Accueil Apple Android
lol

G2 : vers la fin d'une dynastie ?

Par Waulk le 16/01/2018 à 10:58

Bonjour, bonsoir, invocatrices, invocateurs ! Après son tour d'horizon des équipes ayant marqué 2017, peut-être que certains d'entre vous se sont interrogés sur notre choix concernant l'équipe européenne. En effet, si le parcours des Misfits aux Worlds est digne de louanges, vous aurez sans aucun remarqué que nous n'avons pas parlé des G2. Dominant l'Europe depuis maintenant deux ans, nous vous proposons ici un article racontant leur ascension, car nous ne pouvions décemment les compter uniquement dans les équipes ayant marqué 2017. La rédaction vous souhaite une bonne lecture.

Spring split 2016 : après une excellente performance aux Worlds, les Origen ne font qu'un seul changement dans leur équipe, remplaçant xPeke par PoE. De leur côté, malgré d'excellents championnats du monde, les Fnatic ne parviennent pas à conserver leur effectif. Huni, ReignOver et YellOwStaR s'envolent pour les LCS NA. Le trône laissé vacant en Europe semble alors promis à Origen, car entre sOAZ, Amazing, Zven et Mithy, la formation semble armée pour dominer les LCS EU. Seul l'ajout de PoE reste un mystère concernant son intégration dans l'équipe, mais sa performance aux IEM San José a tôt fait de balayer les doutes. Néanmoins, une équipe que presque personne n'attendait va venir perturber leurs plans.

 


Le Roi est mort, vive le Roi !

Promue en LCS à l'issue du Summer Split 2015, après deux ans de tentatives infructueuses, l'équipe connue sous le nom de Gamers2 devient G2 Esports et subit quelques changements. Le toplaner SmittyJ et l'ADC Jesiz sont remerciés, Kikis retourne sur la voie du haut et les Coréens Trick et Emperor arrivent pour combler les postes vacants. La première semaine des LCS se passe bien et l'équipe engrange deux victoires mais connaît son premier revers la seconde semaine contre les troisièmes participants européens aux Worlds 2015, H2K, puis un deuxième lors de la cinquième semaine contre Vitality.

 

Ils parviennent néanmoins à remporter leur match retour contre H2K et le public commence à se rendre compte que cette équipe n'est pas forcément là par hasard et qu'il faut compter avec elle pour la course au titre européen. Ils subissent une nouvelle défaite en semaine 6 contre Fnatic. Par la suite, ils ne perdront plus. L'équipe finit à la première place de la saison régulière mais doit encore confirmer en BO5 lors des phases finales. Ce classement leur permet de commencer directement en demie, contre les champions en titre, Fnatic. La première manche est une partie très tactique avec peu de kills mais les hommes de Youngbuck prennent le meilleur sur Rekkles et ses partenaires. Les anciens vainqueurs accélèrent le rythme dans la seconde manche, grâce à Spirit, Gamsu et Rekkles pour revenir à égalité avec leurs adversaires. Les G2, qui ont joué un style assez agressif pendant tout le split, montrent aux Fnatic qu'eux aussi ont les armes pour jouer dans ce domaine lors de la troisième partie, et bien que les équipiers de Febiven prennent l'avantage dans la quatrième, un excellent combat regroupé des G2 leur permet de se relancer et de remporter cette demi-finale 3 à 1.

 

L'équipe d'Ocelote marque les esprits et conserve son statut de favori, qu'ils défendront contre Origen, vainqueur de H2K. Lors de la finale, les G2 remportent la première partie grâce à de meilleurs combats d'équipe mais les hommes de xPeke refusent de se laisser faire et gagnent le deuxième match avec une meilleure macro et de meilleures agressions. La partie suivante est totalement dominée par les coéquipiers de Perkz qui ne laissent aucune chance à leurs adversaires. Alors que la quatrième est bien engagée pour Origen, ils laissent Emperor récupérer le premier Nashor lors d'un combat assez brouillon dans l'enclos du monstre. La Main du Baron permet aux G2 de combler leur retard et Trick parvient à voler le second Nashor sous le nez des Origen, offrant la victoire à son équipe. Après avoir vaincu tour à tour les deux finalistes du segment précédent, les G2 sont les champions incontestés de l'Europe et s'envolent pour le MSI.

 

Les G2 remportent le titre pour leur première participation (Riot Games)


Les G2 ne sont pas seulement connus pour leurs performances dans la Faille mais aussi car certains joueurs jouent les mauvaises graines, que ce soit par excès d'arrogance ou pour épicer certaines rencontres. Deux mauvaises nouvelles arrivent alors : les G2 sont partis en vacances au lieu de reprendre immédiatement l'entraînement après leur finale, et des rumeurs courent concernant le remplacement de Hybrid et Emperor après le MSI. Ce tournoi est une catastrophe pour les hommes d'Ocelote qui ne remportent que deux manches contre l'équipe turque SuperMassive et quittent le tournoi sans accéder aux phases finales, faisant perdre à l'Europe son placement dans le premier chapeau des prochains championnats du monde. Par la suite, le surnom peu flatteur de G2-8 suivra l'équipe dans tous ses tournois internationaux. Peu de temps après, l'équipe confirme qu'elle se sépare de Hybrid et Emperor pour recruter la botlane d'Origen, réputée pour être la meilleure d'Europe : Zven et Mithy. Origen étant une équipe très populaire, de nombreux spectateurs n'apprécient pas du tout ce changement, les deux joueurs sont vus comme des "traîtres" et G2 achève de devenir le champion le plus détesté d'Europe.

 

Avec seulement deux victoires face à l'équipe IWC, les G2 ne vont pas en demi-finale (Riot Games)

 

Cela ne semble pas trop perturber les joueurs qui répondent aux propos agressifs de certains fans par de plus en plus de provocations. Si l'on peut trouver leur attitude discutable, les résultats en revanche parlent d'eux-mêmes. Alors que le BO2 vient d'être instauré en Europe, les G2 ne perdent aucune série lors de la saison régulière et terminent premiers du classement avec 10 victoires et 8 matchs nuls, et ce malgré un changement de joueur en cours de championnat, le Coréen Expect prenant la place de Kikis sur la voie du haut. À l'issue du segment, trois joueurs G2 sont choisis dans la dream team des LCS EU et Trick remporte son second titre consécutif de meilleur joueur du segment. Leur demi-finale contre UoL commence sur les chapeaux de roues, les deux équipes s'échangent la domination de la partie jusqu'à ce que les G2 réussissent un excellent combat groupé qui leur permet de prendre un avantage décisif et de remporter la première manche.

 

Malgré cette domination lors des affrontements à cinq, les G2 doivent concéder la deuxième partie face à des UoL qui réussissent à mieux gérer la carte que leurs adversaires. Dans la troisième manche, malgré un début de partie disputé, la supérioté de la composition G2 en late game leur donne la victoire. La dernière manche est totalement dominée par les champions en titre qui accèdent à leur deuxième finale consécutive en LCS EU. Face à l'invité surprise Splyce, les G2 remportent une première manche basée surtout sur la gestion de la carte malgré quelques escarmouches. Les Serpents sonnent la révolte lors de la seconde manche, dominant les G2 dans les escarmouches et les affrontements à cinq, donnant une véritable leçon de League of Legends aux joueurs de Youngbuck. L'équipe d'Ocelote se ressaisit lors des deux parties suivantes et domine à la fois la carte et les combats, ne laissant aucune chance aux Splyce. L'équipe remporte son second titre européen.

 

Les G2 remportent le segment d'été 2016 (Maciej Kolek)

 

Les championnats du monde approchent et les joueurs G2 ne semblent pas avoir perdu leur arrogance. Peu de temps après le tirage, les joueurs se réjouissent publiquement d'avoir deux "Wildcards" dans leur groupe : Albus Nox Luna et Counter Logic Gaming (quatrième des LCS NA, qualifiée aux points). Cette fois-ci, les résultats ne suivent pas les déclarations des joueurs et leur performance est encore plus mauvaise qu'au MSI : les champions d'Europe quittent la compétition sur la pointe des pieds, avec une victoire pour cinq défaites en phase de groupes. Abandonnant leur arrogance, les joueurs s'excusent auprès des fans pour avoir fait honte à l'Europe. Heureusement pour nous, les H2K parviendront en demi-finale et sauveront l'honneur du Vieux Continent. Dans la foulée, Ocelote annonce que tous les joueurs G2 ainsi que le cocach ont vu leur contrat prolongé jusque fin 2017, avec pour objectif de réaliser de meilleures prestations sur la scène internationale.

 

Malgré leurs déclarations, Zven et ses équipiers restent dans l'ombre aux Worlds 2016 (Riot Games)

 

Sur le chemin de la rédemption

La compétition reprend en saison 7 avec l'introduction du BO3 en Europe, et les G2 réussissent un quasi sans faute, en ne perdant qu'un seul match lors de l'ultime semaine contre des Roccat en feu, parachevant la Roccatada. Une fois encore, trois joueurs G2 font partie de la dream team des LCS EU, même si aucun des joueurs ne remporte le titre de MVP. C'est encore et toujours tant que favoris qu'ils participent aux phases finales pour défendre leur titre, affrontant en premier lieu des Fnatic qui ont repris confiance en écrasant H2K en quart. Les précédents vainqueurs sont mis en difficulté d'entrée de jeu par des Fnatic qui parviennent à accélérer le rythme de la partie au bon moment et ne laissent aucune chance à leurs adversaires, faisant une game presque parfaite. L'équipe la plus titrée d'Europe semble bien partie pour remporter la seconde game mais suite à un excellent combat à cinq et malgré 8000 pièces d'or de retard, les G2 peuvent prendre le Baron puis le Dragon Ancestral et remportent cette partie qui semblait pourtant leur échapper.

 

Les champions en titre se ressaisissent ensuite et remportent la troisième manche en dominant les Fnatic sur la gestion de carte et les escarmouches. Le dernier match est très disputé mais une meilleure gestion de la carte permet aux joueurs de Youngbuck d'accéder à la finale. Ils abordent la finale contre Unicorns of Love de manière très sérieuse et malgré leur résistance, les Licornes concèdent la première manche face à des G2 meilleurs à la fois sur la domination de la carte et sur les combats d'équipe. Les coéquipiers de Vizicsacsi parviennent à prendre l'avantage lors de la deuxième partie mais un combat perdu permet aux G2 de récupérer le Baron, de revenir dans le match et de finalement l'emporter. La troisième manche voit les deux équipes s'échanger l'avantage avant que les UoL remportent enfin un combat d'équipe et récupèrent le Baron, prenant ainsi une avance que les G2 ne rattraperont pas. Vexés, Perkz et Expect décident de donner une leçon aux équipiers d'Exileh lors du quatrième match et asphyxient totalement les Licornes pour gagner leur troisième titre consécutif de champion d'Europe et repartir au MSI.

 

Le coup du chapeau pour G2, troisième couronne européenne consécutive (Riot Games)


Bien décidés à regagner leur honneur sur la scène internationale, les joueurs semblent aborder sérieusement le MSI. Peut-être même un peu trop sérieusement, car les champions d'Europe sont tendus et ne parviennent pas à imposer leur style ni à dominer la carte comme ils pouvaient le faire en Europe. La phase de groupe est difficile et il faut attendre l'ultime journée et une victoire contre Team SoloMid pour que les Européens soient assurés de leur qualification pour les phases éliminatoires. Qualifiés sans la manière grâce à leurs deux victoires contre les Flash Wolves, les joueurs d'Ocelote se ressaisissent lors de leur demi-finale contre Team World Elite. La première partie est difficile car si les Européens dominent les combats, les Chinois, eux, dominent la carte, et prennent petit à petit l'avantage. Les G2 résistent à trois barons et parviennent à tuer le Dragon Ancestral qui leur donne la victoire alors que l'équipe chinoise mène toujours à l'or.

 

Les G2 doivent beaucoup à leur capitaine Perkz dans cette manche, son Viktor ayant permis à son équipe de se maintenir à flot face au tsunami oriental. La deuxième partie voit enfin les champions d'Europe imposer leur domination dans la Faille de l'Invocateur, la Team WE est prise à la gorge et ne peut rien faire pour empêcher les G2 de remporter ce match. Cette douche froide motive les Chinois qui dominent complètement la troisième partie malgré une résistance désespérée des Européens, qui forcent une fois de plus les World Elite à récupérer trois Barons pour finir la partie. Les G2 abandonnent les escarmouches lors de l'ultime manche, préférant se concentrer sur les combats à cinq où ils sont meilleurs et accèdent à leur première finale internationale, face à la meilleure équipe du monde, SKT T1. La finale démarre bien pour les Européens qui prennent un léger avantage mais le premier regroupement autour du Baron montre à tous que les SKT sont plus forts dans les combats d'équipe que les autres participants que G2 a affrontés.

 

Après avoir remporté ce premier affrontement, les Coréens prennent le Baron et une avance qui leur permettra de remporter cette première partie. Les joueurs de Youngbuck changent leur fusil d'épaule lors de la seconde manche et jouent d'abord les escarmouches puis les objectifs, prenant petit à petit une avance sur leurs adversaires avant de finalement remporter un combat décisif, qui leur offre un Baron et la game que même les KT Rolster n'ont pu gagner. Lors de la troisième partie, les escarmouches tournent à l'avantage des Coréens qui prennent lentement le large et finissent par totalement asphyxier les G2. L'ultime match est une répétition du troisième et les G2 perdent leur premier BO5 depuis 2015. Même si elle ne l'a pas emporté, l'équipe d'Ocelote a vaillamment défendu les couleurs européennes lors de ce tournoi et Perkz a marqué les esprits, s'imposant comme l'un des meilleurs midlaners mondiaux grâce à ses excellentes performances dans la compétition.

 

La meilleure volonté du monde n'y change rien, le mur SKT est infranchissable (Riot Games)

 

Le retour en Europe est plus difficile. Visiblement fatiguée après le MSI, l'équipe rate son début de saison et se retrouve troisième de son groupe à l'issue de la moitié du championnat, après des défaites contre Fnatic, Misfits et Unicorns of Love. Ils sont alors même talonnés par Roccat. Ils renouent aussi avec les mauvaises performances à l'international lors des Rift Rivals en ne remportant qu'un match sur six contre Cloud9. La seconde partie du championnat est meilleure pour eux et leur permet d'accrocher la seconde place de leur groupe : pour la première fois en quatre participations, G2 n'est pas le favori pour le titre. Leur quart de finale contre Splyce débute à l'avantage des serpents, mais les G2 parviennent un teamfight remporté et un Nashor leur permettent de revenir dans la partie. Malgré cela, les Splyce tiennent bon et remportent plus tard un affrontement à cinq alors qu'ils ont plus de 10 000 pièces d'or de retard.

 

Ils gagnent les combats suivants et finissent la partie alors que les G2 ont toujours l'avantage. Wunder et ses partenaires prennent ensuite l'avantage dès le début de la seconde manche et ne le lâchent pas, remportant celle-ci et mettant les champions en titre dos au mur. Les anciens finalistes du Summer 2016 entament la troisième partie avec la ferme intention d'enterrer les champions d'Europe, mais peu après la demi-heure de jeu, ils perdent un combat d'équipe malgré une légère avance à l'or et permettent aux G2 de revenir dans la partie et de récupérer un Baron. Malgré un nouvel affrontement remporté, les Serpents doivent s'incliner devant la maîtrise de la carte des G2 qui se relancent dans le BO. Le quatrième match est également très disputé et les deux équipes s'échangent la domination à l'or jusqu'à la 26ème minute et un affrontement au dragon, remporté par G2. Cela permet aux joueurs de Youngbuck de prendre un avantage plus conséquent, mais il faudra attendre le combat suivant, à 32 minutes, qui débouche sur un Baron, pour que les coéquipiers de Zven mettent enfin véritablement la main sur la partie : ils remportent cette manche un quart d'heure plus tard.

 

L'ultime match est d'abord dominé par Splyce puis les G2 parviennent à tuer trois de leurs adversaires et à prendre le Baron. Bien que dominant les Splyce, ils se font surprendre quelques minutes plus tard et perdent quatre joueurs ainsi que le second Baron. Les deux équipes ne lâchent rien et malgré le léger avantage des Splyce, les G2 remportent le combat suivant, prenant aussi le Dragon Ancestral, le Baron et deux inhibiteurs. Les Serpents se défendent bec et ongles et les G2 doivent attendre le Baron suivant pour remporter l'ultime combat d'équipe, la game, et probablement leur BO européen le plus disputé. Comme si cela avait servi d'électrochoc, les G2 proposent un tout autre visage lors de la demi-finale et de la finale, en ne laissant aucune manche aux H2K puis aux Misfits. Devant le public parisien, l'écurie d'Ocelote décroche son quatrième titre consécutif avec la manière et se qualifie pour la seconde fois aux championnats du monde, avec un capital confiance au maximum.

 

Une victoire sur fond crépusculaire (Riot Games)

 

Bien qu'issus du premier chapeau, les G2 tombent dans le groupe de la mort : ils devront affronter Samsung et Royal Never Give up, auxquels vient s'ajouter le 1907 Fenerbahçe Espor. Les Européens prennent d'abord une leçon de la part des SSG qui les dominent grâce à une meilleure gestion de la carte et des combats d'équipe. Ils gardent l'espoir grâce à une victoire contre les Turcs mais perdent ensuite contre les RNG malgré une bonne avance en début de partie, les Chinois se révélant eux aussi être plus forts dans ce domaine. Malgré ces revers, les G2 ne baissent pas les bras et obtiennent une belle revanche contre Royal en dominant la partie dans tous les domaines. Ils essaient ensuite de tenir tête aux Samsung, mais les futurs champions du monde sont vraiment au-dessus des joueurs de Youngbuck sur la domination de la carte et les Européens perdent ce match décisif, voyant ainsi s'envoler leurs derniers espoirs de quart de finale. Ils nous sortent quand même un Yasuo lors de leur ultime match contre Fenerbahçe, mais le cœur n'y est plus et la victoire est amère. Malgré cette non qualification, le fait est que les G2 sont tombés sur deux favoris au titre, dont le futur champion  du monde, dès le début de la compétition, et leur défaite leur est bien moins reprochée que par le passé, les joueurs ayant aussi fait preuve de plus de retenue dans leurs déclarations.

 

Une fois de plus les G2 s'arrêtent en poules, leur déception est visible (Riot Games)

 


Fin de partie ?

Après une domination sans partage de l'Europe ces deux dernières années, l'équipe qui a remporté trois titres européens se sépare. Trick retourne en Corée et pose ses valises chez les BBQ Olivers, Zven et Mithy franchissent l'Atlantique pour rejoindre Team SoloMid et la destination d'Expect est toujours inconnue. Seul Perkz restera dans la structure qui l'a vu grandir, et il accueille de nouveaux partenaires : Wunder (Splyce), Jankos (H2K), et le duo Hjärnan/Wadid (ROCCAT). Les rois de l'Europe ont abandonné leur couronne et il n'y a plus que leur midlaner pour garder le trône. Le segment de printemps 2018 des LCS EU débute le 19 janvier et répondra à nos questions : la nouvelle équipe G2 conservera-t-elle son titre face à des Fnatic avides de reprendre leurs droits, ou une autre équipe commencera-t-elle une nouvelle dynastie européenne ?

 

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Vlams

Nom : P.H.

Ville :

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

Emtei le 16/01/2018 à 11:0916 Jan 2018 à 11h09#1
Ce commentaire a été masqué, cliquez ici pour l'afficher
ricorico5 le 16/01/2018 à 11:1416 Jan 2018 à 11h14#2
Je pense au contraire que G2 va continuer à dominer l'Europe en figurant dans le top 3 minimum. Perkz est le meilleur mid EU et de loin, hors la midlane est très importante dans le méta et le duo mid/jungler avec jankos semble excellent. La botlane a déjà fait ses preuves et peut tenir largement toutes les bot lane d'Europe et le top laner est solide.
Je pense que la fin de G2 n'est pas pour tout de suite et que les changements vont faire le plus grand bien à la structure parce que l'année dernière Zven n'avait pas l'air d'avoir envie de gagner, pareil pour Trick.
Cowbiy le 16/01/2018 à 11:2116 Jan 2018 à 11h21#3
j'aime beaucoup l'équipe actuelle G2, et même si je ne les vois pas devant au début car l'équipe est toute nouvelle, je en serais pas surpris de les voir dominer/être dans le top 3 en fin de saison
UBM le 16/01/2018 à 11:2916 Jan 2018 à 11h29#4 Edité par UBM le 16/01/2018 à 11:30
En réponse a #1fnc 2016 c'était plus vraiment des problèmes d'automatismes, par contre en 2015 et 2017 avec un spring split moyen mais de bons playoffs une domination/top 3 au summer là on peut parler d'automatismes qu'il fallait acquérir et c'est plutôt un chemin comme ça qu'on espère pour g2, mais là c'est juste hatif de dire que la sauce va jamais prendre pour g2
tipsalewo le 16/01/2018 à 11:2916 Jan 2018 à 11h29#5
Ce commentaire a été masqué, cliquez ici pour l'afficher
Emtei le 16/01/2018 à 12:1316 Jan 2018 à 12h13#6
En réponse a #4Je ne dis pas que la sauce ne pas va prendre pour G2 mais que pour comme toute équipe il faudra un peu de temps pour que ça prend son plein potentiel, regarde Kt rolster, une équipe composé parmi les meilleurs mondiaux mais il leur a fallu du temps pour apprendre à jouer de mieux en mieux en équipe^^
Atmox le 16/01/2018 à 13:2916 Jan 2018 à 13h29#7
Personnellement je trouve le roster de cette année (sur le papier j'entends) plus sexy que le roster d'origine. Suis-je normal ?
Mouchonmagique le 16/01/2018 à 18:3116 Jan 2018 à 18h31#8
Bah faut dire que le duo Jankos/Perkz, ça fait rêver ...
Aktenos le 16/01/2018 à 19:0716 Jan 2018 à 19h07#9
En réponse a #8Moi je suis moins hypé par Jankos qu'avant, je l'ai trouvé beaucoup moins impactant qu'en saison 6 et précédente.
Je préférais l'ancienne team mais c'est mon avis.
thor20 le 16/01/2018 à 20:2616 Jan 2018 à 20h26#10
En vrai ça dépendra de hjarnan qui peut faire du bon comme du moins bon, je suis convaincu que Forg1ven serait bien dans cette compo. Ensuite je reviens sur un point, j ai toujours été très critique envers Samsung sur deux choses, la première sur Ruler, même si ce gars est autant imbu de lui même que Doublelift, il a écrasé Pray ce matin surtout en game 2 et ensuite ça fait plaisir de voir ambition sur du carry, très bon rengar, peanut est vraiment passé à côté ce matin.
thor20 le 16/01/2018 à 20:2816 Jan 2018 à 20h28#11
En réponse a #7Encore une fois, je pense que le précédent méritait une autre chance. Après j aurais pris Odo-jankos pour avoir une top jungle qui se connaît bien
thor20 le 16/01/2018 à 20:3116 Jan 2018 à 20h31#12
En réponse a #1Fnc en 2016 a été miné par un Febiven complètement inutile
KaiN34500 le 16/01/2018 à 20:4216 Jan 2018 à 20h42#13
En réponse a #12Sinon tu pourrai pas tout mettre dans 1 seul post ? C'est trop demandé ?
ThylowZ le 16/01/2018 à 21:1216 Jan 2018 à 21h12#14
En réponse a #12En vrai c'est assez pénible de lire tes interventions. J'ai rien contre toi mais entre tes multiposts et ton absence systématique de nuance, ça serait cool que tu fasses un p'tit effort.
GDcrush9 le 17/01/2018 à 00:1917 Jan 2018 à 00h19#15
Moi j'annonce que FNC ne va rien faire cette année. Leur LU est pas bonne. G2 et SPY ont le plus gros potentiel. La LU G2 est monstrueuse. Hjarnan est sous estimé, mais genre vraiment beaucoup sous estimé
thor20 le 17/01/2018 à 06:5717 Jan 2018 à 06h57#16
En réponse a #14Très bien pour les multiposts et l'absence de nuance, ce n'est pas trop demander en effet, je pourrais ne faire qu'un seul post à la fois.
Enfin c'est assez drôle de ne pas argumenter contre et de critiquer la forme même si elle n'est pas bonne ici. C'est bien dommage car quand je poste des liens de vidéos, des références, des chiffres ou des rapports, ils ne sont jamais lu ou visionné, et quand ils le sont, c'est toujours "ah ba oui mais en fait non". Le principe d'un argument c'est qu'il soit démontré, quand il l'est, il devient absolu, c'est une base de l'argumentation.

Et donc pour étayer mes dires, voici des liens
https://matchhistory.na.leagueoflegends.com/en/#match-details/ESPORTSTMNT06/550247?gameHash=e8da58c50577df24&tab=overview

(quand on met 29k et que ton adversaire en pose 15, c'est en effet que l'on lui a roulé dessus ou que le pick sivir n'a pas marché)

http://www.team-aaa.com/news-39536-tous-1-febiven_je_me_suis_sacrific_.html

Enfin on est gonflé de dire ce genre de chose quand on est catastrophique sur taliyah à haut niveau.
Clems-91 le 17/01/2018 à 07:5417 Jan 2018 à 07h54#17
Je pense G2 ce solit ils peuvent faire au maximum 2 ème ce qui est déjà une bonne perf. Genre sa m'étonnerais pas de les voir ce hisser jusqu'en finale.
Leur Top-Jungle-Mid est vraiment très aggro et s'annonce d'ores et déjà très difficile a jouer et leur botlane est très sous-estimée, surtout Hjarnan...
En tout cas sur le papier la LU G2 me parait bien plus cohérente que les LU de Splyce ou S04.
Comme j'ai vu plus haut je trouve que limite ce G2 3 ème génération est plus sexy que l'ancienne équipe, ça risque de jouer autour du top et du mid avec une duolane qui verrouille au bot (un peu a l'image des H2k aux worlds 2016) Hjarnan-Wadid c'est solide et pour aller les chercher en 2v2 a part Zven-Mithy, Rekkles-Hylissang et Hans-Mickyx en occident je vois pas qui d'autre peut leur faire bien peur (encore une fois avis personnel).
ThylowZ le 17/01/2018 à 10:0917 Jan 2018 à 10h09#18
En réponse a #16Je n'ai jamais dit que tu disais de la merde, c'est juste que tes posts sont en général très entiers et que tu ne fais pas dans la demie mesure, et ça en est parfois fatigant.
Tu as régulièrement trash très fort Ruler, même quand beaucoup disait qu'il n'était probablement pas si mauvais que ça. Forg1ven est un dieu et tu le ressors en permanence, Spirit est le meilleur jungler que FNC ait eu alors qu'in fine Reignover se faisait carry, Febiven est inutile, bref des exemples y en a à la pelle.
Je ne dis pas que tu as forcément 100% tort, simplement que les choses sont très très rarement tout blanc ou tout noir. Pour prendre l'exemple des games de ce matin, dès la draft on sent que ça va être compliqué pour KZ, gros scaling top et bot mais arriver au late semblait compliqué quand tu n'as absolument aucun engage et très peu de peel.
On sait tous que dans ce jeu les stats ne veulent pas tout dire, surtout celles concernant les damages. Enfin bref. A titre perso j'ai juste trouvé KSV impressionnant dans leur globalité et je me demande pourquoi Khan n'a pas joué.
Waulk le 17/01/2018 à 11:0117 Jan 2018 à 11h01#19
thor20 le 17/01/2018 à 12:2017 Jan 2018 à 12h20#20 Edité par thor20 le 17/01/2018 à 12:25
En réponse a #18Très bien, j'essayerai d'être moins absolu dans mes propos et arrêterai les raccourcis de raisonnement. J'espère juste que cette règle ne sera pas valable que pour moi. Sinon, bonne dernière manche dans ce bon bo entre KT et AF ou leur nouveau top est très correct.
Suivez nous
- HAUT DE PAGE