Accueil Apple Android
divers

Mon Club Esport : nouvelle structure française

Par Waulk le 07/12/2018 à 12:11

« Mon Club Esport », nouvelle structure basée à Marseille et qui ouvrira ses portes en janvier 2019, a organisé une conférence de presse afin de présenter son projet. La rédaction était sur place.

  

Malgré le terme académie employé à plusieurs reprises lors de la conférence de presse, l'objectif de Mon Club Esport n'est pas forcément de former les grands joueurs demain. Si les fondateurs espèrent bien dénicher quelques pépites, le but principal reste de réconcilier sport et esport, d'accompagner les pratiquants d'esport jeunes et moins jeunes dans l'exercice de leur passion, voire même de réunir parents et enfants autour d'une activité commune.

 

Un concept original dans l'esport

 

Mon Club Esport est un mélange entre les anciens cyber-cafés et un club de sport traditionnel. Il y sera tout à fait possible de louer un terrain de foot indoor, ou de basket à l'heure comme cela se fait déjà dans des salles traditionnelles, mais également de louer un PC pour une durée limitée. L'originalité se situe dans le fait de vouloir mixer ces deux types d'activité, que ce soit pour prendre une revanche après une défaite au badminton ou pour aller casser directement les jambes de celui qui vous a mis 5 petits ponts à FIFA.

 

L'idée est poussée plus loin dans le concept de club, pour une certaine somme par mois vous ou vos enfants pouvez aller vous entraîner de manière régulière, un peu comme dans un club traditionnel comme l'ASPTT. Vous mélangerez à la fois sport classique et esport, le tout en étant encadré par des professionnels qui vous aideront à progresser dans le domaine choisi.

 Un club pour tous - Crédits : MonClubEsport

 

Que ce soit pour progresser sur un jeu ou dans un sport, le club essaiera de vous proposer une formule correspondant à vos attentes. Contrairement à certaines "écoles" ou académies, le but ici n'est pas de devenir joueur professionnel mais de progresser dans la voie choisie, à un tarif bien plus abordable allant de 48 à 144€ par mois en fonction du nombre de séances que vous désirez faire par semaine.

 

Les personnes derrière ce projet

 

Les fondateurs de ce projet sont un couple, Sandra Niellini et Romain Sombret. Après avoir accumulé de l'expérience au Sénégal, au Diambars FC une académie de football fondée entre autres par Patrick Vieira, Bernard Lama et Jimmy Adjovi-Boco, le couple décide de créér une académie de foot à 5, qui connait un succès rapide, au point de signer un partenariat avec l'OM. Durant l'été 2017, leur beau-frère Loïc les initie au gaming et à l'esport, les incitant à se pencher sur ce "nouveau" secteur. Leur but est très clair, faire de l'esport une activité du mercredi après-midi comme un autre sport, tout en rassurant des parents souvent un peu méfiants concernant les jeux vidéo.

 

Le trio arrive à intéresser Yannick Agnel (double champion olympique de natation) et Guy Demel (ancien international Ivoirien) qui sont séduits par le projet. Leur volonté n'est pas forcément de former les grands joueurs de demain, mais avant tout de réunir des gens autour d'une passion commune, de faire le lien entre sport et esport. Le club pourra aussi être loué par des équipes souhaitant bootcamp, et les deux champions n'hésiteront à partager leur expérience de la compétition pour aider les joueurs à aborder celle-ci dans les meilleures conditions mentales.

 

Yannick Agnel et Guy Demel lors de la présentation - Crédits : P.-H. Vlaeminck

 

Néanmoins l'expérience manque pour trouver des personnes qualifiées, et c'est ainsi que Jean-Marc "Bjoran" Gaudin, Samir "Rico" Harbi, Laura "Nasty" Dejou et KwantwooWilliams "Bad Williams" Kwantwoo rejoignent le projet. Leur expertise permet au club de s'entourer de personnes qualifiées pour accompagner les joueurs et les aider à progresser, même si leur rôle final sera de préparer les équipes et joueurs professionnels, et non pas d'encadrer eux-mêmes la nouvelle génération de joueurs.

 

 

Et la compétition dans tout ça ?

 

Bien que se présentant davantage comme un club de quartier que comme une école de l'esport, Mon Club Esport souhaite aussi se faire connaître sur la scène professionnelle. Tout d'abord des tournois seront régulièrement organisés au sein du club, avec à la clef la possibilité de participer à certaines LAN en tant qu'équipe semi-professionnelle.

 

La future salle qui accueillera les joueurs professionnels - Crédits : P.-H. Vlaeminck

 

Outre les membres du club, des joueurs professionnels sur Fornite et FIFA ont également été recrutés. D'autres annonces suivront en janvier, probablement sur League of Legends vu que la structure a annoncé vouloir se concentrer sur ces trois jeux. Les dirigeants n'excluent pas la possibilité d'ajouter d'autres titres à l'avenir, voulant s'installer durablement dans le paysage esport français.

 

Un cadre de pop-culture - Crédits : P.-H. Vlaeminck

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Vlams

Nom : P.H.

Ville :

Twitter : Twitter

Partage

shanaaa le 07/12/2018 à 14:2307 Dec 2018 à 14h23#1
48 à 144€ par mois RIP :D
Yunyuns le 07/12/2018 à 14:3207 Dec 2018 à 14h32#2
J'avais vu une interview d'Agnel sur BeinSport où il parlait de son envie de développer des projets esport et il avait l'air vraiment intéressé et impliqué, avec une vision "ce n'est peut-être pas du sport physique comme le foot ou le rugby, mais c'est une discipline comme une autre avec des entrainements, des efforts et de la compétition".

S'il est impliqué dans ce projet ça peut aider à ce qu'il réussisse.
Waulk le 07/12/2018 à 14:5207 Dec 2018 à 14h52#3
En réponse a #1Pour un club de sport classique, le tarif se situe généralement entre 30 et 50€/mois pour 1 ou 2 séances par semaine. Ici les 144€ (on va pas parler du tarif le plus bas qui rentre dans la tranche même s'il est élevé) sont pour 4 séances par semaine minimum, en sachant qu'il y a le coach esport et le coach sportif (vu que le club mixe les deux, l'exemple donné étant de : sur 2h il y aurait 30/45 mn de sport et le reste de gaming) avec location de matériel sur place inclut (donc PC gamer de bonne qualité, connexion via la fibre, prêt de clavier/souris, terrains pour s'entraîner etc etc).

Donc oui, c'est un budget, c'est assez cher mais au vu de ce qui est proposé, ça ne me semble pas abusé. C'est clairement pas donné, mais je n'ai pas l'impression que ce soit de "l'arnaque". À voir quand ce sera lancé, pour se faire réellement une idée si les prestations justifient les tarifs.

Pour avoir un peu discuté avec Agnel, il est réellement investi et veut aider des jeunes à acquérir un bon état d'esprit et une éthique de travail. Il semble sincèrement aimer l'esport (Guy Demel aussi) et suivent la scène de près. Fun fact: quand je suis parti il lançait une game de LoL avec d'autres membres du staff, et c'était clairement pas pour les journalistes restant hahaha.
erzatz le 07/12/2018 à 22:0807 Dec 2018 à 22h08#4
En réponse a #3Oui mais tu sais dans l'esport dès que tu proposes un truc payant c'est de l'arnaque pour certains
Onacona le 08/12/2018 à 12:1108 Dec 2018 à 12h11#5
Ce genre de projet, c'est pour moi ce qu'il manque à l'esport pour qu'il continue à se développer et finisse par toucher une part plus large de la population. ça serait pas mal que cela marche pour donner des idées à d'autres.
Pour Agnel, j'avais lu une interview de lui, où il parlait d'esport. Ah ben, je l'ai retrouvé, je peux vous donner le lien, ça m'évitera de faire confiance à ma mémoire: https://www.lequipe.fr/Esport/Actualites/Agnel-bascou-elissonde-ces-athletes-francais-passionnes-par-l-esport/804155
shanaaa le 08/12/2018 à 20:3208 Dec 2018 à 20h32#6
En réponse a #3euh oui tu me justifies le prix là et je suis plutôt d'accord avec toi, sauf qu'ici on cible pas des jeunes cadres ou même des employés, mais des jeunes, principalement étudiants, qui ont probablement pas de fric.....
Waulk le 08/12/2018 à 22:2908 Dec 2018 à 22h29#7
En réponse a #6Je ne sais pas quelle est la clientèle type ciblée, mais la cible principale semble plus être des enfants/collégiens/lycéens. Bien sûr ce ne sera pas leur argent mais celui des parents, cependant la cible n'est pas spécialement un étudiant.

D'ailleurs lors de la conférence, les dirigeants ont aussi mentionné que des familles s'y intéressaient. Ils ont parlé de cours Fortnite pour les enfants pendant que les parents seraient sur LoL. Après est ce que cela représente 5 ou 50% des demandes, je n'en sais rien. En tout cas, la cible principale n'est pas du tout les étudiants.
JMVL le 08/12/2018 à 22:4608 Dec 2018 à 22h46#8
En réponse a #5Yannick "CuirMoustache" Agnel
Ce génie...
Jiuhkam le 09/12/2018 à 01:0309 Dec 2018 à 01h03#9
En réponse a #6Les étudiants ne seront sûrement pas la cible.
Ils semblent vouloir faire une espèce de club de sport, donc tu peux te rapprocher d'un format familial comme dit plus haut. C'est sûr que tu vises les CSP+, mais si ton gamin aime vraiment les jeux vidéo, pourquoi pas lui offrir une séance par semaine par exemple ? 50€/semaine c'est un budget, mais comparé à certains sports, ce n'est pas insurmontable, surtout pour les infrastructures promises.
Les étudiants resteront chez eux avec leur propre commu, ou à la limite dans les bars esport (même si perso j'ai du mal à y aller).
Pourquoi pas, à voir comment ça évolue :)
Onacona le 09/12/2018 à 20:5509 Dec 2018 à 20h55#10
En réponse a #8J'avoue, ça m'a fait rire aussi!
Suivez nous
- HAUT DE PAGE