une place de choix dans le top 20 mondial depuis longtemps mais depuis quelques semaines quelque chose semblait s'être cassé dans l'effectif. Le groupe commençait à réaliser des contre-performances assez surprenantes, et cela s'enchaînait de plus en plus ce qui finalement leur a fait perdre plus de dix place dans le classement mondial mis en place par HLTV.org. Actuellement 34ème, juste derrière nos Français de Team LDLC-OL et DBL Poney, Sprout a réalisé une saison 37 en ESEA cataclysmique. Participants de la Premier Division ils ont terminé parmi les derniers de leur groupe avec un bilan de 2 victoires pour 5 défaites, bien loin des objectifs initiaux donc qui étaient la qualifications pour les phases finales. Cela les a envoyé directement en relégation où ils se sont sauvés de justesse.

Une victoire à l'arrachée contre les Slovaques de ENTERPRISE au premier tour 2-1 (20-22 Mirage / 16-12 Dust2 / 16-14 Vertigo), puis une défaite contre les Bulgares de SKADE 0-2 (09-16 Mirage / 13-16 Dust2), offrant par la même occasion à ces derniers une place en ESEA Premier Saison 38, tout cela aura mené les Allemands vers la zone où l'erreur n'est plus permise. Dans le loser bracket Sprout va réussir à sortir vainqueur du match piège qui les opposait aux Polonais d'Anonymo Esports 2-1 (04-16 Mirage / 16-14 Dust2 /16-07 Nuke), mais au sein de la direction du club on a eu peur, très peur. Car lorsque l'on gère un club professionnel d'une telle importance, on ne peut tout simplement pas se permettre d'être rétrogradé d'un championnat de la sorte, surtout quand l'objectif et les moyens sont présents pour jouer la ligue supérieure : l'ESL Pro League.

Cette peur de la direction les a poussés à vouloir réajuster leur effectif. D'autant plus que les performances depuis le début du mois de juin sont plutôt inquiétantes. C'est donc Denis "denis" Howell qui fait les frais de ce recadrement, lui le membre historique de l'écurie qui avait déjà porté ses couleurs entre 2017 et 2019, avant de faire une pige manquée de quelques mois chez le concurrent BIG, pour finalement revenir chez Sprout jusqu'à aujourd'hui. On ne connait pas encore le nom du remplaçant, mais le marché est suffisamment fourni en joueurs libres pour récupérer un renfort permettant de rehausser les objectifs. On pense par exemple au Turc Özgür "woxic" Eker ancien de mousesports et Cloud9 et libre depuis le début du mois d'avril, ou encore le Hollandais Chris "chrisJ" de Jong dont mousesports se débarrasserait bien. Tous les deux ont pour eux de connaitre parfaitement la scène allemande et de parler la langue, maintenant Sprout n'est généralement pas intéressé quand il s'agit d'accueillir des stars en fin de course, leur recrutement pourrait donc nous surprendre.

Composition Sprout

  • Timo "⁠Spiidi⁠" Richter
  • Josef "⁠faveN⁠" Baumann
  • Marko "⁠kressy⁠" Đorđević
  • Fritz "⁠slaxz-⁠" Dietrich
  • Niclas "⁠enkay J⁠" Krumhorn (entraîneur)
  • Denis "⁠denis⁠" Howell (sur le banc)