Accueil Apple Android
lol

Riot France présente l'Open Tour

Par Flamm le 15/01/2018 à 19:00

La France va avoir son propre circuit professionnel pour la saison 2018 et qui remplacera le Challenge France. 

 

C'est au cours de son passage sur le plateau d'O'Gaming que Damien Ricci, Head of Esports chez Riot Games France, a confirmé la mise en place d'un nouveau championnat League of Legends pour la France, l'Open Tour. Ce dernier se composera de sept étapes durant lesquelles les équipes pourront marquer des points, les deux en ayant accumulé le plus à l'issue de la saison se qualifiant à la future compétition paneuropéenne. Les inscriptions pour les premiers tournois de qualifications sont d’ores et déjà ouvertes sur le site battlegrounds.leagueoflegends.com.

 

 

L’Open Tour est un circuit méritocratique ouvert à tous les joueurs de rang Platine V ou plus, composé de sept étapes sélectionnées par Riot Games. Pensé pour les joueurs, il permet de leur offrir un format de compétition régulier et une expérience unique, le tout s’inscrivant dans un écosystème local déjà existant grâce aux LAN françaises qui contribuent depuis plusieurs années au succès du jeu. La Lyon e-Sport, la Gamers Assembly de Poitiers, la Dreamhack Tours et l'ESL Montpellier seront donc les quatre premières étapes de ce Tour de France, rythmant la compétition et offrant une opportunité unique pour les nouveaux talents de se faire remarquer.

 

 

L’Open Tour permet donc aux 2 meilleures équipes du circuit d’accéder, deux fois par an, à une nouvelle future compétition paneuropéenne, que Riot Games détaillera prochainement, et qui opérera en parallèle des LCS. Les joueurs pourront marquer des points en fonction de leur classement à la fin de chacune des étapes. Et afin que tous les joueurs bénéficient des mêmes chances, les coûts de déplacement des 8 meilleures équipes lors de chacun des tournois qualificatifs seront pris en charge par Riot Games.

 

 

Il nous semblait primordial de construire un circuit mettant en lumière nos talents nationaux, qu’ils soient amateurs ou semi-professionnels, tout en nous associant à des événements e-sport de renom. Nous travaillons sur ce projet, assez similaire à celui de l’ATP dans le tennis, depuis plusieurs mois, en plaçant continuellement le joueur au cœur de la compétition. C’est un circuit méritocratique, où tout le monde a sa chance !

Damien Ricci, Head of Esports chez Riot Games France.

 

 

Le programme de l’Open Tour :

- Lyon e-Sport : du 16 au 18 février 2018

- Gamers Assembly : du 31 mars au 2 avril 2018

- Dreamhack Tours : du 19 au 21 mai 2018

- ESL Montpellier : les 2 et 3 juin 2018

 

D'autres dates et lieux de l’Open Tour seront annoncés prochainement. Retrouvez toutes les informations sur le site https://www.lolopentour.com/ .

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Captain

Nom : Flamm

Ville : une autre galaxie

Twitter : Twitter

Partage

Lecrivaindujour le 15/01/2018 à 19:0915 Jan 2018 à 19h09#1
Donc en gros on nous a fait miroiter une vraie ligue française et au final on aura juste plus de Challenge France.

You-pi.
erzatz le 15/01/2018 à 19:1115 Jan 2018 à 19h11#2
dead compétition
GearRXZCompte certifié le 15/01/2018 à 19:1515 Jan 2018 à 19h15#3
satisfaisant, je peux comprendre certaines frustration quant au fait que riot n'a pas l'air d'avoir "investi" plus, mais je suis convaincu qu'essayer d'avoir une scène nationale plus forte va être bénéfique sur le long terme
HellRaiser le 15/01/2018 à 19:2015 Jan 2018 à 19h20#4
L'open Tour ? Pour moi c'était la DreamHack Tours. Kappa
ritCh le 15/01/2018 à 19:4815 Jan 2018 à 19h48#5
En gros au lieu d'organiser un circuit Riot ils utilisent les grosses LAN fr déjà bien implantées comme circuit en payant le transport et l'hotel pour le top8 des qualifiers.

D'un coté ça permet de soutenir le circuit de LAN FR, de l'autre c'est quand même très faible comme investissement de la part de Riot. Mais si ca peut éviter une finale a l'arena webedia avec 20 spectateurs ce sera déjà un progrès.
Kramock le 15/01/2018 à 19:5715 Jan 2018 à 19h57#6
En réponse a #1J'ai le même sentiment, un peu déçu au final de ce qui s'annonçait comme une évolution majeure de la scène Fr Lol, à côté de nos voisins européens, on fait pâle figure mais peut être que ce sera une bonne surprise, restons positifs. Enfin essayons !
ziDwaiT le 15/01/2018 à 22:4115 Jan 2018 à 22h41#7
viendez tous prendre l'apéro au melt montpellier 🍻 _o/
Jiuhkam le 15/01/2018 à 23:2715 Jan 2018 à 23h27#8
Je ne suis pas un spécialiste des LAN FR, mais il y en a pas des masses après celles déjà annoncées non ? Du coup de juin à fin 2018 il se passe quoi ? Oo
NoiCompte certifié le 16/01/2018 à 01:3316 Jan 2018 à 01h33#9 Edité par Noi le 16/01/2018 à 01:34
Je pense que certains minimisent l'implication de Riot dans ce circuit. Ils offrent le deffraiement pour les lans mais pas que :
Ils nous aident et nous soutiennent pour produire une diffusion et pour médiatiser la ligue. Vont nous aider pour trouver et faire monter de nouveaux casters (car le paysage manque à mon gout de nouveaux visages talentueux).
Aident de multiples façons les lans, cashprize, logistique et bien d'autres ...

A la fin on va avoir une compétition par nation (et dieu sait si on a mendié pour en avoir) et un circuit s'appuyant sur des majors qui ne demandent qu'à grossir, ce qui manque cruellement au circuit LCS.

Perso, alors que je ne m'interesse pas plus que ca à la scène française, le projet me hype. Après effectivement ce n'est que la première pierre d'un projet qui je pense peut être très sympa.

peapol le 16/01/2018 à 08:5716 Jan 2018 à 08h57#10
Dés le début pour la challenger league ils auraient dû se baser sur les tournois existants. Faire un peu comme au tennis avec un système de point par tournoi afin de désigner les participants au tournoi de promotion.
aurele98 le 16/01/2018 à 19:2616 Jan 2018 à 19h26#11
c'est bien tout ça mais s'il n'y a pas d'accession aux LCS j'ai envie de dire pourquoi faire ?
Pourquoi Team LDLC va payer YellowStar pour se qualifier pour un tournoi pan européen s'il n'y a pas moyen de se qualifier aux LCS ?
J'ai un peu peur que Riot mette un palier entre l'amateur et le professionnel (façon sports US) alors qu'en EU on a jamais eu ça ni dans l'eSport ni autre part (il reste encore la Coupe de France en foot où les amateurs jouent littéralement les pros, tous les systèmes de ligues ouvertes à l'européenne permettent aux petites équipes de progresser). Le problème que ça créerait serait qu'à part les Academy teams, les circuits régionaux manqueront de teams avec un réel niveau car aucune team non-LCS aura les fonds pour payer de bons joueurs. De plus les mauvaises équipes pros n'auront pas besoin de se remettre en question puisque leur slot en LCS sera quasiment aquis à vie (4 splits selon la formule NA, ça fait beaucoup en le esport)
À terme, ça donnerait moins de niveau ET moins de sous selon moi.
j'ai trop écrit.
Treize le 17/01/2018 à 08:1017 Jan 2018 à 08h10#12
Mais honnêtement vous vouliez quoi??? Des Lcs like à la française ? En studio ? Et avec quel argent..? Qui aurait payé des places pour assister à des matches M LDLC GO en studio ? Combien aurait regardé CHAQUE semaine les matches en stream ?
Faut être raisonnable, on a la scène qu'on mérite, tant au niveau des équipes que des spectateurs.
ET puis ca va mettre en lumière les lans, qui sont et doivent rester l'ADN de notre esport
Treize le 17/01/2018 à 08:1517 Jan 2018 à 08h15#13
En réponse a #12En fait rien ne dit que le tournoi paneurope ne va pas remplacer les CS dans l'optique promotion relégation.

Mais surtout OUF ce tournoi paneurope ne remplace pas les LCS... la gueule du niveau de nos équipes si toute l'année leur match c'est contre des équipes moins bonnes... tout le monde dit que les équipes KR sont tres fortes car elle joue entre elle... jte raconte pas le niveau si chaque équipe lcs eu devait se farcir un championnant national avec l'équivalent dans chaque pays de M Ldlc Go.... clairement le nivellement par le bas... et ce même si à la fin les 2 meilleures recontres les autres meilleures dans un mini lcs... les bons joueurs auraient été durs à retenir ce coup ci
Suivez nous
- HAUT DE PAGE