Accueil Apple Android
aaa

Retour sur le CoD XP 2016

Par Thomy le 15/09/2016 à 14:18

ban_codchamp

C'en est désormais fini pour le CoD XP 2016 et il est temps de revenir sur la plus grande célébration de Call of Duty.

 

Infinite Warfare et Modern Warfare remastered ont fait parler d'eux

 

Infinite Warfare et Modern Warfare remastered étaient en tête d'affiche de ce CoD XP 2016. Vendredi se tenait le Global Briefing de l'événement, pendant lequel Activision et Infinity Wars ont ouvert le sac et dévoilé des informations tant attendues sur les deux prochains volets de la franchise ainsi que d'alléchants gameplays.

 

Moult inquiétudes quant à l'aspect futuriste d'Infinite Warfare ont certainement été effacées ce week-end. Infinity Wars a assuré que son jeu serait dans l'étroite lignée de ses prédécesseurs, tout aussi nerveux. La personnalisation sera aussi mise à l'honneur dans ce nouvel opus. Six classes avec des caractèristiques propres à chacune sont au programme, toutes customisables avec abilités et gadgets de sorte à ce que 50 combinaisons soient possibles. L'accent est aussi mis sur les accessoires d'armes. Une bêta sera ouverte aux joueurs ayant précommander le jeu à compter du 14 octobre.

 

Le studio californien nous a aussi garanti une campagne innovante. Une session de combat aux commandes d'un vaisseau spatial en open world a été présentée et de nouveaux combats en gravité zero ont été mentionnés.

 

kOdkVLx - Imgur

 

De nouvelles informations sur Modern Warfare remis au goût du jour ont aussi été données. Pour faire baver davantage les fans du jeu qui l'attendent avec une impatience inqualifiable, les développeurs ont assuré la présence des 16 cartes multijoueur du jeu au lieu des 10 prévues initialement. Dix seront jouables à la sortie du jeu, et les six dernières seront disponibles gratuitement en décembre pour les possesseurs de l'édition Legacy.

 

 

Splyce et FAB vs NA

 

Après une saison relativement bonne pour le Vieux-Continent, les Européens étaient voués à accomplir de grandes choses à ce CoD Champs 2016, et ce fut le cas. Une phase de poules survolée par Splyce et FAB les a conduits tout droit dans une partie de bracket avec deux autres équipes européennes. Les deux équipes se sont respectivement défaites d'HyperGames et d'Epsilon avant de se confronter l'une à l'autre, les anciens Exertus l'emportant après un magnifique reverse sweep.

 

Alors que FAB attendait impatiemment sa finale du Winner Bracket face à la Team EnVyUS, Splyce sortaient les Américains uns à uns. Team Kaliber (3-0), FaZe Clan (3-2), Rise Nation (3-1), trois équipes nord-américaines dont deux favorites qui auront chuté face à la soif de victoire de Rated et compagnie. A noter que l'équipe au serpent avait déjà triomphé de FaZe et de Rise lors de l'ESWC 2016 cinq mois auparavant.

 

U0KoiOb - Imgur

 

De leur côté, Vortex et sa bande n'ont su se défaire d'EnVyUS et sont tombés à leur tour dans le Loser Bracket. Dos au mur dans ce CoD Champs, FAB avaient pour prochain adversaire les Américains Cloud9, nul autre que l'équipe qui avait sorti OpTic Gaming de la compétition plus tôt dans la journée. Décidemment survoltés durant ce tournoi, les jeunes joueurs de chez FAB Games créent la surprise et l'emportent face au nuage bleu 3 cartes à 1.

 

Les deux équipes européennes se rencontraient une nouvelle fois en demi-finale, mais c'est cette fois Splyce qui a pris le meilleur sur FAB pour se diriger tout droit en finale Loser, remportée aisément face aux Américains d'eLevate 3 à 0. Pour leur seconde finale de l'année en majeur, les jaunes et noirs étaient confrontés à la Team EnVyUS. N'arrivant pas à imposer leur style de jeu et à rentrer dans le match, Joshh et ses coéquipiers s'inclinent et doivent se contenter d'une seconde place. Splyce ont tout de même écrit l'histoire en étant la première équipe européenne à monter sur le podium d'un CoD Champs et ce en s'offrant une grande finale.

 

 

Français et Océaniens passés à la trappe

 

Sur cinq nations présentes au CoD World League Championship, seules deux se sont fait remarquer : américains et européens. Du côté de l'Océanie et de la France, les équipes ont fait profil bas. En 2014 et 2015, Trident et Mindfreak était arrivée respectivement sixième et cinquième. Cette année, aucune équipe océanienne n'est sortie de la phase de groupes.

 

Il en est de même pour les représentants français. Le dernier résultat notable d'une équipe tricolore lors du CoD Champs date de 2014, Vitality.Rises terminaient sur un Top 9-12. Cette année, Supremacy et Vitality, emmenés par le français Wailers n'ont pas vu plus loin que les poules.

 

 

La malédiction continue pour OpTic

 

Le titre au CoD Championship, ce n'est pas non plus pour cette année pour le Green Wall. Après un décevant Top 7 l'année dernière, Crimsix et son équipe avaient à cœur de prendre leur revanche cette année et de triompher lors du majeur. Après une entrée en matière fébrile pour OpTic après une défaite face à compLexity en poules, le passage dans le Winner Bracket est assuré face à LDLC et Pnda. Au premier tour, la Team EnVyUs envoit OpTic en Looser Bracket. L'histoire semble se répéter pour Scump et ses coéquipiers, vaincus à la même étape l'an passé par Denial.

 

3 - OpTic 2

 

Dans le Loser, les Américains l'emportent face à Infused et Luminosity avant de renconter Cloud9. Au terme d'un match époustouflant, c'est le nuage bleu qui l'emporte. Pour la seconde fois consécutive, Aches, capitaine de l'équipe, élimine OpTic Gaming du major. Le Green Wall termine donc sur un déchirant Top 7-8. La terrible désilution de l'an passé avait entrainé le départ de Nadeshot de l'équipe. Nous pouvons donc nous attendre à un nouveau ras-de-marée du côté de l'écurie la plus populaire de la scène.

 

 

Le sacre pour EnVyUS

 

Cette année est finalement la bonne pour Team EnVyUS. En 2013 et 2014, l'écurie américaine échoue par deux reprises en finale du CoD Champs. La troisième ne fut pas la bonne, puisque les Boys in Blue n'ont su atteindre que le Top 9-12. Cette année, EnVy a opéré deux intéressants transferts à la mi-saison. John et Apathy ont pris la place de Aches et TeePee aux côtés de JKap et Slasher. Depuis le mercato, l'aventure d'EnVy en Pro Division a été couronnée de succès. De grands espoirs étaient placés cette année sur les épaules des Américains.

 

5 - nV 1

 

Après une phase de poules passée haut la main, la Team EnVyUs a triomphé d'OpTic, FaZe et FAB pour s'offrir un allé simple en grande finale du majeur. L'emportant sans grande difficulté face aux européens de Splyce, les Boys in Blue ont été sacrés champions du monde au CoD World League Championship, empochant les 800 000 dollars promis au vainqueur et mettant fin à ces échecs répétés d'année en année.

 

 

Un record d'audience pour l'esport CoD

 

La seconde place des européens de Splyce n'est pas le seul fait marquant l'histoire de ce CoD Champs. Effectivement, Activision ont récemment révélé les statistiques d'audience de l'événement. Le CoD World League Championship fut l'événement le plus regardé de l'histoire de l'esport sur Call of Duty.

 

Le nombre de spectateurs simultanés a explosé les records de plus de 40% tout au long de la saison de World League. Le CoD Championship à lui seul a dépassé les 20 millions de vues. Activision a aussi ajouté que l'engagement des fans fut à son apogée durant le CoD XP.

 

Sunday’s Finals were the perfect conclusion to the biggest fan celebration in our history with Call of Duty XP and to the debut season of the CWL,” said Rob Kostich, EVP and GM, Call of Duty, Activision. “With over 1,000 teams participating from all over the globe, it came down to the final two elite squads, one from North America and one from Europe. It was an epic, raucous finale that capped an incredible weekend of action that was watched around the world by millions. We cannot thank the Call of Duty community enough for their support, it has been incredible all year long.

 

 

6 - Event

Partage

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Infos Rédacteur

Prénom : Thomas

Nom :

Ville : Elancourt

Aucun commentaire pour le moment
Suivez nous
- HAUT DE PAGE