Accueil Apple Android
dota2

FunKa : « Personne ne croyait au miracle »

Par ziDwaiT le 02/09/2018 à 15:15

funkabann

Alexandre « FunKa » Verrier revient pour nous sur The International 8. 

 

Le weekend dernier, la planète esport a vécu l’un des plus grands événements de son histoire : The International 8. Au terme d’un parcours grandiose, le joueur français Sébastien « 7ckngMad » Debs (ou « Ceb ») et son équipe OG ont remporté le plus prestigieux des trophées Dota 2 accompagné de quelques 11 millions de dollars. La rédaction a profité de l’occasion pour aller poser quelques questions à l’un des commentateurs hexagonaux qui nous ont fait vivre cette superbe épopée sur la Frogged TV, Alexandre « FunKa » Verrier.

 

team-aAa.com : Alors, ça fait quoi de voir un Français remporter The International ?

Alexandre « FunKa » Verrier : C'est un truc de dingue de voir un Français soulever l'Aegis. Bien que je ne suive pas Dota aussi précisément que mes confrères qui bossent à l'année sur la FTV, j'ai pu mesurer la difficulté que c'était de placer une équipe ou même des joueurs français au plus haut niveau. En 2012, Ceb, déjà, avait montré qu'avec du boulot on pouvait atteindre ce top Europe avec mTw, Shiba Gaming et enfin Quantic en s'imposant à la Dreamhack. Mais leur run qui s'est arrêté prématurément à TI a remis le Dota français en question. Pareil pour la line up *aAa* qui a fait du bon boulot et était sur la pente ascendante mais a fini par arrêter faute de sponsors et de foi (TI3). Du coup, la consécration de gagner la finale des championnats du monde pour cette équipe, surtout avec l'importance que Ceb a dans l'équipe, c'est du pain béni. J'ai du mal à réaliser et ça me fait très très plaisir pour lui et pour l'équipe. Je suis fan des contes de fées dans le monde de l'esport et celui-là est l'un des plus beaux, voire le plus beau.

 

Ceb est sorti d’une retraite de deux ans avant de réaliser cette performance, c'est du jamais vu, comment expliques-tu cette réussite ?

Ceb avait certes "raccroché le  clavier" compétitivement depuis quelques temps, mais ça ne l'empêchait pas d'être top MMR pendant toute cette période. Il était aussi coach de l'équipe, et avec lui ils ont quand même remporté 4 majors Valve. Je pense qu'il était prêt à jouer, bien dans ses baskets mécaniquement car il continuait de jouer assidûment et qu'il développait aussi en parallèle sa capacité à trouver les failles des équipes adverses, à comment faire en sorte que ses joueurs se sentent à l'aise, croient en eux et ne perdent pas confiance dans la victoire finale. On peut d'ailleurs très bien voir ça dans le documentaire True sight (finale du Major de Kiev) ou il prend Ana en tête à tête et lui remet les idées en place, lui fait reprendre confiance. Je pense que la valeur de Ceb dans cette équipe est monstrueuse. Et qu'il soit passé dans le booth à jouer avec eux lui permet d'imprimer sa patte stratégique et psychologique sur ses teammates même durant la game. C'est limite encore mieux.

 

Début juin, quand il a annoncé officiellement son retour, quelles avaient été vos réactions au sein de la Frogged TV ?

Je pense que les réactions au global étaient super positives, tous les gens qui suivent le Dota compétitif savent qu’il est au niveau. La question est plus de savoir si on pouvait croire au potentiel de l'équipe dans sa globalité, avec des questionnements sur les positions de chaque joueur de la team. Je pense que c'était un casse-tête, et plus particulièrement quand Fly et S4 sont partis, à deux semaines du début des qualifiers TI et qu'il a fallu recruter deux joueurs, puis positionner tout le monde au bon endroit pour faire jouer l'équipe au mieux avec très peu de temps de préparation.

 

froggedtv

La famille Frogged TV à la veille du début du Main Event TI8 - (c) Twitter FunKa

 

Certains parmi vous croyaient en un exploit ?

Non, je pense que personne ne croyait au miracle d'une victoire au TI, mais plutôt à une place honorable s’ils performaient bien, top 8 peut être. Personnellement, c'est là que je les imaginais.

 

Sais-tu s’il va poursuivre sa carrière ou reprendre simplement un post de coach à l’avenir ? Que lui conseillerais-tu ?

Je crois qu'on ne sait pas exactement ce que va faire Ceb dans le futur. La décision lui appartient entièrement et au final, je pense qu'il a l'embarras du choix. En joueur il a prouvé qu'il pouvait remporter le Graal. En coach il a produit une des équipes les plus solides en major et défini une philosophie de jeu très précise. En commentateur sur les tournois il est également très bon et très pertinent.  Le mec peut faire ce qu'il veut, il sera demandé dans les trois rôles. Pour l'instant il prend des vacances et je pense que c'est le truc le plus sain qu'il puisse faire. Pour le reste, je pense que la décision sera prise sur la base de ce qui le rend le plus heureux, au jour le jour. Ce qui lui donne du sens. Je ne me permettrais pas de lui donner des conseils, je pense qu'il sait déjà.

 

Ceb a répondu plus que présent durant la grande finale.

 

Est-ce qu’on peut dire que cette édition 2018 a été la plus surprenante ?

J'ai un petit trou dans l'histoire des TI, notamment TI4 et 5 que je n'ai quasiment pas regardés mais je pense que tout le monde s'accordera à dire que le TI8 était le plus beau et le plus intense. De mémoire de vieux briscard de l'esport, j'ai rarement vu de runs aussi improbables/beaux/tendus dans une compétition de ce calibre. Le run d'OG a tout. Si on récapitule, c'est une équipe qui s'est cherchée pendant toute une année, qui a vécu des retournement de situations et des trahisons avec le départ de Fly et S4, qui a dû faire revenir une ancienne gloire (Ana) quasi-inactive, mis son coach en position de joueur, recruté une pub star (Topson) sans expérience professionnelle et bougé son ex carry/mid en support (notail). Ce 5 va ensuite passer par les qualifiers open, chopper l'unique slot de qualif européenne. Dans le tournoi lui-même la qualification en upper bracket n’était pas gagnée, mais finit par être acquise sur le fil. Dans le bracket, toutes les games hormis le premier round ont été incroyablement disputées, avec des fins complètement dingues, ils ont pu battre leur ennemi juré EG (la nouvelle équipe de fly et S4) en demi-finale, sur le plus petit des scores avec des comebacks d'anthologie pour ensuite battre les favoris du tournoi, PSG.LGD, en finale winner et grande finale sur les scores de 2-1 puis 3-2 avec à nouveau des games à s'en arracher les cheveux d'intensité tellement le scénario et le niveau de jeu était dinguissime. Remis sur le papier comme ça, je me demande encore comment c'est possible. On est sur un évènement qui n'avait qu'une chance infime de se produire et qui s'est passé pour de vrai, dans notre réalité. J'en ai encore les poils qui se hérissent.

 

Parmi tous les matchs que tu as pu suivre, lequel t’a fait le plus vibrer ?

Sans hésitation, la grande finale. Je veux dire, avant ça, les games étaient déjà scandaleuses, mais qu'on ait le droit à un tel spectacle en finale, c'est limite indécent. Parfois, dans un grand tournoi, la majorité des matchs sont énormes mais les demi-finales et finales peuvent être moyennes. Là, on a eu le plus beau Dota et le plus beau match dans la grande finale avec tout l'enjeu et la pression derrière. C'était tout simplement fou. Vivre ce run avec un Français dedans et une équipe méritante comme ça, ça a rendu l’événement encore plus dingue.

 

Si tu devais désigner un MVP du tournoi, qui choisirais-tu ?

La réponse évidente, c'est que le MVP, c'est OG. Je pourrais écrire une copie double recto verso sur la performance de chaque joueur. Tous ont été dingues pour des raisons différentes, sur des parties différentes. Ana n'a jamais craqué et était le facteur X pour remporter les games les plus mal embarquées. La perf de notail est un masterclass du support position 5, en permanence dans le sacrifice, avec un positionnement prodigieux. Ceb a montré des picks qu'il était le seul à maîtriser, voire étaient boudés par les autres équipes mais les a fait fonctionner, et a sorti une game 4 XXL avec son Axe face au PSG. Topson a tenu la pression d'un tournoi à 25M de dollars pour sa première réelle sortie internationale et a donné l'impression de jouer comme s’il était en soloQ un vendredi midi. Jerax est un dieu et je veux porter ses enfants pour sa performance sur un rôle compliqué (4) durant tout le tournoi. Si je devais donner un MVP, selon moi, ce serait Jerax, mais je ne suis pas objectif.

 

Le fait qu’un Français remporte une telle compétition peut-il offrir davantage de visibilité à Dota 2 en France ou penses-tu que c’est « trop tard » pour que le jeu rivalise avec LoL dans nos contrées ? 

Clairement, que Ceb remporte l'Aegis, que la Frogged fasse son record d'audience sur ce TI et que l'engouement soit si imposant va avoir une influence sur le nombre de gens qui vont essayer Dota dans les prochaines semaines. La visibilité de Dota n'a jamais été aussi haute que depuis leur victoire. Il faut batte le fer tant qu'il est chaud, en parler un maximum, inviter les débutants à se serrer les coudes, jouer ensemble, demander de l'aide. Dota n'est pas un jeu facile à commencer (mais à vrai dire, quel bon jeu compétitif est simple à démarrer ?) mais je pense que bien qu'on ne soit pas dans une époque où le jeu de "tryhard" a la cote, je reste persuadé que les gens peuvent ressentir la beauté du jeu et le plaisir d'être meilleur qu'hier, et moins fort que demain. Prendre la place de LoL, clairement ce n’est pas le but ni même possible, un bon ami à moi me dit que ça ne sert à rien d'opposer deux jeux qui coexistent et je pense qu'il a raison. Si les gens peuvent prendre du plaisir à jouer et regarder l'un et l'autre, je serai satisfait.

 

TI8crowd

L'édition 2018 a été un franc succès, battant les records d'audience de l'an passé - (c) joindota.com 

 

Valve a décidé de délocaliser son événement phare en Chine pour l’an prochain. Est-ce un coup dur pour la scène occidentale ?

Le TI9 aura lieu à Shanghai et c'est logique. La scène chinoise est gigantesque, les fans sont légion et le fait que le TI n’ait lieu que sur le continent américain depuis TI1 à la Gamescom est un problème. Maintenant, pour les Européens, c'est un coup dur sans en être un. Les horaires sont déjà compliquées, la Chine n'y changera pas grand-chose. Ça veut aussi dire que Valve a compris ce que Riot fait depuis déjà longtemps, le jeu est global et les grands tournois méritent de faire le tour du monde pour remercier les fans. Le TI10 sera en Europe, les amis.

 

As-tu un mot à passer à nos lecteurs, notamment ceux n’ont pas encore essayé Dota 2 ?

Chers lecteurs de Team aAa. Je vous connais, le boom que représente le run de OG au TI ne vous a pas laissés de marbre. Alors on arrête de dire, « c'est cool mais je comprends rien » et on s'y met ! Je vous garantis qu'avec deux-trois copains, un petit guide ouvert (y'en a plein sur le jeu) et une communauté aidante comme FTV (y a un Discord), vous allez y trouver votre compte. Ce ne sera pas simple d'être un bon joueur en une semaine, mais est-ce que vous avez vraiment envie de ça ? Je veux dire, c'est impossible de piger tous les concepts d'un jeu en si peu de temps. C'est valable pour tous les jeux (eh oui même LoL, je suis critique mais je ne suis pas con) esport. Mais à chaque game, quand on comprend, quand on rekt le mec en face ou qu'on s'est soit même fait rekt, on devient petit à petit un meilleur joueur, et par conséquent un meilleur être humain (c'est prouvé). Alors moi je vous conseille de tester, j'ai rechigné au début, venant de War3 1v1 je me disais, c'est quoi ces bolosses qui jouent avec un seul héros ? Sauf que je suis tombé sur l'un des jeux les plus dingues et profonds que j'ai découverts de toute ma vie. Et avec la qualité du spectacle esport qui nous est proposé, je vous jure que ça vaut la peine d'essayer de comprendre et de participer.

 

Des bisous, et pensez à évacuer la dose de sel qui ne manquera pas de grimper sur vos premières parties.

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Yoann

Nom : W.

Ville : Stains / Montpellier

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

Waulk le 02/09/2018 à 15:4602 Sep 2018 à 15h46#1
Funka a l'air très simpa, et on sent véritablement la passion de l'esport et pas d'un jeu spécifique quand il parle. Cela donne une très bonne interview.
Manapany le 02/09/2018 à 16:5102 Sep 2018 à 16h51#2
D'accord avec tout ce qu'il vient de dire. Pour avoir suivi la totalité des qualifiers régionales europeens, la monté en puissances des OG a été formidable, ont littéralement dominé l'immense majorité des rencontres. et ont montrés qu'ils avaient clairement le niveau pour un TI.
Ils ont surtout fait mentir l'immense majorité des commentateurs qui placaient la zone eu comme l'un des plus faible de dota2 , après la zone SudAm. Ceux qui disaient que la zone était en déclin , agonisante, ou meme morte ont pu voir les Eu brillé, et surtout écrasé la zone chine qui était sensé etre la plus compétitive et la plus relevé.

Au final, les chinois n'ont pu placer que 1 seul représentant en UpperBracket , sur 5 représentants. La zone Eu 3 sur 3 en upper-bracket. Les européens finissent avec leur 3 représentants dans le top 6; avec OG champion, liquid 4, et team secret 5-6 ex aequo. Les Na font un légèrement meilleur résultats que d'habitude avec une 3eme place. Et les russes de virtus pro déçoivent avec un classement 5-6 alors qu'ils étaient favoris.
asb le 02/09/2018 à 17:5102 Sep 2018 à 17h51#3
Putain oui c'était magnifique comme finale mais clairement les deux matchs aller-retour de PSG.LGD contre OG étaient magiques, je conseil vraiment à tout le monde mater ça parce que si y'a bien des matchs à voir pour moi c'est vraiment ceux-là.

Et je confirme que Jerax peut m'enfanter avec son ES quand il veut, en tout cas funka la voix de la sagesse il a entièrement raison sur le côté difficulté et cohabitation. (en plus quand on joue encore à LoL y'a vraiment des bons petits trucs à prendre sur Dota qui vous permettrons de prendre un peu de MMR, en tout cas ça a été mon cas)
TrueStory le 03/09/2018 à 12:5903 Sep 2018 à 12h59#4
Le scénario a vraiment été fou, et les derniers matchs ont permis de conclure ce TI8 en apothéose.
C'est incroyable ce qu'a fait 7ckngMad, la façon dont il a géré et même monté son équipe, de se positionner lui-même en joueur et de les emmener sur le toit du monde DOTA. C'est une dingue de récompense, tellement méritée.
Yunyuns le 03/09/2018 à 19:1103 Sep 2018 à 19h11#5
Moi je voudrais porter tes enfants Funka, tu es le maître de l'esport FR :coeur: :coeur:.
Incolas le 04/09/2018 à 08:1604 Sep 2018 à 08h16#6 Edité par Incolas le 04/09/2018 à 08:16
"En 2011, personne ne croyait au miracle d'O'Gaming"

bisous à tous

Vid�os

Kinguin
Suivez nous
- HAUT DE PAGE