Accueil Apple Android
r6

*aAa* BiOs, un sacré capitaine

Par Thomy le 15/10/2017 à 13:08

Quelques jours après l'annonce de l'intégration de l'équipe NameInc chez *aAa*, Arnaud "BiOs" Billaudel, capitaine de l'escouade, s'est prêté au jeu de l'interview.

 

BiOs est un joueur emblématique de la scène française, et même mondiale au regard de son admirable palmarès acquis tout au long d'un parcours historique chez Vitality. Le vétéran et leader in game charismatique débarque désormais chez *aAa* avec son équipe formée cet été, et est le premier joueur de la bande à répondre aux questions de la rédaction.

 

team-aaa.com : Bien que tu sois un joueur pionnier de la scène Rainbow Six, pourrais-tu te présenter à la communauté *aAa* pour ceux qui ne te connaitraient pas ?

*aAa* BiOs : J’ai aujourd’hui 27 ans et je suis devenu addict à la compétition à l’âge de 13 ou 14 ans sur Rainbow Six 3 sur Xbox. J’y ai rencontré des amis et des compétiteurs qui m’ont suivi toutes ces années avec de bonnes performances sur Rainbow Six (Coupe de France en 2008) ou Battlefield (plusieurs victoires en LANs entre 2012 et 2015), tout cela sur Xbox. J’ai pu intégrer les équipes les plus prestigieuses à leurs époques sur console, comme GenesiS-eSport, mythiX-eSport ou encore Team Vitality.
En tant que champion de France en titre, nous attendions avec impatience Rainbow Six Siege (vous auriez dû voir le cinéma à chaque E3 😊) et Team Vitality nous a fait confiance pour les représenter sur cette licence. On a pris les choses très au sérieux avec plus de 160 matchs dès le 1er mois ce qui nous a permis d’avoir une avance pendant de longs mois. On a remporté la GA 2016, on est allé à Boston pour participer aux finales de la Saison 1 de Pro League, on a remporté la Saison 3 de Pro League à Katowice avant d’aller en finale du dernier Six Invitational à Montréal.
Malheureusement, la compétition sur Xbox a dû s’arrêter mais nous étions trop amoureux du jeu pour nous arrêter là et on a décidé de passer sur PC pour exercer notre passion. Avec mon ancienne équipe, on est notamment allés en finale de la Coupe de France, trois mois après notre passage sur PC.


Ton aventure chez Vitality a donc pris fin au cours du printemps après plus d'un an de succès et de présence aux sommets de l'esport sur Siege. Comment as-tu su rebondir pour fonder l'équipe NameInc durant l'été ?

Même si le coup était dur, comme je l’avais dit à l’époque, je n’ai pas juste perdu une équipe, mais il aurait été encore plus dur si j’avais abandonné ma passion qu’est la compétition. Et je pense que faire une pause ou m’isoler de la scène R6S, n’aurait pas été une bonne idée. Donc même si je n’avais plus l’envie de jouer, de m’entrainer, et que j’avais besoin de temps pour accepter ma nouvelle situation, je me suis forcé à ne pas lâcher et à trouver une team même si la tête n’y était pas au début.


Tu t'es entouré de joueurs en provenance de divers horizons pour ce nouveau départ. Comment tes choix ont-ils été véhiculés, et comment as-tu fait pour former la meilleure alchimie possible à tes yeux ?

Il me faut d’abord préciser que ZpX, notre manager, a beaucoup contribué au recrutement de notre équipe. J’ai toujours basé la construction d’une équipe sur l’amitié, l’ambition et le sérieux afin de pouvoir travailler sur la durée. J’ai su trouver un groupe intéressant avec l’équipe iGamerz dont Xkos et Fisker en sont les derniers représentants. SangraL (ancien rival chez Supremacy) est venu s’ajouter plus tard puis Marabou, le feu follet. Ce qui m’amuse, c’est que si on regarde bien, chaque joueur ressemble à un profil de joueur que j’avais déjà dans mes précédentes équipes. Bref, j’ai juste voulu trouver des personnes ambitieuses, calmes et de confiance pour construire quelque chose sur la durée, et c’est chose faite.

 

0U7A7409

BiOs à quelques instants d'un sacre historique aux Finales de la troisième saison de Pro League

 

 


Tu es donc le capitaine et leader in game de l'équipe *aAa*. Quel-est ton rôle au sein de la bande, et comment l'excerces-tu ?

J’ai une façon très particulière de gérer mes équipes. Je prône toujours le multi lead in game. C’est-à-dire que moins je parle, moins je décide, plus les autres prennent des décisions, mieux c’est. Mais si à un moment il faut trancher, je tranche, s’il y a un moment d’hésitation, je décide, s’il y a un quelconque vide, je le comble. Ce qui fait qu’à la fin on se retrouve à être plusieurs à être capables de prendre des décisions, non pas pour soi-même, mais pour l’ensemble de l’équipe et tout le monde y est habitué.
En dehors du jeu, je gère afin que tout fonctionne, que l’on avance, que l’on travaille, que l’on progresse. Je mets en place tous les outils et le planning pour réaliser cela. Je m’occupe aussi de tout ce qui est analyse tactique de notre jeu ainsi que des adversaires.


Comme la communauté *aAa* pourra le découvrir au fil du temps, Rainbow Six Siege est un FPS basé sur l'assaut certes, mais la dimension tactique y reste de mise. Tout simplement, comment élaborez-vous vos différentes stratégies et plans de jeu dans l'escouade ?

Ça dépend des périodes, on peut élaborer nos stratégies sur le tas en les ajustant à chaque match d’entrainement au fur et à mesure, à la parole uniquement ou en allant rapidement sur un server vide pour ajuster un point afin de complexifier, densifier, offrir plus de choix et de possibilités à nos stratégies.
Parfois, on fait tout cela sur papier, ou un peu comme toutes les équipes sur un Google Drive avec les schémas des cartes. On alterne les deux méthodes. On peut aussi s’inspirer des autres équipes et copier leurs stratégies, d’ailleurs on ne le fait pas assez, c’est assez peu dans nos habitudes. Cela permettrait d’avoir quelques autres bonnes stratégies mais surtout de mieux contrecarrer les autres équipes. On le fait assez peu car nous ne sommes pas encore en compétition européenne.
A propos des joueurs, chacun apporte ses idées, je suis là pour vérifier la cohérence finale de la stratégie.


Où vous positionnez-vous à l'heure actuelle sur les échelles française et européenne ?

Pour le moment, nous ne sommes ni en Pro League, ni en Challenger League. Il y a donc en théorie 16 équipes européennes devant nous au minimum. Nous avons su nous qualifier pour les divers tournois Français, ce qui nous inclus sur le papier sur un Top 8 français au minimum. Mais nous faisons de plus en plus régulièrement de bonnes performances contre de bonnes équipes.


Quels sont vos objectifs en temps qu'équipe, à court comme à moyen terme ?

Les objectifs à court terme sont de se qualifier pour la PGW afin de représenter l’équipe aAa sur les diverses compétitions et de remporter cette 6Cup. C’est possible ! Les connaisseurs savent que sur R6S rien n'est décidé, qui aurait pu dire que mon équipe allait finir 2ème de la Coupe de France 2017 avec quatre joueurs venant d’Xbox en seulement trois mois ? On vise la qualification, puis la victoire. On saura relativiser si on fait moins bien, et s’en satisfaire selon les conditions, mais il faut toujours viser la victoire, et surtout en être convaincu.

 

IMG_3542

BiOs, le point serré de frénésie à la dernière Gamers Assembly

 

 

Bref aparté, tu as vu Rainbow Six Siege grandir tout au long de ces derniers mois. Comment caractériserais-tu son évolution depuis le Year One et la montée en puissance fulgurante de la Pro League notamment ?

Sur le fond, mon impression est que la Pro League devient de plus en plus professionnelle, et belle à regarder surtout les phases finales en LAN. Sur la forme, je suis assez nostalgique de l’année 1, son format « championnat » était bien plus attractif pour les joueurs mais aussi les spectateurs. Et, ce n’est pas très objectif, mais peut-être aussi parce que je l’ai vécue en tant que joueur et non spectateur comme en année 2 évidemment 😊.
Pour parler chiffres, les cashprize augmentent, de plus en plus de grandes organisations s'intéressent à R6S mais surtout il me semble que le nombre de viewers augmente sur les journées hebdomadaires. Bref, je trouve que le côté esport du jeu évolue positivement, mais on peut encore mieux faire.


Tu es en quelque sorte de retour en bas de l'échelle sur la scène internationale. Considéres-tu cependant un retour aux sommets à votre portée ?
J’estime que les portes de la Challenger League nous seront ouvertes si on continue de travailler ainsi et que l’on reste stable sans changement dans l’équipe. J’estime donc qu’une participation en Challenger League est à notre portée, et j’estime que l’on est capables parfois de battre certaines équipes Pro League, alors oui, c’est un objectif réaliste que de viser un retour en Pro League. Mais procédons étape par étape, match après match. Il faut aussi reconnaître que nous ne sommes pas les joueurs les plus talentueux même si on est pas loin des meilleurs. Ce qu’il nous faut c’est réussir à créer une alchimie, un collectif qui pourra surpasser les équipes qui seraient sur le papier meilleur que nous, et avec le temps nous allons de plus en plus nous renforcer individuellement.

 

IMG_9122

BiOs, le regard déterminé, exaltant sa qualification en finale de la Coupe de France

 

Vous en savez désormais plus sur BiOs, capitaine et leader in game de l'escouade *aAa* qui a su se forger une réputation de meneur et de guerrier tout au long d'une aventure sur les devants de la scène mondiale. Si l'équipe s'est inclinée de peu durant le troisième qualifier à la 6Cup, les joueurs ont cerné les problèmes et se sont remis en questions pour entamer une semaine de travail acharné vers le quatrième et dernier tournoi qualificatif.

 

Envie de suivre l'actualité et les différentes péripéties de BiOs ? Retrouvez son compte Twitter ici !

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Thomas

Nom :

Ville : Elancourt

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

TrueStory le 15/10/2017 à 19:2615 Oct 2017 à 19h26#1
Un gars qui semble avoir la tête sur les épaules, l'interview est très plaisante à lire.
Plus qu'à obtenir des résultats sous ce nouveau tag, à commencer par la qualif 6cup.
GL !
BiOsCompte certifié le 16/10/2017 à 18:0316 Oct 2017 à 18h03#2
Merci pour l'interview Thomy :)
SV7N le 16/10/2017 à 18:2016 Oct 2017 à 18h20#3
Il m'a l'air d'être un excellent meneur d'hommes, et je partage son opinion concernant le format adopté par la Pro League, il y avait une meilleure marge de manœuvre concernant le championnat, le tournoi est trop restreint et permet moins de spectacle , surtout pour un tel event phare de la scène.

Vidéos

Suivez nous
- HAUT DE PAGE