Accueil Apple Android
lol

Changements majeurs pour les LCS EU

Par Flamm le 06/09/2017 à 08:16

lcs

La révolution touche l'Europe avec le projet des ligues nationales et d'une ligue des champions.

 

Depuis que Riot Games a annoncé la mise en place de la ligue franchisée pour les LCS de la région Amérique du Nord, les différents protagonistes de la ligue européenne étaient en attente de savoir comment allaient évoluer les LCS Europe pour la saison 2018. Une chose était certaine, c’est que cette ligue était amenée à évoluer avec le temps, la seule crainte étant de savoir dans quel sens cela allait se faire. Le moins que nous puissions dire c’est que certaines des plus grandes écuries européennes ne se sentent pas forcement sereines, car non seulement quatre d’entre elles auraient postulé pour rejoindre les LCS NA en 2018, mais en plus H2K-Gaming, par le biais du PDG de la structure Susan Tully, a menacé de quitter le circuit européen si rien n’était fait pour assurer une certaine stabilité financière pour les équipes. Tous ces faits mis bout à bout nous font penser que soit Riot Games n’a toujours pas planché sur le cas des LCS Europe, soit il y a bien des changements de prévus, mais qui ne seraient pas au gout des organisations. 

 

Un premier élément de réponse avait plus ou moins filtré dans une interview du directeur général de Riot Games France. Guillaume Rambourg avait clairement dit que la prochaine étape était de plus mettre en avant les scènes locales et les équipes nationales pour que la communauté puisse mieux s’identifier et ainsi être fière de son équipe. 

 

D’après les dernières informations publiées par nos confrères du site ESPN, les LCS Europe seraient bien amenées à évoluer pour la saison 2018. La ligue européenne serait donc subdivisée en quatre grands secteurs, Londres (région Royaume-Uni), Paris (région France), Berlin (région Allemagne) et Barcelone (région Espagne). Chaque ligue "nationale" contiendra six équipes (soit un total de 24 équipes). Les deux meilleures équipes de chaque ligue nationale seront automatiquement qualifiées pour une "super ligue" (équivalent à la ligue des champions au football) qui aura lieu en parallèle des deux saisons compétitives nationales. Les équipes qui auront terminé à la troisième et quatrième place seront qualifiées dans un tournoi "Play-In" et les équipes qui se seront classées à la cinquième et sixième place joueront un "Open Qualifier".

 

La "Super Ligue" devrait abriter un total de 16 équipes avec plusieurs étapes dont une phase de groupes et une phase de playoffs avec un arbre à double élimination pour clôturer la saison. Les qualifications pour les championnats du monde 2018 comprendront le gagnant de la "Super Ligue" ainsi qu’un système de points semblable au système des Championship Points. 

 

DSC06426

 

Pour le moment, nous n’avons aucune indication sur la mise en place de ce nouveau format, sachant que les inscriptions pour postuler dans ces ligues nationales ne sont pas encore ouvertes. À la vue de comment les choses évoluent actuellement, Riot Games devrait faire une annonce officielle d’ici le mois d’octobre et ouvrir le bureau des inscriptions dans la foulée. Le temps que tout le processus soit mis en route (inscription, enquête, validation des candidatures, etc.), il est difficile de concevoir une mise en place de ce nouveau format pour le Spring Split 2018 ; cette nouvelle ligue ne devrait pas voir le jour d’ici le Summer Split 2018, sachant qu’il est nécessaire que les 4 ligues nationales soient lancées en même temps. 

 

Point important, le mot franchise n’a pas été évoqué une seule fois et même si les places en ligue nationale seront attribuées via dossier de candidatures, les licences seront théoriquement gratuites et devraient durer plusieurs années. En ce qui concerne les 10 équipes qui sont déjà en LCS, elles devront apparemment choisir une région d’origine dans les prochains mois. Il n’y a cependant aucune indication si elles doivent repasser par la ligue nationale pour revenir en LCS. 

 

Alors que les équipes demandaient un changement majeur pour s’assurer une bonne stabilité financière, elles devront faire face à une "révolution" du système. Il n’est donc pas certain qu’elles y trouvent leur compte au final, car une fois de plus, les formations qui bénéficieront de plus de visibilité seront celles qui participeront à la "Super Ligue" ; à voir donc si des organisations comme Fnatic, H2K-Gaming et G2 Esports seraient prêtes à passer par la ligue nationale pour rester au niveau élite. Dans la mesure où il est plus ou moins évident que les équipes ont été mises au courant des futurs changements, le coup de gueule d’H2K-Gaming et les rumeurs sur la candidature de quatre équipes en LCS NA ne rassurent pas plus que ça la communauté et les propiétaires d'équipes sur les choix faits par Riot Games. 

 

ban_appli_news

Infos Rédacteur

Prénom : Captain

Nom : Flamm

Ville : une autre galaxie

Twitter : Twitter

Partage

BuKm0r le 06/09/2017 à 08:3006 Sep 2017 à 08h30#1
En gros les Challenger Series deviennent des tournois nationaux ou tu rentres sur dossier, et les LCS deviennent la "Super League".
Anguibok le 06/09/2017 à 09:1706 Sep 2017 à 09h17#2 Edité par Anguibok le 06/09/2017 à 09:26
Ce commentaire a été masqué, cliquez ici pour l'afficher
GearRXZCompte certifié le 06/09/2017 à 09:2306 Sep 2017 à 09h23#3
je pense que c'est la bonne direction à prendre de la part de riot pour tenter de remédier à la spécificité de l'europe, mais je pense que ça vient peut être trop tard, à voir

le focus sur différentes régions facilitera la main aux sponsors, mais surtout la création de storylines qui manquent cruellement
Yunyuns le 06/09/2017 à 09:3406 Sep 2017 à 09h34#4
"La ligue européenne serait donc subdivisée en quatre grands secteurs, Londres (région Royaume-Uni), Paris (région France), Berlin (région Allemagne) et Barcelone (région Espagne)."

Et donc Fnatic sera dans quelle ligue ? Misfits ? H2K ? UOL ? S'ils vont tous en Ligue Allemagne parce qu'ils sont basés à Berlin ça va être drôle.

Et bon si on en récupère quelques uns en France ça va être beau le championnat avec par exemple Fnatic, Misfist, Millé, Gamers O, LDLC, etc. Vachement de suspense ^^.

L'idée est louable, mais actuellement l'environnement n'est pas propice à ce fonctionnement. Et ça ne règle pas les problèmes d'argent qui font râler les proprios non plus.
HBK_Nystorm le 06/09/2017 à 09:3506 Sep 2017 à 09h35#5
ça me fait vraiment peur pour le coup je sais pas si ça attirera les structures et si la compétitivité de l'europe demeurera
haki360 le 06/09/2017 à 09:4706 Sep 2017 à 09h47#6 Edité par haki360 le 06/09/2017 à 09:51
En réponse a #2- Ils vont probablement rejoindre le "slot" de Berlin ou la LCL avant d'avoir un slot en Pologne par exemple
- Non, ils rejoindront l'une des 4 régions
- Prends cela comme un qualifier, sur les 24 équipes 16 accéderont à la Super League, ce qui veut dire que sur les 6 équipes, 4 seront qualifiés dont exit les team en 0-6, 1-5 qui n'ont clairement pas le niveau. Je suis tout de même d'accord que dans ce cadre là, il faut des BO3 en A/R.
- Je t'envois au point numéro 2
- Les ligues "nationales" au printemps (en lieu et place du spring split) et la super league en été (en lieu et place du summer)

Bref, je pense qu'il faut arrêter de vouloir cracher sur riot parce que c'est hype. Prendre un peu de recul, analyser sur ce qu'il se fait ailleurs dans le monde (et pas uniquement en NA) et sur d'autres jeux.

EDIT: c'est fou, le temps que je tape ce commentaire, y a quand même 3 mecs qui sont venu gueuler pour dire "c'est de la merde" alors que c'est ce que toute la communauté EU attend depuis des plombes ! Ce format me fait penser au format GPL mais en plus conséquent.
Je ne suis pas petit le 06/09/2017 à 09:5106 Sep 2017 à 09h51#7
Cette nouvelle me fait très peur. J'aime beaucoup regarder les LCS mais après avoir vu jouer MM cette année, je ne suis pas prêt à regarder un championnat où la moitié des équipes jouent encore moins bien.
Punt le 06/09/2017 à 09:5506 Sep 2017 à 09h55#8
En réponse a #4ça serait logique qu'il reste en Allemagne ! Après les plus petites équipes (des LCS EU actuel) postuleront surement ailleurs pour avoir une chance d'accéder à la Super Ligue
Nouille le 06/09/2017 à 09:5706 Sep 2017 à 09h57#9
Heureusement qu'il reste la LCK et la LPL...

GG Rito!
Pulpacte le 06/09/2017 à 10:0206 Sep 2017 à 10h02#10
A long terme c'est plutôt cool pour pouvoir renouveler le vivier de joueur, pouvoir créer une identité autour des équipes/fan base et donc amener de nouveau sponsor.
A court terme, c'est un niveau assez faible des ligues nationales pendant 1-2 ans par ce que si on est déjà pas capable d'avoir 10 équipes de très haut niveau, en avoir 24 me parais très difficile.
Du coup il y aura un manque de hype, pas sur que ça empêche l'arrivée de nouveaux viewers, pas sur que ça empêche le départ des anciens viewers.

Et je comprends H2K qui gueule par ce que pour une équipe dont le siège sociale est à Londres et les infrastructures à Berlin, ils vont certainement devoir déménager au RU ce qui va engendrer de nouvelles dépenses, pour une équipe qui a déjà du mal financièrement, c'est pas fou.

J'attends quand même de voir l'annonce offi, mais c'est clair qu'il y a besoin de faire quelque chose pour ces LCS EU et quoi que fasse Rito il y aura des mécontents.
SaltarL le 06/09/2017 à 10:0406 Sep 2017 à 10h04#11
Il n'y a pas encore assez d'information pour avoir un avis définitif (en particulier: combien de fric riot est prêt à mettre sur la table).
Mais on va pas se mentir, la première saison risque de pas être terrible car il n'y a pas 24 équipes pro en Europe à l'heure actuelle. Riot fait donc le pari que cette organisation développera suffisamment la scène européenne pour que les championnats régionaux et une super league à 16 soient compétitif. Espérons au moins qu'ils ne changent pas d'avis et de format l'année prochaine...
SwQy le 06/09/2017 à 10:0606 Sep 2017 à 10h06#12 Edité par SwQy le 06/09/2017 à 10:12
En réponse a #5Je pense pas que ça changeras grand chose, les "top teams" actuelle continueront à scrim entre elle et se répartiront sur les 4 slots, juste elles vont stomp leurs ligues respectives.

Je pense que c'est une bonne idée de la part de RIOT pour relancer la hype, tu regarderas la super ligue, et au niveau nationale tu iras surement voir les matchs du genre FNC vs LDLC. ( même si ça va être des stomps je pense que les gens suivront les équipes FR )

Autre point positif c'est homogénéisation du niveau global vu que les équipes CS/locales pourront train à l'année contre des ex teams LCS.
GearRXZCompte certifié le 06/09/2017 à 10:2006 Sep 2017 à 10h20#13
En réponse a #10clairement il faut insister sur le fait que ce genre de stratégies, c'est sur du long terme - on ne verra pas les effets rapidement
Coll le 06/09/2017 à 10:2306 Sep 2017 à 10h23#14
Pour l'instant ya pas d'info quand a une éventuelle limitations des nationalités, qui serait de toute façon tres difficile a mettre en place entre les pays européens. Et le choix des pays s'explique uniquement par l'audience, c'est dommage pour les scandinave qui ont l'un des meilleurs pool de joueurs pro...

Par contre on voit bien qu'on a du mal a avoir 10 teams de niveaux correct en EU, alors 24... et il va y avoir une difference de niveaux entre les pays, en fonction de là ou les investisseur iront le plus. Comme ça, j'aurais tendance a dire l'espagne, la france, l'allemagne et l'angleterre, dans l'ordre. L'espagne a un gros devellopement et pas mal d'investisseur, et si ya des clubs de foot qui viennent s'en méler on a perdu. La france et l'allemagne ont une certaine culture e-sport et des clubs de foot qui s'y interessent depuis un certains temps, et l'angletterre n'étant plus en EU c'est possiblement des problemes de visa et un bordel administratif, donc pourquoi prendre le risque.

Plus, ça garantit encore moins ta place dans la ligue prinçipale, tu dois etre dans le premier tiers des équipes de ta région alors que les autres peuvent progresser plus facilement vu qu'ils ne sont plus parqués au loin, et meme comme ça faut encore monter dans le top d'une autre ligue. Donc si je comprend bien, tu dois jouer en une seule saison contre 17 équipes differentes.

Et encore, selon la maniere dont on le lis c'est de 15 a 19, encore un systeme qui me paraît tirer par les cheveux... top 2 qualifié direct, mais si ya 16 équipe et que le top 3-4 va en play in, ça veux dire que peu importe ta position t'as une chance de rentrer dedans? Donc dans la diff de niveaux expliquer au dessus, tu pourrais avoir 6 equipe espagnole mais seulement deux anglaise? Et si le top 3 se plante aux play in, il peut finir par laisser sa place au 6eme de sa propre ligue? Encore mass match couperet et une ligue toujours pas interessante, parce que sans enjeux, yipeee... si j'ai compris quoi que ce soit au systeme en tout cas, du bon riot comme on l'aime.

M'enfin. En soit le systeme est ambitieux, et a ses avantages (plus de hype pour les équipes, ce qu'il manque cruellement en EU entre autre), mais j'ai un peu peur... pareil, ya déja des pb d'audiences, il va se passer quoi quand on va les diviser par quatres? Enfin, a voir comment vont réagir les plus gros acteurs (PSG/S04/FNC/G2/H2K/MSF), c'est eux qui ont le plus a jouer dans l'histoire, les autres suivront.
Lamzin le 06/09/2017 à 10:4606 Sep 2017 à 10h46#15 Edité par Lamzin le 06/09/2017 à 11:02
L'idée est bonne.

Jusqu'ici on ne pouvait pas vraiment identifier la nationalité d'une structure excepté les clubs de foot ou origen, milé.. on sent que riot s'inspire du sport le plus populaire du continent pour faire évoluer les LCS.

En ce qui concerne la nationalité des joueurs je ne pense pas qui y aura de restriction sauf hors joueurs européen. Pour l'Europe de l'est je pense qu'il auront leur ligue plus tard. Ces quatres pays ont été choisi car c'est de la là que la majorité de structure qui sont aux LCS viennent (Et donc ceux qui investissent le plus).

En ce qui concerne le nombre d'équipe par ligue, six est le minimum pour avoir un un format intéressant riot pourra augmenter ce chiffre si cette réforme est un succès en terme d'audience. Il n'y a pas de disparition des équipes intereuropeennes ? Je suis franchement optimiste si cela va a si terme.

Le système actuel est a à bout de souffle et perd en audience à chaque split. Avec ce format on a plus de spectacle plus d'équipes et on a une ligue en France merde !! C'est super. Par contre les petits tournois annexe vont peut être disparaître.

Beaucoup de questions restent en suspend cependant: le choix des ligues pour les top teams. L'organisation en terme de casters deux stream pour chaque ligue Anglais plus langue local ? Calendrier et répartition des matchs dans la semaine..
Lazak le 06/09/2017 à 10:4806 Sep 2017 à 10h48#16 Edité par Lazak le 06/09/2017 à 10:53
J'ai pas tout compris mais j'ai l'impression qu'on fait un système GPL non ?

Par ailleurs je suis tres étonné que la Pologne et la Suède par exemple n'aient pas le droit à leur ligue alors que L'Espagne si. Va-t-on avoir une ligue EUW et une ligue EUNE ? Vont-elles se melanger ?

EDIT : Le nouveau mode tournoi via le client permettrait-il de se qualifier aux championnats ?
Khallel le 06/09/2017 à 10:5406 Sep 2017 à 10h54#17
ZeBiGKouS le 06/09/2017 à 11:0906 Sep 2017 à 11h09#18
je pense que c'est une bonne chose le message caché derrière cette subdivision régionale , je pense que c'est de faire des event live un peu partout en europe. il y aura 2 split de super league sinon quid du MSI?
Goin le 06/09/2017 à 11:1506 Sep 2017 à 11h15#19
Ce commentaire a été masqué, cliquez ici pour l'afficher
haki360 le 06/09/2017 à 11:3306 Sep 2017 à 11h33#20 Edité par haki360 le 06/09/2017 à 11:35
Cela permettra aussi de solutionner le sujet épineux des droits de retransmission et de la publicité. Des compétitions "nationale" où la langue comprise est facilement identifiable, ça permettra d'augmenter les revenus.

Un event Londres vs Paris vs Berlin vs Barcelone pourrait également voir le jour histoire que les fanboi mesurent qui a le plus gros epenis.

Vidéos

Suivez nous
- HAUT DE PAGE