Accueil Apple Android
lol

Worlds 2017 : Samsung l'emporte !

Par Flamm le 05/11/2017 à 08:16

worldsplayoffs

Au départ, il y en avait seize, aujourd'hui il n'en reste plus que deux. La compétition reprend ce samedi avec la grande finale de la phase éliminatoire, qui sera sacré champion du monde de la saison 2017 ? 

Preview écrite par Waulk & Flamm

 

 

le_stream

 

 

 

informations_generales

 

 Dénomination : 2017 World Championship - Main Event Playoffs - Finals

 Dates : le 4 novembre à 08h00

 Lieu : offline / National Stadium (Bird's Nest)

 Equipes : 2 équipes. Les gagnants des demi-finales

 Format : Arbre à élimination directe

- Matchs en BO5

- Patch Note 7.18

 

 

la_preview_de_la_redac

 

Aujourd'hui nous assistons à notre premier remix d'une finale du mondial dans une autre finale du mondial (Finalception? Mondialception?). À la rédaction, nous avons aussi choisi de faire un remix en cette occasion. (Et en plus, c'est super original. On est sur que personne a fait ce remix avant. Les singes ça compte pas.) Alors c'est notre dernière preview de l'année compétitive mais avant, faut qu'on revoie les bases. Je vais faire une intro simple, où je vais écrire des choses simples, parce que vous êtes trop cons. Simple, basique, ok. 

 

LoL est un jeu qui se joue à 5 à la fin c'est la Corée qui gagne. (Simple)

Si tu joues ailleurs pour des millions la défaite sera ta seule compagne. (Basique)

Avoir 12k d'avance ne signifie rien si tu joues contre des Coréens. (Simple)

Dès qu'ils débarquent en compétition ta région ne gagnera plus rien. (Basique)

Si tu mets Faker en 0/10, au final il va quand même carry. (Simple)

kkOma est plus intelligent que toi, dans son piège tu es déjà pris. (Basique)

Ambition dans la jungle, leurs plans de jeu ont déjà volé en éclats. (Simple)

Ruler/CoreJJ sont surcôtés mais en finale ils sont encore là. (Basique)

Basique, simple, simple, basique.

Basique, simple, simple, basique.

The gap is not closing, the gap is not closing.

The gap is not closing, the gap is not closing.

 

 

SKT T1, colosse aux pieds d'argile ?

 

 

Si les champions en titre ont moins tremblé en demie qu'en quart, ce ne fut quand même pas une promenade de santé. Les Coréens peuvent sans doute remercier en partie Mlxg qui une fois de plus a oscillé entre l'excellence voire même le divin et le Cuivre 4. Cette demi-finale n'a pas plu à tous les fans, certains estimant que mettre un Faker aussi brillant sur un personnage aussi limité que Galio est un incroyable gachis de talent (et de charisme). Il faut quand même y reconnaître une froide efficacité contre des RNG qui ne trouveront jamais réellement la faille pour le gêner. Même dans les parties où son équipe était dominée, le midlaner des SKT trouva toujours les opportunités pour limiter la casse en vengeant son ou ses coéquipiers tombés. Mais Faker n'est pas juste un tueur, c'est aussi un joueur capable de se sacrifier en attirant plusieurs ennemis sur lui pour permettre à ses partenaires de s'enfuir ou de se repositionner pour défendre un objectif. Playmaker, teamplayer, vengeur, destructeur, surfeur ascendant snowboarder, Faker est aujourd'hui encore le meilleur joueur de la planète et son équipe comptera grandement sur lui pour remporter son quatrième titre. 

 

 

Mais si SKT semble beaucoup se reposer sur Faker, des indices subtils nous laissent penser que l'équipe aura encore énormément monté en puissance pour cette finale. Le premier signal très fort fut envoyé par le duo Bang/Wolf. Décriés tout au long du championnat comme en dessous des botlanes comme PraY/Gorilla ou Uzi/Ming, le duo SKT s'est offert le premier sang sur Ming en 2v2 lors de la seconde manche. Certes Varus est meilleur que Twitch en début de partie mais quand même, le signal est bien là. Bang et Wolf sont plus discrets mais les SKT leur font toujours énormément confiance et c'est en partie pour cela que kkOma peut se permettre de laisser Faker sur un personnage ayant peu de dégâts en fin de partie, Bang sera là pour prendre le relai. Cette saison, quand les SKT étaient en difficulté, Blank enfilait son costume de super-héros et venait sauver son équipe. Lors de cette demi-finale, ce fut au tour de Peanut de remplacer son partenaire et de conduire l'équipe vers sa troisième finale consécutive. Une fois encore, le message fut très fort. Les SKT sont aussi forts avec Peanut qu'avec Blank et il faudra compter dessus. Le dernier message envoyé fut un peu plus subtil mais reste significatif. Bien que Huni ait connu des premières manches compliquées où il fut la cible priviligiée de Mlxg, l'ancien Fnatic a réussi à garder son calme et son sang-froid. Sa confiance en son toplaner est suffisante pour que kkOma lui laisse à chaque fois la possibilité de gagner ses duels pour apporter de la pression via le split push (nous ne disons pas que cela se passe comme ça à chaque fois mais Huni n'a jamais de match-up où il n'a aucune chance de remporter son duel). Les SKT sont devenus un véritable équipe où tous les joueurs ont trouvé leur place, où chacun peut apporter sa contribution à la victoire finale et ils ont bien l'intention de ne faire qu'une bouchée des SSG.

 

 

Samsung : Ce n'est même pas ma forme finale !

 

 

Leurs rivaux ont d'ailleurs connu un parcours similaire, avec une phase de groupes peu convaincante avant une énorme montée en puissance en quart puis en demi-finale. Les principaux atouts des SSG se retrouvent dans deux phases de jeu : les combats d'équipe et la prise d'objectifs. L'une des caractéristiques des SSG dans ce tournoi, encore plus que SKT, est leur superbe macro. Si les deux équipes sont dans des situations similaires (c'est-à-dire à peu près le même écart à l'or et le même nombre de joueurs en vie), les SSG parviennent toujours à récupérer plus d'objectifs que leurs adversaires. Il est évident que contrairement à d'autres équipes qui essaient d'abord de tuer des joueurs pour prendre des objectifs ensuite, les SSG sont entièrement tournés vers la prise d'objectifs, et la vie de leurs membres n'est que secondaire. L'équipe est aussi brillante lors des teamfights et même si elle est en retard, elle peut parfaitement réussir à en remporter un. Les joueurs perdent rarement leur sang froid, nous en avons eu l'illustration parfaite en seconde partie du match SSG/WE. À 24:58, Condi et Xiye réussissent un engagement sur CoreJJ et sa Janna, épaulés par un ultime du Rumble de 957. Le support des SSG réagira parfaitement, attirant les ennemis à lui et se maintenant en vie en utilisant tous ses sorts au moment parfait pendant que son équipe découpe les joueurs WE obnubilés par leur support. Cette action montre que les SSG peuvent réagir parfaitement même quand ils n'ont pas l'initiative. 

 

 

Mais ce style basé autour de la prise d'objectifs et d'excellents combats regroupés n'est pas forcément la seule arme des SSG. Lors de la dernière partie contre WE, ils essayèrent un style de jeu beaucoup plus agressif, où Ambition fut beaucoup plus actif en début de partie et où CoreJJ n'hésita pas à quitter la voie du bas pour apporter le surnombre sur la voie du milieu. Certes, ce style connut moins de succès avec un Ambition pas toujours pertinent dans ses prises de décision, où nous avons senti que le joueur était moins à l'aise dans l'attaque que dans la riposte. Il ne faut cependant pas oublier que les SSG ont un autre jungler à qui ce style de jeu convient parfaitement: Haru. S'il est très peu probable que ce dernier joue plus d'une partie, il pourrait parfaitement rentrer pour proposer une composition inédite et surprendre ainsi les champions en titre. Les deux équipes sont incroyablement proches au niveau de leur style, les deux toplaners jouent exactement le même genre de champions et si CuVee est meilleur sur Camille, Huni possède un Trundle bien plus convaincant. Les deux joueurs sont extrêmement à l'aise sur Gnar et peuvent jouer Jayce tout en n'oubliant pas que les deux toplaners sont avant tout des joueurs de tanks.

 

 

Les deux ADC ont également proposé exactement les même choses, jouant certes les champions qui brillent avec un Encensoir Ardent, mais ont également sorti le Varus one-hit (Guinsoo, Au bout du rouleau, etc.) avec succès. On ne présente plus Faker et Crown, d'ailleurs nous irons plus vite en vous disant que les deux midlaners ne jouent pas Wukong mais peuvent sortir tout le reste. Le pick Galio sera sûrement contesté même si Crown a montré qu'il avait une réponse à ce sujet avec Malzahar. Bien à leur aise dans la meta, CoreJJ et Wolf ont vraiment joué le même genre de champions. Bien que le support SKT en ait joué plus que CoreJJ, le style reste globalement le même et la confrontation promet d'être intéressante. Il ne faut pas oublier la Zyra du joueur Samsung qui pourrait poser des problèmes à un champion comme Twitch et qui pourrait s'intégrer dans une composition très agressive, dont la stratégie serait : gagner la ligne, faire fructifier l'avantage, finir la partie avant 30 minutes. L'avantage pour les SKT vient plutôt de la jungle, où, même si Blank et Peanut ont un style différent, tous les deux sont polyvalents alors qu'Ambition et Haru le sont moins. 

 

 

Les monstres suisses

 

 

Il nous faut aussi parler des choix des deux équipes. Globalement, SKT et SSG ont tendance à préférer prendre un Hérault qu'un Dragon, les deux équipes essaient tout le temps de récupérer (ou préparer) cet objectif après la prise de la T1 top alors que le Dragon, même Infernal, n'est pas systématiquement tenté (ou préparé) après la prise de la T1 bot. De plus, les SSG adorent courir au Baron Nashor dès qu'ils ont pris un léger avantage sur la carte, que ce soit pour prendre le buff ou pour forcer leurs opposants à initier un combat où ils n'ont pas l'avantage. Les SKT préfèrent généralement prendre d'abord les T2 avant de s'intéresser à la Main du Baron mais il est très rare que l'une des deux équipes tente d'assiéger une première T3 sans ce buff.

 

Les deux formations n'hésitent pas à le tenter dès la vingtième minute et le côté haut de la carte sera un énorme enjeu dans cette finale. Si nous devions schématiser grossièrement, nous dirions que les SKT ont l'avantage en tout début de partie puis que les SSG sont meilleurs de la 15ème à la 40ème minute, moment où SKT repasse devant. Cela reste très grossier, vu que les SSG peuvent aussi jouer des compositions agressives dès le tout début de la partie et que les SKT sont très doués pour ne pas se faire attraper, laissant peu de chances aux SSG de pouvoir initier des Barons tranquillement en midgame, ce qui gênerait leur domination. Ce match sera très ouvert, entre deux équipes tout aussi proches sur certains aspects que différentes sur d'autres, et qui sont montées en puissance tout au long du tournoi. Nous ne voudrions pas parler pour vous mais ici, nous avons hâte d'être samedi.  

 

 

 

  

le_planning

 

 

Samedi 4 novembre - Playoffs

        BO5    

Grande finale

08h00 SKT 0-3 SSG

 

Revivre la finale :

 Le résumé du BO5

 Crown : "Je me suis vraiment bien amusé"

 Ruler : "Je n'aurais jamais rêvé l'emporter 3-0"

 CuVee: "Nous étions meilleurs en teamfights"

 Les VOD du BO5 

 

la_phase_finale 

 

 

 

 

les_equipes

 

 

 

        Flag SK Telecom T1
        Flag Heo "Huni" Seung-hoon Toplane
        Flag Han "Peanut" Wang-ho Jungle
        Flag Lee "Faker" Sang-hyeok Midlane
        Flag Bae "Bang" Jun-sik Carry AD
        Flag

Lee "Wolf" Jae-wan

Support

        Flag

Kang "Blank" Sun-gu

Sub Jun

 

 

 

        Flag Samsung Galaxy
        Flag Lee "CuVee" Seong-jin Toplane
        Flag Kang "Ambition" Chan-yong Jungle
        Flag Lee "Crown" Min-ho Midlane
        Flag Park "Ruler" Jae-hyuk Carry AD
        Flag

Jo "Core JJ" Yong-in

Support

        Flag

Kang "Haru" Min-seung

Sub Jun

 

  

worldshp2

 

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Captain

Nom : Flamm

Ville : une autre galaxie

Twitter : Twitter

Partage

jpmhgl le 04/11/2017 à 17:1204 Nov 2017 à 17h12#1001
Je comprends pas tellement les critiques aussi acerbes autour de Bang. En tous cas sur la troisième game.

Oui il sort un ulti très mauvais qui sauve Ruler et qui offre au final le fight à Samsung, ce qui permet à ces derniers de revenir. Jusque là il avait été plutôt bon dans cette game.

Ensuite si SKT tue Ruler à ce moment là, rien n'assure qu'ils prennent le baron derrière avec un duo Sejuani Chogath encore en vie en face.
Admettons, Bang fait la première erreur, premier tournant du match.

Derrière SKT perd le fight ce qui assure le baron à Samsung. Blank décide d'essayer de le steal alors que SKT reste devant. Pour moi c'est la deuxième erreur. Il y va sans vision alors que le baron a encore plein de vie et se fait instant. Dans la même posture quelques minutes plus tôt, Ambition décide de ne pas contest le baron alors que son équipe était en retard à ce moment là.

Ensuite SKT finit par repasser devant. Chope même un ancestral. Mais n'arrive jamais à remporter un fight. Derrière Faker se fait attraper deux fois, une fois par Cuvee et une fois sur un magnifique flash ulti de Ruler, ce qui sonne la fin de la game. Sur cette action Bang ulti encore Ruler. Mais Faker est déjà mort et Bang se retrouve seul. Donc il a plutôt raison d'ulti puisqu'il survit.

Donc oui Bang a fait une monstrueuse erreur. Mais SKT en a refait plusieurs autres alors qu'ils étaient repassés devant.
Il n'est donc pas le seul à blâmer. (Sur cette game 3 en tous cas).

JerichoD83 le 04/11/2017 à 17:4704 Nov 2017 à 17h47#1002
Je pense que Skt devrait garder Huni, il n'a vraiment pas montré un niveau dégueulasse ! Je pense que Bang, Wolf et Peanut vont probablement partir néanmoins.

Pour SSG, largement mérité. Ils ont fait confiance à la stabilité, même s'ils n'ont pas forcément la meilleur botlane, ils ont parié sur le même effectif et voilà ca paie. Cuvee et Ambition sont les meilleurs à leurs postes. Crown est largement au niveau de Faker et BDD. Je pense que Ambition va prendre sa retraite sur ca, laisser Haru solo. Mais qui peut le blame, marié et champion du monde, what else ?
Drashvroff le 04/11/2017 à 19:0904 Nov 2017 à 19h09#1003
En réponse a #1003Sur aAa il est chef

Dans la connerie il est roi
Ordan le 04/11/2017 à 19:2404 Nov 2017 à 19h24#1004
Samsung sont les vrais champions, ils ont éliminés chacune des équipes kor : Afreeca Freecs, Kt rolster (dans le regional), puis Longzhu et SKT. Par contre ce n'est pas forcément impressionnant à voir et j'ai été bien plus hypé par SKT misfits ou SKT RNG.
Sir Sid Drenan le 04/11/2017 à 23:5204 Nov 2017 à 23h52#1005
En réponse a #1000Notre vrai champion
Jiren le 05/11/2017 à 00:4305 Nov 2017 à 00h43#1006
En réponse a #998moi j'ai bien rigolé c'était drôle
Waulk le 05/11/2017 à 17:5005 Nov 2017 à 17h50#1007
La malédiction des Tigers continue! PraY et Gorilla n'ont toujours pas remporté de Worlds, pas plus que Smeb (mais lui est parti se perdre dans une équipe de no name, KT machin truc), ni Kuro qui avait pourtant rejoint une équipe pressentie pour dominer la LCK et battre SKT, les Freecs (hein quoi? Un manque d'objectivité? Possible...) et même Peanut passé à l'ennemi n'aura rien remporté.

Regardez où atterriront les joueurs pour savoir quelles équipes ne gagneront pas les Worlds 2018. Merci de rien kappa.
TheFlorentino le 06/11/2017 à 02:0306 Nov 2017 à 02h03#1008
J'ai bien aimé le format de ces worlds.
Dommage que la finale fut aussi expéditive, mais ils avaient faim de revanche (petit apparté sa me fait pensé aux cavs qui gagne la bague par revanche sur gsw qui eux l'année suivante regagne une bague par revanche sur les cavs xD bref)
Par contre le publique, je suis désolé mais n'a pas été à la hauteur pour ces worlds. Il a été bon mais sans plus. Je suis déçu.
thor20 le 06/11/2017 à 22:5406 Nov 2017 à 22h54#1009 Edité par thor20 le 06/11/2017 à 22:55
Bon, comme SSG a gagné, je vais devoir tenir ma promesse et acheter le skin de roue l'air et jouer avec ^^. J'avais qu'à pas parier la defaite des les poules de SSG, puis en quart, puis en finale.

Vidéos

Suivez nous
- HAUT DE PAGE