Accueil Apple Android
lol

Worlds 2018 : un point sur la méta

Par tipsalewo le 19/10/2018 à 19:17
League of Legends

Mise au point sur ce qui se passe dans la Faille de l'invocateur.

 

Les championnats du monde battent leur plein et nous connaissons dorénavant les huit candidats au titre final. Après la phase de Play-In puis la phase de groupes, la métagame compétitive a esquissé ses contours. Avant même le début de la compétition, la rédaction s'était laissé tenter à certains pronostics sur les champions qui marqueraient la compétition. À l'heure des fake news et des fausses rumeurs, il est temps de vérifier sa crédibilité et de rectifier le tir au besoin.

 

 

 

Notes de lecture

 

93 parties ont été jouées jusqu'à présent : 42 pour le Play-In et 51 pour la phase de groupes (tie-breakers compris). Ce fact-checking entend mobiliser des éléments chiffrés pour confronter la réalité de la compétition avec les pronostics réalisés en aval par la rédaction en mettant en évidence les champions oubliés qui étaient passés au travers de nos radars. Pour rappel, le taux de présence se réfère au pourcentage de parties où le champion est sélectionné ou banni par l'une des deux équipes. 

 

Il serait intéressant maintenant de voir comment évoluera la métagame pour les phases finales, en sachant que la compétition se poursuit sur le même patch. La refonte d'Ezreal, par exemple, sera toujours indisponible. 

 

 

Notre ancien top de la toplane : pas loin d'être au top

 

 Aatrox

100 % de présence, 28 picks, 46 % de victoires.

 

 

 Urgot

98 % de présence, 39 picks, 66,7 % de victoires.

 

 

 Ornn

47,3 % de présence, 23 picks, 61 % de victoires.

 

 

 Cho'gath

6,4 % de présence, 5 picks, 40 % de victoires.

 

 

 Ryze

52,6 % de présence, 23 picks, 65,2 % de victoires.

 

 

 Sion

62,4 % de présence, 38 picks, 39,5 % de victoires.

 

Il faut reconnaître que la rédaction avait ratissé large en dégageant un top 6 des champions sur la toplane. Si on confronte ce top à la réalité, il est globalement pertinent, que cela soit au Play-In ou en poules : Urgot, Aatrox, Ornn et Sion ont été les quatre champions les plus joués sur la voie du haut. En revanche, nous avions surestimé Cho'Gath : très peu présent, il a en plus un winrate négatif. Le cas de Ryze est un peu différent car il avait été mentionné en tant que pick situationnel qui aurait son importance dans la compétition. Il a été largement joué au mid et n'a fait que quatre apparitions en toplane qui se sont tout de même soldées par trois victoires. On risque d'ailleurs de le revoir car Wunder (G2), Kiin (Afreeca) et Duke (Invictus) sont tous les trois encores en lice.

 

 

Les changements de la rédac'

Derrière le "Big Four", il ne reste que des miettes. Dans le classement, on devrait tout de même pouvoir remplacer Cho'Gath par Shen, qui a fait onze apparitions sur la toplane avec un très bon winrate (73 %). C'est un tank qui met toujours autant de pression globale sur la map à l'aide de son ultimate. Il dipose ainsi d'une capacité de split push et de 1-3-1 très correcte. Il tient relativement bien sa lane, surtout contre les champions mêlée comme lui, avec un taunt qui peut être utilisé défensivement comme offensivement. 

Camille, elle, a été jouée à dix reprises. Pour autant, ce n'est pas un pick qui marque la compétition à cause de son winrate très faible en toplane (20 %).

 

Enfin, dans ce qu'on n'avait vraiment pas vu venir, on peut noter la présence de deux Singed et de deux Lissandra top, tous joués par le joueur de Cloud9 Licorice. Son arsenal de champions nous offre ainsi beaucoup d'exotisme.

 

 

Notre ancien top de la jungle : Xin Zhao et Nocturne sortent des bois

 

 Gragas

64,5 % de présence, 39 picks, 41 % de victoires.

 

 

 Olaf

56 % de présence, 24 picks, 37,5 % de victoires.

 

 

 Trundle

5,4 % de présence, 4 picks, 0 % de victoires.

 

 

 Sejuani

2,1 % de présence, 1 pick, 0 % de victoires.

 

 

 Taliyah

46 % de présence, 21 picks, 66,7 % de victoires.

 

 

 Camille

51,6 % de présence, 19 picks, 42 % de victoires.

 

Il y aurait beaucoup à redire concernant le top qui avait été proposé par la rédaction. Si Gragas, Olaf et Taliyah sont bien des champions qui marquent la compétition de leur empreinte, Trundle et Sejuani sont aux abonnés absents et n'ont même pas goûté à la victoire. Camille a un winrate relativement bon lorsqu'elle est jouée dans la jungle, pour autant, si on devait reformuler un top 5, il comporterait Nocturne et Xin Zhao en plus des trois picks précedemment cités. 

 

 

Les changements de la rédac'

Nocturne a été le jungler le plus joué en phase de poules et le deuxième plus joué des Play-In. La rédaction a vraiment sous-estimé ce champion qui, traditionnellement, a plus de succès en soloQ que sur la scène professionnelle. Pour autant, son ultimate lui permet d'apporter énormément de pression sur la carte avec des possibilités de gank de très loin tout en privant l'équipe adverse de vision. De plus, au niveau stratégique, il permet d'empêcher de tenter des dives (notamment sur la midlane) par crainte de voir un Nocturne débarquer à toute vitesse et de mettre la communication adverse à rude épreuve.

Xin Zhao, lui,  est un pick très agressif qui permet de dynamiser la partie, neuf équipes sur seize l'ont utilisé au moins une fois. Fort en duel, rapide et disposant de bons contrôles, c'est un champion parfait pour gank et faire des escarmouches. 

 

On peut noter que certains junglers se sont risqués à jouer Nidalee ou Poppy, deux champions que l'on n'a vraiment plus l'habitude de voir dans la jungle, et au regard de leur très faible winrate, on peut le comprendre. Lee Sin est également un pick intemporel qui est revenu en force lors de cette phase de groupes. 

 

 

Notre ancien top de la midlane : un dernier pour le 5 majeur

 

 Irelia

67,8 % de présence, 21 picks, 66,7 % de victoires.

 

 

 Ryze

52,6 % de présence, 23 picks, 65, 2 % de victoires.

 

 

 Syndra

48 % de présence, 25 picks, 48 % de victoires.

 

 

 Akali

74% de présence, 17 picks, 53 % de victoires.

 

 

 Aatrox (4 picks au mid) et  Urgot (2 picks au mid)

 

La midlane est par tradition un lane très flexible qui abrite une grande diversité de champions et cette année ne déroge pas à la règle. La rédaction a plutôt visé juste si on met de côté Aatrox et Urgot mentionnés en raison de leur capacité à être flexpick. Pour compléter le top 5, il faudra faire le choix entre LeBlanc et Galio.

 

Les changements de la rédac'

LeBlanc est un assassin bien connu pour ses capacités à tuer très rapidement une cible avec l'utilisation de ses compétences dans le bon ordre. Elle dispose en plus d'une grande mobilité et d'un fort potentiel pour outplay ses adversaires. Quant à Galio, il offre la possibilité de venir renforcer la frontline de son équipe, et d'apporter de la tankiness et un ulti semi-global pour aider ses coéquipiers. C'est également un bon champion pour appuyer un jungler agressif souhaitant dive la backline adversaire (Nocturne, Xin Zhao...).

 

Parmi les curiosités qui ont attiré notre regard, nous souhaitons mentionner Heimerdinger (et surtout le Japonais Ceros, qui l'a joué à trois reprises pour... trois défaites). On a également apprécié les deux Vel'Koz qui, joués avec Optimisation glaciale, ont  été particulièrement gênants.

 

 

Notre ancien top des botlaners : Kai'Sa et puis c'est tout

 

 Kaisa

82 % de présence, 57 picks, 60 % de victoires.

 

 

 Varus

47,3 % de présence, 18 picks, 50 % de victoires.

 

 

120x120 Tristana

19,3 % de présence, 15 picks, 60 % de victoires.

 

 

 Swain

0 pick en botlane.

 

 

 Ezreal

9,3 % de présence, 9 picks, 33,3 % de victoires.

 

Force est de constater que la rédaction s'est mis le doigt dans l'œil à plusieurs reprises concernant la métagame du botlaner. Si Kai'Sa et, dans une moindre mesure, Varus et Tristana sont bien présents pour sauver l'honneur, Swain et Ezreal ont été deux erreurs. Nous avons sous-estimé la popularité des picks agressifs pour dominer sa lane en ADC : Lucian, Xayah et même Draven qui a fait quelques apparitions.

 

 

Les changements de la rédac'

Nous mettons donc nos deux laissés pour compte à la poubelle pour faire de la place à Xayah. Lucian est en balance avec Ezreal car s'il a été populaire (17 picks), son ratio de victoires est médiocre (29 %).

 

Xayah reste quant à elle un champion qui synergise toujours aussi bien avec Rakan. Elle dispose d'une très bonne phase de lane et de bons dégâts tout au long de la partie. C'est sûrement l'ADC le plus complet de la méta actuellement. De plus, son ultimate lui offre une certaine sécurité qui n'est pas du luxe lorsqu'on se fait focus.

 

Côté exostime, on a pu apprécier quelques picks de Kalista. Elle qui avait 100 % de présence lors des derniers Worlds est retombée dans un quasi anonymat. Du côté des mages, si Swain n'a pas été joué, on a tout de même pu voir un Brand, quelques Heimerdinger et même un Mordekaiser.

 

 

Notre ancien top des supports : Thresh sort de sa boîte

 

 Alistar

84 % de présence, 38 picks, 60,5 % de victoires.

 

 

 Rakan

74,2 % de présence, 33 picks, 51,6 % de victoires.

 

 

 Tahm Kench

74,2 % de présence, 24 picks, 41,7 % de victoires.

 

 

 Braum

31,2 % de présence, 20 picks, 50 % de victoires.

 

 Morgana

6,5 % de présence, 3 picks, 66,7 % de victoires.

 

Thresh. Thresh. Thresh. Que dire de plus... ? Mis à part Morgana, les quatre autres picks sont bien quatre supports des plus dominants de la métagame de ces championnats du monde. Mais la rédaction n'avait pas vu venir le Garde au chaînes.

 

Les changements de la rédac'

Thresh est un champion qui possède un kit de compétences unique et une capacité de playmaking (#Madlife) hors du commun : une lanterne pour sauver ses coéquipiers et un crochet pour condamner à mort un ennemi. En phase de lane, il permet de dominer le duo ennemi, en escarmouche, il peut piéger et isoler un adversaire et en teamfight, un hook sur une cible prioritaire peut presque suffire à faire gagner son équipe.

Malgré sa grande popularité en soloQ, il n'était plus vraiment dans les petits papiers des joueurs professionnels, et pourtant, il a été pick à 25 reprises (41 % de présence) depuis le début du championnat. Le top 5 actualisé par la rédaction est donc désormais totalement limpide.

 

Parmi les étrangetés qui ont capté notre attention au poste de support, on a remarqué une Soraka, une Poppy et un Taric, des champions hors de la méta qui n'ont pas réussi à glâner la moindre victoire.

 

Infos Rédacteur

Prénom : Léo

Nom : Lecherbonnier

Ville : Paris

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

JerichoD83 le 20/10/2018 à 04:4820 Oct 2018 à 04h48#1
Et dire que lors de votre topic sur les champions des worlds, je vous avez parlé de Shen, Galio, Leblanc et Xayah haha !
Mais c'est bien de voir que vous evoluez votre première analyse !

Vid�os

Kinguin
Suivez nous
- HAUT DE PAGE