Accueil
lol

Analyse : la prise des objectifs

Par SoulHokib le 02/06/2017 à 10:12

dossier_dragon

Une réflexion sur les choix dans la prise d'objectifs.

 

Bonjour et bienvenue à tous pour ce troisième article de la série d'analyses ! Vous pouvez retrouver sur le site les articles réalisés précédemment, portant sur la létalité et les bottes dans la Faille de l’Invocateur.

 

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur la prise d’objectifs, et en particulier sur l’ordre de préférence. Ne vous êtes-vous jamais demandé que prendre ? Tour ou dragon ? Inhibiteur ou Nashor ? Nashor ou Elder ? Et bien aujourd’hui, nous allons essayer d’apporter un semblant de réponse. Nous savons que c’est un sujet très subjectif, qui portera sûrement à des débats enflammés, mais nous nous permettons tout de même de nous lancer.

 

Dans un premier temps, nous aborderons les aspects purement mathématiques et techniques de la chose, en particulier pour juger de la rentabilité des dragons. Dans un second temps, nous nous pencherons de manière plus subjective sur les sujets pour essayer de se figurer des cas optimaux, et comment prendre les objectifs. Cet article n’engage que l'avis de la rédaction, à noter cependant que des ressources statistiques ont été générées afin de mieux cerner le comportement de la population sur le sujet que nous traiterons, la prise d’objectif.

 

Cet article, assez lourd, peut être lu par parties : elles sont complètement indépendantes, et peuvent être lues de manière séparée sans que vous ne perdiez d’informations. Il est cependant bien évidemment plus intéressant d’aller dans l’ordre chronologique du développement.

 

 

Le comparatif : dragons vs tourelles

 

Nous sommes souvent amenés à nous demander si nous devrions prendre d’abord une tourelle, ou d’abord un dragon. Dans cette partie, nous allons essayer d’y répondre en associant l'aspect technique et l’aspect de la macro game.

 

Nous parlerons des quatre dragons de manière séparée, car la décision entre dragon et tourelle dépend en effet  du type de dragon. Tout d’abord, nous noterons que dans ce cas, nous ne prenons pas en compte le bonus de première tourelle. Celui-ci rend la prise de tourelle obligatoire devant le dragon, peu importe de quel dragon s'agit-il.

 

Une tourelle extérieure rapporte 250 pièces d’or au joueur qui la détruit (100 de manière globale, 150 pour le participant à la destruction).

 

Dans un premier temps, par un sondage effectué, nous avons déterminé que 44% des joueurs prennent la tourelle avant le dragon, peu importe le dragon. 44% prennent le dragon infernal avant la tourelle, 33% prennent le dragon de terre avant la tourelle, et aucun des joueurs sondés ne prend le dragon d’eau ou d’air avant la tourelle.

 

 

Le dragon infernal

 

Le dragon infernal apporte, par bonus de dragon, 6% d’AD et d’AP.

 

bonus_feu_graph

Dans le graphique ci-dessus, nous ne prenons en compte la valeur en ressource octroyée par le dragon de feu que si elle est intéressante. C’est-à-dire pour un champion AD, l’AD, et pour un champion AP, l’AP.

 

Par calcul, nous avons déduit le « seuil de rentabilité » du dragon infernal pour les champions AD, c’est-à-dire le moment où il rapporte plus de ressources (de manière indirecte cependant) au joueur. Il se situe pile au moment où le joueur dépasse les 120 d’AD. En début de partie, il peut donc être plus intéressant de récupérer directement la tourelle et de revenir préparer le dragon après avoir acheté du stuff. Ceci est encore plus vrai pour les champions AP, où le « seuil de rentabilité » se situe à un peu moins de 200 d’AP.

 

Pour accentuer son snowball en early game (jusqu’aux alentours de la 12ème-13ème minute) il peut donc être plus intéressant de récupérer une tourelle. Cependant, il faut noter que plus la partie avance, plus le dragon infernal devient rentable et impactant. Si vous avez une équipe très forte en mid-late game, le dragon infernal peut être un meilleur choix. De même, le fait de pouvoir terminer ou non un item avec les ressources octroyées par la tourelle doit être pris en compte : de manière générale, il sera plus rentable de finir cet objet et de venir ensuite contester le dragon avec les statistiques supplémentaires obtenues.

 

Mais si l’équipe ennemie, lors de votre back, a la possibilité de prendre le dragon, que faire ?


C’est dans cet aspect-là que se pose toute la complexité de cette étude. Nous pourrions effectivement nous limiter à une réflexion purement technique et statistique, mais cela paraît biaisé. De manière générale, concéder un dragon infernal à l’équipe ennemie, quelle que soit sa composition, paraît être une mauvaise idée. Il s’agira alors, plus que de faire un choix, d’établir la stratégie idéale pour réussir à obtenir la tourelle et le dragon. Si vous ne pouvez pas préparer ce dragon, et êtes obligés de le concéder après avoir pris la tourelle, il paraîtra plus intéressant de choisir le dragon, afin de ne pas donner des ressources gratuites à l’équipe ennemie.

 

Ainsi, il semble tout de même que l’aspect de la composition de l’équipe doit être pris en compte. Bien que cela ajoute un paramètre, il peut être étudié de manière plutôt généraliste comme vu au dessus.

 

Pour conclure, nous notons donc que le dragon infernal est, face à une tour, plutôt rentable à choisir. Cependant, si vous avez le temps de prendre les deux, vous choisirez toujours de commencer par la tour. Si vous avez une composition plutôt early, où vous devez effectuer un snowball maximal, vous choisirez alors de vous orienter sur la tour. A l’inverse, pour une composition plus forte à partir de la 15eme – 20eme minute, les dragons infernaux sont un bon choix.

 

resume_fire

 

 

Le dragon terrestre

 

Le dragon de terre apporte, par bonus de dragon, 10% de dégâts sur les structures et monstres épiques. En somme, 10% de dégâts sur les objectifs.

 

bonus_terre_graph

 

Comme nous pouvons le voir ci-dessus, et cela paraît logique, plus votre équipe a du mal à effectuer les objectifs, plus le dragon de terre s’avère rentable. Néanmoins, ce dragon n’apporte aucune statistique directe, et n’aide donc pas au snowball de manière directe, contrairement à un dragon. De plus, plus votre équipe aura des facilités de push, de siège, et moins il sera rentable.

 

A noter que ce dragon dépend vraiment de deux variables majeures : la coordination de votre équipe, et votre composition : ce dragon est beaucoup plus impactant lorsqu’une stratégie de push peut être mise en place, quelle qu’elle soit.

 

De même, il sera bien plus puissant dans une composition de siège que dans une composition de poke. Il s’agit alors de réfléchir à son impact en fonction de votre composition.

 

Dans la mesure où on ne peut quantifier son impact direct, nous dirions qu’il est vraiment situationnel et que de manière générale en soloQ, il sera plus intéressant de récupérer la tourelle qui accentuera directement votre avantage et votre potentiel de snowball, ce qui vous permettra de récupérer par la suite le dragon de terre.

 

En équipe, le choix est plus discutable. Il faut prendre en compte aussi bien votre composition que la composition ennemie. Si vous en avez une qui ne profite pas du dragon, mais qui profite extrêmement bien à la team d'en face, il peut être un meilleur choix de ne pas prendre la tour et de récupérer le dragon. Attention, si aucune des compositions n’en profite, il apparaît être un meilleur choix de récupérer d’abord la tourelle, pour ensuite pourquoi pas de « jouer » autour de ce dragon et de pousser l’équipe ennemie à la faute si elle souhaite vraiment le contester.

 

resume_terre

 

 

Le dragon aquatique

 

Le dragon aquatique donne une régénération de 8% de vie et de mana manquants toutes les 5 secondes hors combat par bonus. En termes de ressources, il ne peut donc être quantifié comme peut l’être le dragon infernal. Le dragon aquatique offre un bonus intéressant pour la tenue de lane et pour certaines compositions, mais n’aide globalement pas à accroître son avantage. Il est en contrepartie très intéressant pour les compositions basées sur le poke ou sur le siège (dans la mesure où votre siège vous permet de ne pas entrer en combat).

 

Il paraît ainsi plus intéressant, d'une manière générale, de récupérer dans un premier temps la tourelle puis de venir récupérer le dragon. Si vous ne souhaitez réellement pas le concéder à l’adversaire car il peut être extrêmement intéressant pour leur composition de récupérer le dragon d’eau, alors il peut être un bon choix de le récupérer en premier.

 

Pour aller plus en détail, admettons que le dragon profite soit à votre composition, soit à la composition ennemie. Si la tourelle que vous pouvez récupérer est la tourelle 1 du mid, il sera plus intéressant d’un point de vue stratégique de récupérer cette tourelle. Cependant, s’il profite à votre composition ou à celle en face (une compo poke de manière générale), il est plus intéressant d’un point de vue stratégique de récupérer d’abord le dragon eau plutôt que la t1 bot/top (rappelons que le bonus de première tourelle est ici exclu de prise en compte), car il empêchera dans un cas aux adversaires de revenir dans la partie en accentuant la puissance de leur composition, ou dans l’autre cas d’asseoir votre domination, ou vous faire revenir dans la partie.

 

Essayons de résumer. Si le dragon ne profite à aucune équipe, choisissez la première solution. S’il vous profite, ou profite aux ennemis : si vous pouvez prendre la t1 mid, prenez-la. Sinon, vous pouvez choisir de récupérer le dragon d’eau pour l’ôter aux ennemis, ou accentuer la puissance de votre composition. De manière générale, si vous pouvez prendre les deux, prenez la tourelle en premier.

 

resume_water

A noter que si la t1 mid est prenable, prenez la t1 mid, qui est bien plus forte d’un point de vue stratégique que le dragon d’eau.

 

 

Le dragon aérien

 

Le dragon aérien est actuellement trop faible pour faire concurrence à la prise d’une tourelle, quelle qu’elle soit.

 

resume_air

 

Passons maintenant au choix entre prendre une T2, et prendre une T1.

 

 

Tourelle intérieure ou tourelle extérieure ?

 

Abordons l’aspect ressources puis l’aspect stratégique. Comme dit précédemment, une tourelle extérieure apporte localement 250 pièces d’or, et 100 de manière générale à chaque joueur de l’équipe. Pour la tourelle intérieure, c’est localement 175 pièces d’or, et 125 généralement à chaque joueur de l’équipe.


Ainsi donc, sur l’aspect purement "ressources", la tourelle extérieure est plus intéressante localement, si vous détruisez la tourelle. De manière globale à l’équipe, la tourelle intérieure est 20% plus rentable.

 

Cependant, ce qui est le plus intéressant entre la tourelle 1 et la tourelle 2 à étudier, c’est l’aspect macro-game/stratégie. En effet, une tourelle extérieure (T1) est beaucoup plus intéressante et libère beaucoup plus de choses : elle libère tout l’accès à la jungle entre la T2 et la T1. Là où, si nous récupèrons la T2, nous ne libèrons rien d’autre que l’accès à la T3.

 

Vient alors un dernier questionnement pour effectuer notre choix entre la T1 et la T2 : la capacité à récupérer, par la suite, la tourelle d’inhibiteur (et donc l’accès à l’inhibiteur). S'il devient effectivement possible de manière instantanée après la prise de T2, de récupérer la T3 (ou plus), il apparaît d’un point de vue stratégique plus intéressant de venir récupérer cette T2 + T3, de par la pression que cela va apporter sur la voie en question. Mais s’il n’est possible que de récupérer la T2 et rien d’autre, il nous paraît plus intéressant d’aller récupérer la T1.

T2_T1

 

 

T1 ou T3 ? T2 ou T3 ?

 

Pour cette partie, le raisonnement étant analogue, nous allons étudier le choix entre la tourelle intérieure et la tourelle d’inhibiteur, et la tourelle extérieure et la tourelle d’inhibiteur. L’aspect ressource étant très négligeable à côté de l’aspect stratégique de la prise d’objectif ici, il sera laissé de côté.

 

Comme dit précédemment, la tourelle extérieure (T1) libère un aspect entier de la jungle à laquelle vous pourrez accéder de manière plus aisée pour y récupérer la vision, y appliquer une stratégie. C’est donc un des éléments les plus importants du jeu à récupérer. Cependant, récupérer une T3 et/ou l’inhibiteur apporte une pression monstrueuse sur la voie où celle-ci a été récupérée. En effet, si l’inhibiteur a été récupéré, les super-sbires par eux-mêmes vont créer une supériorité, une pression qui vous permettra d’être beaucoup plus présent et actif ailleurs : c’est un élément stratégique très important.


Si l’inhibiteur n’est pas récupéré, il reste à étudier un autre aspect : la capacité de votre équipe à jouer de manière splitée. Si c’est le cas, récupérer la T3 peut permettre de jouer de manière splitée (4/1 ou 1/3/1) par la suite, et cela peut donc être un choix plus intéressant. Cependant, si ce n’est pas le cas, bien qu’une bonne pression soit libérée par la prise de la T3, il paraît plus intéressant de récupérer la T1 car la pression possible du split n’existe pas.

 

Pour effectuer un résumé : si vous pouvez récupérer l’inhibiteur en plus de la T3, T3+Inhib > T1. Si vous avez la possibilité de split, T3>T1. Et si vous êtes forcés de jouer de manière groupée, il peut être plus intéressant d'un point de vue stratégique de récupérer la T1 avant la T3.

 

T1_T3

 

 

Passons désormais au choix entre la T2 et la T3. De manière stratégique, la T2 n’apporte pas grand-chose, mis à part l’accès à la T3. De plus, même si vous ne récupérez pas l’inhibiteur, la pression de la T3 absente est plus importante que la pression de la T2 absente. Ainsi, de manière globale, T3>T2. By far.

 

 

Tourelle d’inhibiteur vs Nashor ?

 

Nous étudierons dans cette section plusieurs cas : le cas où vous pouvez récupérer les deux, le cas où vous pouvez récupérer une T3 seule ou le Nashor, ou le cas le plus intéressant ici à étudier : T3 + inhibiteur ou Nashor ?

 

Nous pouvons récupérer les deux

 

Commençons par étudier le plus simple des cas. Si vous êtes en mesure de récupérer les deux objectifs, c’est-à-dire le Nashor ainsi que la T3 et l’inhibiteur, vous devrez absolument commencer par la T3 + inhibiteur. Dans un premier temps, car cela commencera dans l’intervalle des [0;30] secondes suivantes (le temps de réapparition de la prochaine vague de sbire) à apporter une pression par les super-sbires. Dans un second temps, car vous vous évitez un trajet inutile : le Nashor est sur le chemin de votre retour à la base, la T3 ne l’est pas. Donc, comme dit, T3 + Inhibiteur puis Baron Nashor.

 

 

T3 + Inhibiteur ou Nashor ?

 

Dans ce cas, l’aspect stratégique est la majeure partie à prendre en compte. Prenons dans un premier temps le cas où nousrécupèrons la T3 + Inhibiteur en premier. Ce choix permet généralement d’apporter une grosse pression sur une voie, et permet de faciliter largement la prise du Nashor en « jouant » autour, ce que l’on appelle la Nashor Dance. En effet, les super-sbires vont mettre la pression de manière systèmatique, pushant la base fortement de par leur puissance.

 

Ainsi, au cours de la « Nashor Dance », l’équipe qui aura détruit l’inhibiteur va forcément se retrouver à un moment T donné en supériorité numérique, l’équipe adverse ayant été obligée d’envoyer un de ses membres défendre la base. Deux choix se posent alors de manière générale : forcer le Nashor, ou engager le combat. Généralement, si vous êtes en position de force sur le Nashor, c’est que vous êtes en avance : la supériorité numérique conduira donc 95% du temps à la victoire du combat. Ainsi, récupérer l’inhibiteur en premier permet d’exercer une forte pression sur l’équipe ennemie, qui peut permettre de récupérer le Nashor par la suite.

Dans un second temps, prenons le cas où sera récupéré le Nashor en premier. Rappelons ses effets : 40 AD, 40 AP, un back accéléré, un bonus de vitesse de déplacement en sortie de fontaine, et le plus important ici pour l’aspect stratégique : une amélioration des sbires par diffusion du bonus. Notons aussi que chaque joueur récupère 300 pièces d’or.


Dans le cas où le Nashor est récupéré en premier, cela peut permettre dans des cas précis de récupérer bien plus d’objectifs que dans le premier cas : si vous disposez de compositions aptes à vous positionner en 1/3/1, ou avec une composition de siège, il peut être bien plus intéressant de récupérer le Nashor en premier, pour exercer une pression constante par la suite sur la/les T3, et donc les inhibiteurs. Combien de fois avons-nous vu un Nashor suivi de la récupération des 3 inhibiteurs grâce aux sbires boostés ? Mais il semble tout de même que pour que le Nashor soit plus efficient à récupérer avant un inhibiteur, la composition et donc le méta du jeu doivent être prises en compte.

 

Ainsi, d’une manière plus générale, nous donnerions un léger avantage à la prise de l’inhibiteur en premier si c’est possible. Cependant, si votre composition est très forte pour optimiser au maximum l’utilisation du Nashor, la prise du Baron en premier peut être bien plus destructrice et impactante dans le cours du jeu.

 

resume_nashor

 

 

T3 ou Nashor ?

 

Suite à la partie suivante, cette partie sera plutôt brève pour être abordée. Généralement, si vous ne disposez pas d’une composition très forte pour splitpush (et donc pour pouvoir faire de la « Nashor Dance » grâce à la pression de l’absence de T3), il est un meilleur choix de récupérer le Baron Nashor plutôt que seulement la T3.

 

 

Dragon ancestral ou Nashor ?

 

Cette partie sera certainement celle où il sera le plus difficile d’apporter une réponse, en conséquence du fait que ce choix est réellement extrêmement situationnel, dépendant, en plus de votre composition, du nombre et des types de dragons dont vous disposez. Nous évoquerons donc deux cas : dans quel ordre faire les deux si vous pouvez faire les deux, et comment faire pour décider entre le Dragon ancestral et le Baron Nashor.

 

 

Nous pouvons récupérer les deux

 

Le plus simple des cas, et peut-être un des plus simples à étudier. Si vous pouvez prendre les deux, prenez le Baron Nashor puis le dragon ancestral : même si les dégâts bonus du dragon ancestral vous permettraient de réaliser le Baron Nashor bien plus vite, le Baron Nashor dure 3 minutes 30, là où l’ancestral ne dure que 2 minutes 30. Tout est une question de temps.

 

 

 

 

Dragon ancestral ou Nashor ?

 

D’un côté, le Baron Nashor vous octroie une forte puissance de pression/push/siège ainsi que de forts bonus statistiques. De l’autre, par son bonus en dégâts bruts, le dragon ancestral vous permet de remporter quasiment n’importe quel combat s’il est bien mené, alors comment choisir ?

 

Ici, nous n'essaierons pas de répondre mais plus de vous apporter des pistes de réflexions et de choix. Vous devrez vous concentrer sur différents axes majeurs : votre composition, comment le bonus du Baron Nashor profite à votre composition, quels types de dragons aves-vous, et combien ?

 

D’une manière générale, plus vous aurez de dragons « forts » et un nombre de dragons conséquents, et plus le dragon ancestral sera profitable. Cependant, sa plus courte durée et son orientation vraiment combat ne profitent pas à toutes les compositions : celle à forte engage, ou à poke, profitent particulièrement bien du dragon ancestral, là où des compositions essentiellement basées sur le splitpush et les rotations seront bien plus intéressées par le Baron Nashor. Un autre élément qui peut être étudié : avez-vous envie de laisser une opportunité aux adversaires de récupérer le dragon ancestral ?

 

 

Au final...

 

Ainsi, comme vous avez pu le constater dans cette partie comme tout au long de ce dossier, un nombre très important de variables et d’éléments entrent en jeu lorsqu’un choix sur une prise d’objectif doit être réalisé. C’est pourquoi nous ne pouvons prétendre posséder une vérité absolue, ou même une quelconque vérité, nous pouvons seulement apporter un raisonnement afin d’essayer de vous éclairer sur la question.

 

Sachant pertinemment que ce dossier est sujet à controverses et discussions, nous vous invitons à poser vos questions, à discuter, à partager vos suggestions en commentaires, afin de pouvoir le faire évoluer au fil du temps.

 

Partage

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Infos Rédacteur

Prénom :

Nom :

Ville :

Skeel le 02/06/2017 à 10:5602 Jun 2017 à 10h56#1
J'pense que la réalité est beaucoup plus simple que ça en soloQ, tu peux pas décider tout seul de quoi faire dans une équipe de 5 (sauf perso spécifique capable de soloter des trucs) donc à part ping et espérer que ta team te suive tu peux pas vraiment faire d'arbitrage entre dragon et tourelle. Par exemple si le toplaner met la tourelle en face à 10% hp et qu'on lui demande de tp au drake il va pas le faire, parce que les courses au first blood de tour en soloQ sont assez égoistes: tout le monde veut les golds pour lui donc c'est une course entre teammates.

En soloQ si tu veux prendre un drake la solution optimale pour lancer le call en early game c'est de prendre la T1 bot comme ça après la lane push et le drake est free; après lancer un drake avant une prise de T1 en soloQ c'est compliqué, il faut vraiment que ta botlane soit devant ou que la botlane ennemie aie back, sinon ça devient dangereux parce que ça peut contest en face.
TiJackSH le 02/06/2017 à 11:1002 Jun 2017 à 11h10#2
2min30 pour le buff du Elder aAa :)
ACAB le 02/06/2017 à 11:2602 Jun 2017 à 11h26#3
Bien intéressant, néanmoins j'aurais un petit commentaire sur le dragon des air.

On est tous d'accord, il est à chier. Néanmoins, je pense qu'à partir de deux stacks, à un certain niveau (plat ou plus), le bonus accordé permets d'out rotate beaucoup plus facilement, et donc de récupérer plus d'objectif.

D'autre part, récupérer un dragon des airs à 30-35 minutes me semble plus intéressant qu'une tourelle. En effet, le risque d'arriver à un Elder commence à devenir de plus en plus important. D'autre part, récupérer une tourelle à 30 minute aura beaucoup moins d'impact sur le stuff qu'à 15. Seul rentre en compte alors l'intérêt stratégique de la tour à récupérer. Pour moi une T2 top vaut moins qu'un dragon des airs à 30 minute de jeu, là où une T2 mid, qui permets d'ouvrir la map aura sûrement plus d'impact en ouvrant pour de bon la jungle adverse.

Après je pense aussi nécessaire de prendre en considération (comme fait dans l'article), les power-spikes des différentes équipes. En tout cas, article bien sympa.
SoulHokib le 02/06/2017 à 12:3502 Jun 2017 à 12h35#4
En réponse a #2C'est corrigé

Vidéos

NEW NEW
Suivez nous
- HAUT DE PAGE