Accueil Apple Android
divers

Nouveau tour de vis sur le gaming chinois

Par Lliane le 24/09/2018 à 15:26

Le gaming se trouve empêtré à la fois dans la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et dans un retour idéologique à la révolution culturelle.

 

Censure tous azimuts

 

HBO, Twitch, Quora, Reddit… Depuis quelques semaines, Pékin a lancé une nouvelle campagne de censure sur son Internet déjà fortement contrôlé. Accusé de relayer la propagande des activistes Ouïghours, Reddit a été l’un des premiers sites à en faire les frais, alors que l’utilisation de ce réseau social anglophone est pourtant ultraconfidentielle dans l’Empire du Milieu.

 

china_censorship

Aucune clé pour déverouiller l'Internet chinois

 

Plus étonnante, la censure de Twitch, plateforme qui avait gagné récemment en popularité grâce à la diffusion des compétitions vidéoludiques des jeux asiatiques. À première vue, cette décision relève davantage de la guerre commerciale contre Amazon, propriétaire de Twitch, afin de protéger les plateformes locales d’un nouvel entrant. La version japonaise de la boutique Amazon est également censurée depuis des années à des fins protectionnistes.

 

Aucun nouveau jeu autorisé depuis 6 mois

 

Deux agences réglementent la publication des jeux vidéo en Chine, l’Administration nationale de la radio et de la télévision et le Ministère de la culture et du tourisme. Ces deux organisations, influencées par le tournant puritain imposé par Xi Jinping et les purges internes qui ont suivi en début d’année, ont décidé purement et simplement de ne plus autoriser le moindre nouveau titre.

 

Géant de l’Internet chinois, Tencent a joué avec le feu avec PUBG et en paie le prix fort. Pour contrer la lenteur de l’autorisation de ses titres de Battle Royale et empêcher Netease de prendre des parts sur ce marché, l’éditeur a décidé de s’engouffrer dans un vide juridique. En effet, tant qu’un jeu est en beta, il ne nécessite aucune autorisation. En revanche, cela ne permet pas à l’éditeur de vendre des objets dessus. Tencent doit donc payer les serveurs de PUBG : Mobile depuis des mois sans pouvoir monétiser un seul centime faute de pouvoir commercialiser ses objets virtuels.

 

Ces décisions pourraient avoir un impact sur l’organisation de tournois et freiner le développement du sport électronique chinois, les sponsors prenant soin d’éviter de franchir les lignes jaunes tracées par le parti communiste.

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Simon

Nom : Depiets

Ville : Hong Kong

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

MOOD le 24/09/2018 à 17:3624 Sep 2018 à 17h36#1
La Chine est en train de faire comme l’Allemagne des années 30 , (dans un contexte different) suffit de voir les camps de concentration (et pzut etre bientot d'extermination) contre les ouighours ...

Vid�os

Kinguin
Suivez nous
- HAUT DE PAGE