Accueil
lol

Romain Bigeard nous répond

Par Flamm le 17/03/2017 à 11:42

romain

L'homme qui murmurait aux oreilles des Licornes.

 

Il est connu pour être le manager de l’équipe LCS Unicorns Of Love, mais il est également devenu une figure emblématique de la scène européenne de par son implication au sein de sa structure, mais aussi par son excentricité, sa singularité et sa bonne humeur quand il se retrouve sur un plateau esport ainsi qu’au quotidien.

 

Romain Bigeard @lias Khagneur vient de rejoindre Marty Agency, un cabinet de conseil spécialisé dans le management de personnalités issues du domaine de l’esport, proposant entre autres, un accompagnement administratif, juridique et commercial comme peuvent le faire d'autres agences en France et ailleurs dans le monde. 

 

À cette occasion, nous avons eu le plaisir de pouvoir poser quelques questions à Romain. Il nous explique pourquoi il a décidé de rejoindre Marty Agency et revient sur les résultats de son équipe lors des championnats du monde des IEM Katiwice saison 11.

 

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à devenir manager d’une équipe esport ?

L’argent, les femmes et la drogue bien évidemment. Trois composantes majeures de la vie d’un manager esportif. Plus sérieusement, je suis arrivé là un peu par hasard, au fil des rencontres et des décisions. Pour être honnête, je ne savais même pas que ce métier existait il y a quelques années de ça ! En revanche je me suis très tôt spécialisé dans l’univers du jeu vidéo durant mon école de commerce via des stages au sein de différents acteurs du milieu (WarningUp, Activision-Blizzard, Razer). C’est mon premier vrai job chez Razer (esport coordinator Europe) qui m’a poussé dans les bras de UOL.

 

Pourquoi avoir décidé de rejoindre une agence spécialisée en conseil et gestion de talent esport et plus spécialement Marty Agency ? 

Parce que toute mon énergie est accaparée par la gestion de l’équipe UOL, me laissant peu de temps pour moi-même. Du coup je passe par des professionnels pour m’aider à développer un peu plus ma propre image. Pourquoi eux ? Parce qu’ils savent ce qu’ils font haha, et c’est loin d’être une garantie dans ce milieu !

  

Y a-t-il une corrélation entre le récent partenariat avec Lagardère et toi chez Marty Agency ? 

Pas vraiment. Le récent partenariat avec Lagardère est un pas très net vers l’avant pour Unicorns of Love : nous espérons engranger les sponsors de manière plus rapide (démarchage optimisé et de grande échelle) et surtout plus professionnel (meilleure analyse de nos points forts). L’expertise et le réseau d’une agence comme Lagardère seront de vrais atouts pour exploiter et vendre au maximum l’image de marque farfelue de UOL.

En parallèle, j’ai eu récemment la chance de me retrouver un peu plus sur le devant de la scène esportive (facéties à Oakland durant les IEMs, déguisements, tribune sur reddit, etc). Je souhaitais donc profiter de l’opportunité pour pousser un peu plus loin cet aventure en m’alliant avec Marty. L’avantage de bosser avec une agence, c’est qu’ils peuvent démarcher pour moi les différents médias qui seraient intéressés pour discuter esport, business et League of Legends.  

 

 

Ce choix aura quels impacts pour toi ? Vas-tu déléguer une partie de ton travail ? 

Absolument pas, c’est même l’inverse : je devrais avoir plus de temps pour UOL ! Je vais renforcer, conforter et explorer plus en détails mon propre métier de manager, et ensuite grâce à Marty, j’aurai la chance de pouvoir aller en discuter avec le monde.

 

En tant que manager, comment gères-tu les coups durs comme la fameuse défaite contre G2 ? Cela a-t-il pu gêner la préparation aux IEM ?

Comme je suis à la bourre pour remplir cette interview, la question est encore plus large maintenant : je peux répondre à la défaite contre G2 mais également commenter notre performance aux IEM et notre récente défaite contre Misfits la semaine dernière.

Je pense que nous sommes dans une phase critique pour UOL : notre équipe actuelle est en train d’apprendre et de digérer le goût de la défaite. Nous avons rencontré des compétiteurs de haut niveau (G2, FlashWolves, Misfits) et on s’est rendu compte du skill qu’il fallait atteindre pour briller en haut du panier. Du coup les jeunes recrues ont pris un p’tit coup sur ch’capiau (comme on dit dans ch’nord) et se remettent doucement de leurs émotions. On a encore beaucoup à apprendre sur le jeu, et on se remet au travail d’arrache-pied !

 

Comment se déroule une soirée d’après-match ?

On est une équipe très geek : on rentre à la maison et on joue/regarde des séries. Pas de grosses sorties jusqu’au bout de la nuit !

 

Prévois-tu de changer/adapter ta façon de manager tes joueurs League of Legends ? 

Pour changer ou adapter quelque chose il faudrait déjà être capable de le comprendre haha. Le management/coaching sur LoL, c’est un art nouveau, peu/pas étudié, où chacun improvise complètement. On résout chaque problème l'un après l'autre, suivant chaque joueur et chaque situation. C’est un métier de tous les instants, avec une énorme part d’inconnu liée aux résultats.

 

UOL va-t-elle perdre son image de structure familiale ? 

Je ne pense pas, on reste une toute petite structure, avec un noyau familial dur : Sheepy et son père Jos. Notre expansion devrait passer par une multiplication des collaborations avec des acteurs extérieurs plutôt que par le recrutement de nombreuses personnes.

 

  

Quels sont les projets pour les Licornes 2017 ? Toujours un focus sur LoL ? 

On va déjà essayer de générer assez d’argent pour distribuer de larges bonus à nos joueurs, puis on réfléchira à un autre jeu plus tard.

 

C’en est fini du Romain Bigeard excentrique qui se promène en licorne dans les studios LCS ? 

Hahahaha. Jamais ! C’est dans mon sang !  

 

Aucun regret sur ton choix d’avoir quitté Razer pour UOL ? 

Absolument pas. J’ai quitté un métier passionnant au cœur de l’esport pour me spécialiser dans un métier extraordinaire qui m’immerge encore plus profondément dans ce milieu. Chaque semaine est un défi, avec son lot de surprises et de rencontres, au fil des games et des résultats. Non, c’est pas le métier le plus stable pour le long terme. Oui, c’est un métier incroyable au sein d’une industrie en plein essor qui me donne le sourire quand je me lève le matin. On n’a qu’une vie !

 

Si tu n’avais pas pris la voie de manager esport, as-tu déjà réfléchi à ce que tu aurais fait ? 

Bonne question. Explorateur. Vendeur de crêpes sur la plage à Bali. Pécheur de crevettes en Alaska. Musher en Finlande. Clown, dresseur d’ours, bonimenteur… ah oui c’est bien ça. J’aurais été troubadour ! Oyez oyez braves gens !

 

 

À propos de l'agence Marty...

 

L'agence Marty a été pensée et fondée par Charles "Miaou" Perron et Thomas "Zaboutine" Si-Hassen en novembre 2016. Deux amis, deux profils complémentaires : véritable expert de la scène esport d'un côté, entrepreneur expérimenté et accompli de l'autre, cette collaboration tend à se développer rapidement pour devenir une véritable référence dans le secteur de la représentation de talents.
 
Notre liste de talents commence à se développer, et nous comptons nous démarquer des autres agences en mettant en avant nos multiples compétences grâce à nos différents profils complémentaires au sein de l'agence.

De ce fait, nous proposons un accompagnement administratif, juridique, commercial ainsi qu'en communication et accompagnement personnel, et c'est dans cette polyvalence que se trouve notre force. Les talents ont tendance à se diriger vers des agences purement marketing, qui leur promettent une multitude de choses, principalement monétaires, mais qui finalement, ne font qu'une toute petite partie du travail nécessaire à la parfaite représentation d'un talent. Notre investissement et notre travail est global, les personnes que l'on représente ne sont pas du bétail ; l'aspect humain est essentiel chez Marty : permettre à un talent de se construire, se révéler, se développer, pour finir par s'affirmer et voler de ses propres ailes est notre principal objectif.
 
Nous avons la chance de représenter des talents qui nous font confiance, et qui sont aujourd'hui incontournables, aussi bien sur la scène esport que dans ses coulisses :
 
- Zaboutine, analyste et commentateur respecté de la scène esport internationale 
- Bulii, journaliste accomplie qui se présente comme l'un des principaux visages de l'esport
- Duke, actuel coach de l'équipe LoL du Paris Saint Germain
- Romain Bigeard, véritable pilier de l'équipe Unicorns of Love

 

 

 

ban_appli_news

Partage

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Infos Rédacteur

Prénom : Captain

Nom : Flamm

Ville : une autre galaxie

Rey. le 17/03/2017 à 12:2217 Mar 2017 à 12h22#1
Moi qui pensait qu'il était uniquement la mascotte des UOL, un peu comme les équipes de basket américaine..
dend.cst le 17/03/2017 à 13:1517 Mar 2017 à 13h15#2
Zaboutine, analyste et commentateur respecté de la scène esport INTERNATIONALE.
BOthoax le 17/03/2017 à 13:2117 Mar 2017 à 13h21#3
En réponse a #2C'est rigolo je tique plus sur le ANALYSTE.
dend.cst le 17/03/2017 à 13:2317 Mar 2017 à 13h23#4
En réponse a #3Tu as raison, autant bien le faire.

Zaboutine, ANALYSTE et commentateur RESPECTE de la scène esport INTERNATIONALE.
PuPeT M@SteR le 17/03/2017 à 13:3717 Mar 2017 à 13h37#5
En réponse a #4Le truc marrant c'est qu'il vend sa boite en mettant en avant le fait qu'elle s'occupe de... lui.

"Regardez, si je me suis fait confiance pour m'occuper de moi même et si quelqu'un comme moi compte parmi mes clients vous pouvez y aller les yeux fermés".
metakaskett le 17/03/2017 à 13:4817 Mar 2017 à 13h48#6
En réponse a #5Je pense que c'est plus Miaou qui s'est occupé de pondre ce prospectus publicitaire.

Quelqu'un en sait plus sur cet individu d'ailleurs? À part stream du démineur, il est qui dans le esport?
Zaboutine le 17/03/2017 à 14:0417 Mar 2017 à 14h04#7
Vous voyez le mal partout les mecs. Mais bon, j'en espérais pas tant. Si vous voulez des explications je suis dispo.
hisokka le 17/03/2017 à 14:1217 Mar 2017 à 14h12#8
En réponse a #7Regarde le dernier billet de blog, la question est posé sur l'utilité (au sens sérieux du terme), et perso ta réponse me paraîtrait utile ;)
Manapany le 17/03/2017 à 14:1617 Mar 2017 à 14h16#9
En réponse a #7Tiens, zaboutine, QUESTIONS !

1) En quoi ton projet se différentie t'il de celui de Bang Bang Management ?
2) Quelles sont les interets financiers à long terme ? Ausi bien les tiesn que ceux de tes clients
3) Dans un monde de l'esport ou il n'y a pas de syndicats, les regroupements des membres actifs de l'esport sous l'égide des agences ne va t'il pas permettre de combler cette absence ?
Doucluffy8 le 17/03/2017 à 14:1817 Mar 2017 à 14h18#10
En réponse a #7Au risque de passer pour un con, qu'est-ce que Marty fait concrètement pour les personnes qu'elle représente ?
Zaboutine le 17/03/2017 à 14:2717 Mar 2017 à 14h27#11
1 - Pas de grande différence avec BBM sur le fond si ce n'est la culture de l'entreprise. Je suis activement dans l'eSport depuis 2010, je suis vieux et j'ai une très bonne expérience du secteur. On va dire qu'à la différence de BBM on se pose plus dans la "gestion de carrière" que sur la création de vignettes youtube. Plus il y a de talent, plus l'effet réseau est fort et plus on peut aider les gens qui travaillent avec nous. Maintenant, une agence reste une agence, donc si je te dis "ça n'a rien à voir avec BBM" je mens aussi, mais la manière de faire compte beaucoup.

2 - Mes intérêts financiers sont simples : mes talents bossent bien, je les vends bien, je me paie bien. S'ils bossent mal où si je ne les vends pas bien, je me paie mal. Donc c'est un win/win.
3 - Si ! Justement, ce que les gens ne veulent pas voir, c'est que le milieu est aussi relativement précaire, notamment en termes de protection sociale ! C'est un système qui réside énormément par facturation en AE et les acteurs sont peu conscients de leurs droits. De notre côté on a un juriste, un avocat un comptable pour être certain de protéger nos talents.

Je comprends la méfiance des gens, mais en vrai, être un bon créateur de contenu ne fait pas d'une personne un bon entrepreneur ou businessman. Si Domingo avait décidé de rester sur Dailymotion aurait-il aussi bien percé au moment où Skyyart a décidé d'y rester ? C'est aussi sur ce genre de stratégies qu'on peut aider nos talents, et ça ne concerne pas que les gens qui ont une audience de malade.

Voilà j'espère que j'ai réussi à expliquer un peu comment on voit le truc.
Yunyuns le 17/03/2017 à 14:3717 Mar 2017 à 14h37#12
En réponse a #11Merci pour l'éclairage.

J'ai aussi quelques questions, j'espère que tu pourras y répondre :

1) Comment est-ce que le nombre de personnes gérées par l'agence s'agrandit ? C'est-à-dire, est-ce que c'est plus l'agence qui va chercher des personnes en qui elle repère du potentiel, ou est-ce que ce sont plutôt des personnes qui cherchent une aide et du "back-up" qui viennent vers vous ?
2) Est-ce que le but (actuel surtout, pas forcément à long terme) est de s'agrandir en recrutant un maximum de personne avec du potentiel ou est-ce que pour l'instant il est plus intéressant et sûr de se concentrer sur un petit nombre de personnes ?


la question draAama bonus : est-ce que tu veux que ça reste une agence "entre amis", avec des gens que tu connais et que tu apprécies, ou est-ce que si demain Sardoche, Chelsea et Ruurk viennent toquer à la porte avec un super projet tu les prends ?
Zaboutine le 17/03/2017 à 14:5817 Mar 2017 à 14h58#13
1 - On cherche les gens qui semblent intéressants et on leur propose notre aide. Ni plus ni moins

2 - Chelsea Ruurk ou Sardoche je dis oui. Je suis là pour faire des affaires et aider des gens à se faire plus d'argent, pas boire une bière et refaire le monde, pour ça j'ai les potes !
Stabilobof le 17/03/2017 à 16:0717 Mar 2017 à 16h07#14
En réponse a #13C'est cool de ta part de prendre le temps de passer ici répondre aux questions en commentaire. Tu penses présenter l'agence plus "formellement" (podcast/vidéo) ?
Zaboutine le 17/03/2017 à 16:1717 Mar 2017 à 16h17#15
#14

Pas spécialement, même si faire un peu de reach est bon, ça reste une activité qui n'a rien de fantastique à présenter, à la limite si on me pose des questions dessus lors d'un stream sauvage je serais ravi de répondre mais je ne pense pas que je doive me servir de mon audience pour mettre en avant ma boite de manière trop forte. Un peu c'est bien, trop ça fait homme sandwich.
Dishwasher le 17/03/2017 à 16:2817 Mar 2017 à 16h28#16
En réponse a #15Ton agence est-elle indépendante ou êtes vous liés à un(e) quelconque organisme/structure comme c'est le cas pour BBM ?
hisokka le 17/03/2017 à 16:5417 Mar 2017 à 16h54#17
En réponse a #15Sans utilisé ton image, votre agence compte se médiatisé, ou vous préférez partir sur une stratégie d'agent, connu dans le milieu mais peu par la scène ?
GearRXZ le 17/03/2017 à 18:0017 Mar 2017 à 18h00#18
et les talents de la gaAaerie ils sont gérés quand au sein de l'agence ? parce que c'est ça la vraie question du peuple
Oromis le 17/03/2017 à 18:2217 Mar 2017 à 18h22#19
On parle de la description de Zab' mais " Bulii, journaliste accomplie qui se présente comme l'un des Principaux visages de l'esport"
Après je conçois qu'on veut "vendre" ses poulains ^^
KaiN34500 le 17/03/2017 à 20:2917 Mar 2017 à 20h29#20
En réponse a #19J'avoue, j'avais jamais entendu parler d'elle avant qu'elle ne fasse quelques analyses chez Ogaming.

J'imagine qu'elle a du faire des études de journalisme "traditionnelles" parce que niveau Esport j'ai pas souvenance de l'avoir vu dans une seule rédaction..

Vidéos

NEW NEW NEW
Suivez nous
- HAUT DE PAGE