commentaire original posté par Madrigal le 05/11/2017 à 14:04
En réponse a #9Il y a toujours du monde sur le stream de la Blizzcon, ca ne constitue pas une audience reguliere. Les chiffres de stream d'Overwatch n'ont jamais vraiment decolle a la hauteur des ambitions affichees par l"OWL. Avoir 300k viewers pour la coupe du monde ne veut pas dire que 300k personnes avaient un interet prononce pour la chose quand le channel Overwatch Blizzcon etait deja a 150k des heures avant le debut des matchs pour le contenu Blizzcon non relatif a la competition.

Je suis un joueur de FPS depuis longtemps et surtout de fast FPS et Overwatch est bien confus a suivre. C'est objectivement plus confus a suivre que CS:GO par exemple, ou meme que du duel Quake. La moitie des actions phares d'Overwatch ne sont meme pas attrapees en direct. J'ai regarde les demi-finales et finale et une bonne partie des actions clefs sont visibles dans le kill feed et seulement vraiment visibles dans un replay subsequent. Je ne joue absolument pas a des jeux de versus fighting mais meme sans etre capable d'apprecier toute leur technicite je suis quand meme capable de suivre l'action des matchs de SF ou de SSBM. Savoir qu'une equipe a Xmin pour traverser ou qu'on est en overtime n'est pas suivre l'action jeu. On pourrait retourner aux radios Winamp et avoir tout autant d'information.

Pour ce qui est de s'identifier a une equipe, si on avait du attendre des systemes de franchises regionales il n'y aurait pas d'esport. C'est pas Los Angeles, Londres, Paris, Seoul, Beijing qui ont attire les regards et construit des fanbases et vendu quoi que ce soit, ce sont des noms comme SK, Fnatic, Virtus Pro, Evil Geniuses, Liquid, Cloud9, TSM,...

Une franchise ne marche que si elle attire une clientele. Creer des franchises, ce n'est pas ce qui va les faire marcher. En lisant l'article, le gars dit bien qu'il aimerait que ca marche, mais qu'il est sceptique a cause de certains points relatifs au marche, a l'historique de succes de jeux du meme genre (les FPS, de facon generale, ne sont pas aussi suivi que les MOBA par exemple, et en particulier lorsqu'il s'agit de FPS avec une haute concentration d'action comme Quake, qui est egalement particulierement difficile a suivre dans les modes en equipe type Sacrifice)et a l'historique de Blizzard dans leur gestion de la scene competitive qui a ete tres controversee.

Juste parce qu'il a une reputation, qu'on aime ou pas le personnage ou le contenu/ton de l'interview, ca ne veut pas dire que les doutes qu'ils evoque ne sont pas justifies.

Egalement, pour clarifier une mauvaise idee :
"Encore un bel exemple illustrant que l'idée d'avoir une façon de s'identifier à une équipe, via une ville est une bonne idée, qui va s'intéresser à une équipe lambda "FNRGFE" ? Qui va s'intéresser aux Houston Outlaws ? Et bien la région de Houston dans le second cas."

Ca reste tres incertain. L'engouement pour le systeme de franchise qui peut exister en NFL, NBA, NHL,... vient d'une culture tres differente. Ici (je vis en Amerique...) le systeme de franchise est porte par le fait que les gens grandissent avec cette fierte identitaire a travers la popularite des differents sports et une culture competitive dans ces disciplines ancree dans l'experience educative depuis l'ecole primaire ou les activites sportives sont tres encouragees, reconnues et identifiees. J'ai ete coach de volleyball pour des 6e et c'est extremement different de ce qu'on peut connaitre en France en termes d'investissement des enfants et des parents d'eleves dans ce type d'activite extrascolaire. L'esport est totalement absent de cette education car il appartient encore a une culture plutot alternative. Quelques universites commencent a supporter leur joueurs et a creer des equipes, mais c'est encore bien loin d'etre integre a la culture populaire.

D'autre part, la communaute des gamers n'est pas particulierement ancree dans le meme esprit que la masse populaire qui se cale devant le Superbowl non plus evoluent dans un environnement ou la geographie importe peu, ce qui fait qu'ils ont encore tendance a suivre leurs joueurs ou equipes favorites sur leur jeu et l'identite est plus globales que pour les sports traditionnels. Si il y a clairement un support NA par exemple, avec les eternelles guerres NA/EU, je ne suis pas certain que cette communaute soit si interessee que ca par une identite plus locale vu que l'absence de l'esport dans le paysage culturel local via les clubs scolaires prive la discipline d'une base locale. Surtout quand les equipes sont autant composees de joueurs d'autres pays/continents.

Edit TL;DR :
- Oui, les audiences du jeu sont basses, le stream Blizzcon etait blinde pour le contenu Blizzcon bien avant le debut des matchs OW.
- Juste parce qu'on n'aime pas un personnage, ca ne veut pas dire que tout ce qu'il dit est de la merde.
- Il n'y a pas de crise identitaire liee au manque de franchises.
- L'aspect culturel des franchises en Amerique : lire pour l'explication de pourquoi ca marche pour le sport traditionnel mais c'est moins sur pour l'esport.

réponse postée par Floyd_ le 05/11/2017 à 15:04
En réponse a #13Sur l’audience, non. J'ai personnellement allumé le stream bien avant le début des matchs et je fais donc parties des 150k (mais ton chiffre est faux) qui ont aussi regardé la conférence mais qui voulait avant tout les matchs. D'ailleurs cela se voit sur les graphismes de progression, on voit clairement une progression avec le temps et une chute à la fin. Donc oui, cela illustre bien l'intérêt pour le jeu, largement supérieur aux 20k et non pas constitué de personnes lambda ne connaissant pas le jeu.

Le jeu est moins clair à lire pour toi, d'accord, question d'habitude, personnellement je ne comprend pas CS:GO, SFV et LoL. Parce que c'est difficile à comprendre ? Non, parce que je manque de clefs pour comprendre. Sur Overwatch, c'est difficile de suivre exactement qui fait quoi, précisément qui tire sur qui. D'accord. Mais l'idée générale est largement compréhensible. Très largement. Et je pense que cela suffit.

Sur l'identité, tu ne saisis pas ce que j'essaye de dire. Tu n'attire pas de viewers qui ne connaissent rien à l'esport ni à LoL avec des équipes comme SK, Fnatic, Virtus Pro, Evil Geniuses, Liquid, Cloud9, TSM. Cela intéresse qui de suivre une équipe lambda inconnu ? Personne, même pas moi.
Par contre, et il suffit de le voir avec la OWC, dès que c'est l'équipe de France, d'un coup cela attire du monde.
L'idée est la même avec les villes, suivre TSM, C9 etc pour des néophyte, cela n'a pas d'intérêt et n'aide pas a avoir un ancrage. Suivre sa ville, ou la ville d'a côté, permet de donner un ancrage et un intérêt, "je sais qui je vais suivre, je sais qui supporter, je sais pour qui je vais vibrer en regardant les matches".

On ne peut pas dire que l'OWL va fonctionner, non on ne peut pas. Mais on ne peut pas dire que cela ne va pas fonctionner.

Le problème de son intervention est, comme je le dis plus haut, qu'il brasse du bon sens et des bêtises.
Et c'est justement parce qu'il y a du bon sens et des points sur lequel il a raison que son avis semble pertinent.
Mais si on se penche sur les bêtises qu'il dit, on se demande finalement si son avis et si pertinent que cela.

Tu parle de communauté de gamers, mais tu parle en vérité de la communauté de fan d'esport, qui est sans frontière. Mais pense-tu qu'il serait judicieux d'étendre cette communauté à un ensemble plus large, plus populaire, moins sans frontière et justement plus réceptif au régionalisme ?

Combien connaissais Rogue avant la OWC#2 ? Combien ont voté pour eux lors de la OWC#1 ? Combien suivaient Rogue avant la OWC#2 Combien ont voté pour Lanfeust sur la OWC#2 ?
Et combien désormais sont déçu de ne pas voir Rogue/l'équipe de France en OWL ? Combien ne vont plus suivre l'OWL puisqu'il n'y a pas Rogue ?

Tu vois, ça fonctionne.

TL:DR:
Ne déforme pas les stats et ne rabaisse pas les 300k viewers, on sait très bien que peux sont rester sur la durée si le jeu ne les intéressait pas (on parle de plus de 2h de match, non ?)
La lisibilité du jeu est relative, mais parfaitement compréhensible de même que l'atmosphère de cette partie, le principal donc.
Le régionalisme, ça marche, exemple le nombre de supporteurs ayant découvert Rogue sur le OWC#2.