Accueil Apple Android
ow

Franchises OWL : Los Angeles Valiants

Par Lliane le 29/10/2017 à 12:36

Qui pourrait avoir le culot d'investir vingt millions de dollars dans une franchise pour un jeu vidéo qui n'a pas encore fait ses preuves dans le sport électronique ?

 

Cette semaine, nous effectuerons une nouvelle étape californienne dans ce tour du monde des structures. Au final, près de la moitié des franchises de cette première saison de l'Overwatch League y sont installées (2 à Los Angeles et 1 à San Francisco) ou y ont leur centre névralgique (Séoul et Londres). Nous nous sommes intéressés aux Los Angeles Valiant dans cet épisode.

 

La sainte trinité californienne

 

La première chose qui frappe lorsqu'on étudie la structure Immortals qui a fait l'acquisition de ce slot dans l'Overwatch League, c'est son triptyque caractéristique d'une start-up californienne :

* un jeune fondateur d'à peine 20 ans qui a quitté l'université avant d'être diplômé

* des sociétés de capital-risque qui mettent beaucoup d'argent sur la table

* des cadres venus de Wall Street pour tempérer les ardeurs du fougueux fondateur et trouver un chemin vers la profitabilité

 

noahwhinston

 

Dans le rôle du jeune ambitieux : Noah Whinston. Natif d'une banlieue très favorisée de Chicago dans le Nord-Est des Etats-Unis, il quitte la Northwestern University à quelques kilomètres de chez lui pour rejoindre la Californie après seulement trois années d'études. Il a un projet en tête : monter une équipe de sport électronique. Après avoir déposé le nom de domaine immortals.gg en juillet 2015, il lance son projet fin septembre, accompagné par des investisseurs aux profils très divers :

* Peter Levin, président de la division jeu vidéo et investissement du studio Lionsgate (Hunger Games, La La Land, etc.)

* Stephen Kaplan, vétéran du géant de la gestion d'actifs Oaktree Capital, président et actionnaire de l'équipe de basketball des Memphis Grizzlies

* Allan Debevoise, fondateur de la chaine gaming Machinima sur YouTube (revendue à Time Warner)

 

La liste continue, puisqu'on retrouve même le PDG d'une agence de talents japonaise dont les liens présumés avec les yakuzas font fréquemment la une des tabloïds nippons ainsi que le bras d'investissement du groupe de musique Linkin Park.

 

Cet été, c'est Anschutz Entertainment Group (AEG) qui a fait son entrée au capital. AEG est un géant en matière d'événementiel et de gestion de droits sportifs. Le groupe possède par exemple le Staples Center (LA Lakers et LA Clippers), mais également le stade du Galatasaray en Turquie ou des parts majoritaires dans des équipes de football aux Etats-Unis ou encore en Suède. Ce n'est pas le premier pas d'AEG dans l'esport puisque le groupe avait déjà signé un accord de partenariat avec l'ESL en septembre 2016. Il est le deuxième plus gros organisateur d'évènements au monde après Live Nation.

 

staples_center

 

Cette accélération du développement a également occasionné l'arrivée d'Ari Segal au poste de président d'Immortals. Ce diplômé de l'Université de Virginie est passé par Lehman Brothers avant d'effectuer un MBA à l'Université de Stanford et de prendre des responsabilités dans des clubs de NHL (Anaheim Ducks, San Diego Gulls et Arizona Coyotes). C'est sans doute cet homme qui tient désormais les cordons de la bourse d'Immortals.

 

Une croisade plutôt mitigée

 

Sa première croisade, Immortals choisit de l'effectuer sur League of Legends en récupérant la place de Team 8 en LCS NA. En 2016, l'équipe ne parvient pas à se qualifier pour les Worlds. Après l'arrivée de deux coréens (Flame et Olleh) en décembre, elle signe une troisième place lors des IEM XI Gyeonggi. Qualifiée in extremis pour les World cette année, Immortals termine dernière de sa poule.

 

65449_premiere-croisade-prise-jerusalem

- C'est le bourbier on comprend rien à ce qu'il se passe !

- Un peu de patience Childéric, Kaplan a dit qu'ils bossaient sur le mode spectateur...

 

Sur Counter-Strike : Global Offensive, Immortals effectue un choix différent fin 2016 en recrutant une line-up déjà formée. Il s'agit des brésiliens Tempo Storm qui écument la scène nord-américaine de victoire en victoire depuis quelques mois. Passée sous le pavillon Immortals, l'équipe continue d'alterner entre victoires aux Etats-Unis et belles places d'honneur dans les évènements internationaux, avec notamment cette deuxième place aux PGL Cracovie face à Gambit en juillet dernier.

 

Sur DotA 2, en septembre 2017, Immortals recrute la lineup coréenne des MVP Phoenix (ex Digital Chaos) qui a terminé 9ème au tournoi The International 2017.

 

La line-up : rien de définitif

 

Bien qu'ils disposent d'une équipe de six joueurs stabilisée depuis juin, Immortals n'a pas encore annoncé officiellement sa composition pour l'Overwatch League. Le mix américano-coréen actuel est loin d'avoir fait ses preuves avec une très décevante sixième place aux Contenders Saison 1 NA, il pourrait donc être complété voire tout simplement remplacé par des joueurs issus de l'éclatement de la scène Overwatch, certains français de Rogue sont notamment mentionnés. Le choix de ne pas avoir finalisé cette équipe et d'avoir fait preuve de patience pourrait donc payer en permettant de récupérer au rabais des européens libérés par leurs structures n'ayant pu participer à l'OWL.

 

Immortals depuis juin :

Flag Brady 'Agilities' Girardi (DPS)

Flag Stefano 'Verbo' Disalvo (Support)

Flag Christopher 'GrimReality' Schaefer (DPS)

Flag Young-seo 'KariV' Park (Support)

Flag Pan-seung 'Fate' Koo (Tank)

Flag Kang-jae 'envy' Lee (Flex)

 

Rumeurs :

Flag Ted 'silkthread' Wang (DPS)

Flag Indy 'SPACE' Halpern (Flex)

Flag Seb 'numlocked' Barton (Tank)

Flag Terrence 'SoOn' Tarlier (DPS)

Flag Benjamin 'uNKOE' Chevasson (Flex Support)

 

Verdict : à cœur vaillant rien d'impossible ?

 

Les Los Angeles Valiant bénéficieront d'une structure bien en place et de l'avantage de jouer cette première saison à domicile (mais ils ne seront pas les seuls). Ils pourraient frapper fort lors des derniers recrutements et renforcer leur effectif. Toutefois cette line-up qui ressemble pour l'instant à un pickup devra rapidement mettre en place des automatismes face à certaines équipes mieux rodées. L'arrivée d'un financier à la tête des opérations augure peut-être d'un début d'impatience chez les investisseurs après déjà deux années et un deuxième tour de table, ou tout du moins l'envie de passer à la vitesse supérieure.

 

L'avis de Prince Vaillant *

 

prince-vaillant-prince-valiant-henry-hathaway-L-CQvgfy

 

Cessez vos calembours moyenâgeux manant !

 

On est là pour vendre un max de tabards aux couleurs de l'équipe, nous !

 

 

*Enfin presque

 

A lire ou à relire :

Episode 1

Episode 2

Episode 3

Episode 4

Episode 5

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Simon

Nom : Depiets

Ville : Hong Kong

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

Gorilla.DK le 29/10/2017 à 21:0229 Oct 2017 à 21h02#1
GJ Lliane, vraiment intéressants ces articles qui nous présente les investisseurs de l'OWL.

A voir si les deux frenchies vont réussir à perform dans cette nouvelle structure.
Seth le 30/10/2017 à 08:3830 Oct 2017 à 08h38#2 Edité par Seth le 30/10/2017 à 08:38
Une Line-Up avec des haut et des bas, ils ont remporté la pré saison de la Contender en Juin en battant une partie du Top NA et ont fait jeu égal avec Rogue en Juillet.
C'est dommage de se séparer d'un joueur comme Agilities remplacé par un gars de 18 ans qui prenait sa retraite en Juillet pour se concentrer sur ses études.
Je suis d'accord sur l'effet "pick-up" de la possible équipe, si elle est confirmée, ils ont intérêt à se mettre au boulot.


Vidéos

Suivez nous
- HAUT DE PAGE