Accueil Apple Android
csgo

Et si kioShiMa était vraiment « the problem » ?

Par CBZ le 23/11/2017 à 18:06

Pas toujours chanceux lors de l’ensemble de ses aventures au sein des diverses équipes qu’il a connues, le joueur français est dorénavant reconnu sous l’appellation « the problem » et ce depuis son kick chez Team EnVyUs… Et si la malchance n’avait pas été le principal facteur de toutes ces mésaventures ? À l'occasion des WESG où il remplacera le joueur belge ScreaM chez ces mêmes EnVyUs, retour sur son épopée hexagonale...

 

Histoire d’un parcours atypique

 

Issu du jeu Couter-Strike 1.6 contrairement à la majeure partie de ses anciens coéquipiers, Fabien "kioShiMa" Fiey déboule sur CS:GO avec l’équipe Clan-Mystik en 2013. Le joueur montre rapidement les signes d’un joueur taillé pour le top mondial, notamment avec sa victoire aux ESWC 2013 face aux VeryGames de Kevin "Ex6TenZ" Droolans, dominateurs de l’époque.

En 2014, après avoir joué chez Epsilon durant un court laps de temps, le voilà recruté par Team-LDLC aux côtés de Richard "shox" Papillon, Nathan "NBK-" Schmitt, Edouard "SmithZz" Dubourdeaux et Vincent "Happy" Cervoni. L'équipe passe les paliers un à un, puis arrive au sommet fin novembre 2014 durant le major à la Dreamhack Winter 2014 où les Français s'imposent face aux NiP sur la terre de ces derniers : la Suède.

 

Résultat de recherche d'images pour

Le palmarès de kio n'aura pas mis bien longtemps à s'agrandir

 

Peu de temps plus tard, l'équipe remporte la seule et unique édition des X-Games qui aura lieu sur CS:GO et signera chez EnVyUs pour passer dans la dimension au-dessus, côté salaire évidemment, mais aussi côté organisation. Au sein de la structure américaine, les choses ne se passent pas comme prévu et y remédier, le fameux duo Shox-SmithZz s'en va et fait place au binôme tout aussi talentueux : KennyS-apeX. Comme auparavant, l'équipe monte les échelons un à un avant d'être sacrée au major de Cluj-Napoca 2015.

 

La période suivant ce major est toute aussi dure à relater aussi bien pour les joueurs que pour les fans : malgré quelques bonnes opérations à souligner, l'équipe EnVyUs, connue pour sa fougue et son appétit, n’y arrive plus et enchaîne les contre-performances. Le mois de mars 2016 leur est fatal et donne lieu au départ de "kio", écarté par ses coéquipiers pour changer la dynamique. La première raison évoquée était le manque d'envie de kioShiMa au sein d'une équipe où l'ambiance n'était plus au beau fixe. La mise à l'écart est largement médiatisée par les sites spécialisés et la communauté se range en grande majorité du côté de Fabien "kioShiMa" Fiey. L'affaire prend de l'ampleur surtout quand son remplaçant est annoncé, Timothée "DEVIL" Démolon, inconnu aux yeux de la planète hormis en France, les fans ne comprennent pas ce recrutement censé combler au départ du joueur de 23 ans. Le mois d'après, Fabien Fiey signera finalement chez FaZe Clan qui était à la recherche d'un nouveau rifle pour remplacer Mikail "Maikelele" Bill.

 

Chez FaZe, même si l'équipe semble être un alliage parfait de joueurs talentueux, les résultats se font attendre et l'équipe européenne ne fait plus peur à personne. Il faut attendre l'arrivée de leader ingame karrigan courant 2017 pour enfin voir les joueurs s'imposer dans une lan au cashprize majeur : La StarLadder i-League StarSeries Season 3. Cela restera comme étant le seul titre majeur remporté par kioShiMa avec la structure américaine. Peu de temps après cette victoire, les hommes de Finn "karrigan" Andersen s'inclinent en finale des ECS saison 3 face aux SK Gaming. Logiquement attendus par tous au major PGL de Cracovie, parfois mêmes cités comme favoris, les protégés de RobbaN ne passent finalement pas la première phase de l'évènement et terminent sur un top 15-16 ô combien décevant. Conséquence indirecte de cet échec : kioShiMa est écarté pour la deuxième fois en deux ans d'une top-team au profit, cette fois-ci, d'Olof "olofmeister" Kajbjer Gustafsson.

 

Une question d'attitude ?...

 

S'il est difficile de diagnostiquer avec précision différentes équipes afin de connaître le comportement de chaque joueur, il est pourtant possible de déceler certains aspects négatifs comme lorsque Vincent "Happy" Cervoni avait répondu à quelques questions pour nos confrères de fragbite :

 

Tout d'abord, il est important de connaître le contexte, car quand cela est arrivé, je n'étais pas le LIG d'EnVyUs. Nous avions de vrais problèmes avec kio, il ne jouait pas autant que nous et ne jouait donc pas si bien que ça. Les problèmes au sein de l'équipe nous ont forcés à en attendre davantage de sa part. Cela a créé diverses tensions au sein de l'équipe. Comme vous avez sûrement pu le voir, il n'était pas à l'aise avec notre communication ainsi que dans ses relations avec nous...

 

http://i.giphy.com/LfQT4pZfCInYY.gif

Hum...

 

Ceci appuyant cela, kioShiMa s'est livré au journal L'équipe alors qu'il était chez FaZe et ce juste avant le major PGL de Cracovie 2017 :

 

La période de ma séparation avec EnVy, je l'avais planifiée. Je savais que mon temps était compté, je perdais l'envie de jouer et ma motivation à cause de problèmes internes. Les seuls moments de doute que j'ai eus concernaient ma future destination, puisque j'avais des propositions pour jouer en Europe ou en Amérique. Je pense que ce changement m'a redonné un boost de motivation et surtout j'ai pu élargir mes compétences linguistiques, apprendre sur les cultures d'autres pays... Des choses qui ne m'auraient pas forcément intéressé si tout ceci ne s'était pas produit. Aujourd'hui je suis une personne plus complète dans et hors du jeu.

 

Son départ auprès d'EnVyUs aurait donc eu lieu à cause d'une perte de motivation et cela aurait provoqué une perte d'implication au sein des Boys in Blue. Si ces facteurs ont joué dans son départ de la structure américaine, il semblerait que pour son éviction chez FaZe les causes n'aient pas été bien différentes.

 

... ou de skill ?


L'intéressé avouait il y a quelques semaines de cela chez VaKarM qu'une nouvelle "chose" venait de se briser juste avant le major de Cracovie. S’il n'est pas le seul a avoir été écarté par FaZe puisqu'Aleksi "allu" Jalli est lui aussi parti à la même période, il faut dès lors se pencher sur les scoreboard pour essayer d'en savoir plus :

 

 

 

Voici les scoreboards des 3 uniques matchs joués et perdus par FaZe lors du major PGL (HLTV)

 

Hormis Karrigan qui est le leader in game de l'équipe et qui ne peut que trop rarement prétendre à faire de meilleurs scores, le joueur français reste en fond de classement. Il serait maladroit de juger les performances de kioshima à la seule vue du scoreboard, étant un joueur riffle au rôle majoritairement passif, il est donc très rare de le voir truster le haut du tableau.

 

 

Cependant, en comparaison, nous avons ci-dessus le scoreboard de la finale FaZe - Astralis du tournoi StarSeries S3, seule compétition majeure remportée sous l'ère kioShiMa. Lors de ce match, Fabien était parvenu à faire la différence dans un grand match. Cette comparaison permet de contraster l'analyse précédente et prouve en quelque sorte que le rifler n'hésitait pas à prendre les devants, comme ici face aux Danois. Les scoreboards étant insuffisants pour notre analyse, nous allons donc avoir besoin d'une nouvelle infographie, de nouveau proposée par HLTV lors du major de Cracovie :

 

 Moyenne du "performance rating" de kio lors de ce major : 0.61

 

Ci-dessus, nous avons donc le "performance rating" de chaque joueur, et ce, pour les trois matchs joués durant le major. Rappelons-le, ce performance rating 2.0 mis en place par HLTV est un savant mélange de facteurs débouchant sur une notation très efficace. Cette note s'étalant de 0 à 2 prend donc en compte : les dégâts infligés, les ouvertures réalisées, les victoires en situation de clutchs, le nombre de décès, mais aussi le pourcentage de rounds joués en ayant survécu (et bien d'autres facteurs mesurant l'impact du joueur sur la game). Bis repetita ici, le rifler truste le bas du tableau et laisse cette fois-ci percevoir sa fébrilité. L'état d'esprit de l'équipe FaZe à ce moment-là est clairement incompréhensible, alors qu'ils venaient juste de remporter leur premier tournoi de haut niveau lors de la StarLadder. Si quelque chose s'était brisée comme à l'époque chez EnVyUs, c'est une nouvelle fois le Français qui en fait les frais et qui se retrouve dos au mur.

 

Pour ne pas prendre l'exemple d'un seul tournoi, voici trois matchs différents (dont deux défaites en finale) où nous pouvons constater la valeur étalon du Français qui obtient les meilleures notes lors du major de Krakow.

 

Performance rating des FaZe de la finale perdue en ECS S3 face à SK :

 

 

Performance rating des FaZe de la finale perdue des IEM Sydney face à SK :

 

 

Performance rating des FaZe face aux G2 en quarts de la StarSeries S3 :

 

 

 

Le skill global n'est donc pas à remettre en cause, tous savent de quoi est capable l'ex-EnvyUs mais il semblerait bel et bien qu'une problématique interne se soit ajoutée avant le major, et une nouvelle fois, les performances de kio en ont payé le prix fort.

 

Mais où est donc le problème ?

 

kioShiMa s'est longtemps amusé de sa situation vis-à-vis des équipes françaises et a toujours su capitaliser sur son image auprès de sa communauté. Si son talent n'est évidemment pas à remettre en cause, il s'avérerait que ses différentes mésaventures présentent, vues de l'extérieur, un problème récurrent dans des équipes aux égos bien particuliers. Pour chaque départ, l'ambiance au sein de chaque équipe n'était pas au beau fixe et a, à chaque fois, laissé place au doute et à la mésentente. La question se pose pour kio, car à deux reprises, et toujours dans des équipes du top 5 mondial, le joueur français n'a pas su conserver sa place dans l'effectif.

 

Si certains voient encore en Fabien "kioShiMa" Fiey comme le mal-aimé de la scène française, il serait dommage de croire que les protagonistes de ces mises à l'écart soient incontestables. Fabien n'est sûrement pas exempt de tout reproche, mais que dire de ses coéquipiers ?

 

Son éviction de chez EnVyUs reposait davantage sur une décision de ses coéquipiers, au terme d'une période de mal-être qui aura finalement eu raison de lui. En comparaison, chez FaZe, le joueur français n'a pas quitté l'organisation sur décision de ses coéquipiers (même s'il est certain que ces derniers aient étés consultés), mais bel et bien après un choix effectué par les managers du clan américain. Si à chaque changement d'équipe, l'arrivée de kio fut un apport d'expérience non négligeable, il faut aussi analyser l'aspect psychologique de la problématique qui semblerait être un facteur déterminant pour ce qui est du bien-être du joueur au sein de ses formations futures. Apprécié pour son haut niveau de jeu et ses qualités de joueur incisif capable de renverser un match à lui seul, le natif de Dunkerque devra aussi prouver, à l'avenir, qu'il est capable de s'engager sur le long terme dans un cinq de niveau mondial et se focaliser sur une seule et unique chose : son jeu.

 

[Release] Counter-Strike: Global Offensive update for 1/13 ...

 

 

La motivation de chaque joueur est un élément de gestion à part entière dans le sport et l'esport de haut niveau, comme cité par le spécialiste J.J Menuet : «  Tout le monde s'accorde maintenant pour dire qu'à valeur physique et technique équivalente, un mental de haut niveau différencie le champion du simple sportif. Il est toutefois difficile d'évaluer la part du mental dans la performance, mais elle est souvent prépondérante […] ». 

 

C'est un fait : dans un sport d'équipe, ou dans un jeu coopératif, être à l'aise avec ses coéquipiers facilite grandement les performances. Mais n'oublions pas une chose, chaque équipe est composée d'individus différents pour qui les humeurs, les personnalités, et les objectifs peuvent diverger. C'est en ça que repose le vrai intérêt de la dimension psychologique : un joueur doit rester déterminé dans sa quête de victoire et peu importe les péripéties à laquelle il fera face.

 

Infos Rédacteur

Prénom : Loïc

Nom : Dgm

Ville : Nîmes

Twitter : Twitter

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Partage

bamiiii2c le 23/11/2017 à 18:2023 Nov 2017 à 18h20#1
Je vois pas trop l'interet de cet article..
Denehys le 23/11/2017 à 18:2523 Nov 2017 à 18h25#2 Edité par Denehys le 23/11/2017 à 18:32
RAS j'ai trouvé la réponse.
nollan9 le 23/11/2017 à 18:4823 Nov 2017 à 18h48#3 Edité par nollan9 le 23/11/2017 à 18:49
Parler des statistique est pertinent, même s'il ne faut pas juger la qualité d'un joueur que par rapport à ça, mais il aurait vraiment fallu approfondir le sujet. Au lieu de ne parler de ses stats que sur quelques matchs par-ci par-là, il aurait fallu les analyser sur chaque grosse compet. Pas besoin de les avoir pour chaque match de chaque event, mais faire ressortir ses stats en phase de poule et playoff sur chaque event T1 pourrait être une bonne base de statistiques.
CBZ le 23/11/2017 à 19:2323 Nov 2017 à 19h23#4
En réponse a #3"Parler des statistique est pertinent, même s'il ne faut pas juger la qualité d'un joueur que par rapport à ça, mais il aurait vraiment fallu approfondir le sujet" Où as-tu lu que je ne jugeais kio que par les stats ? C'est pas du tout l'idée de l'article ...
Elise le 23/11/2017 à 20:2323 Nov 2017 à 20h23#5 Edité par Elise le 23/11/2017 à 21:07
En réponse a #4Nan mais ton titre d'article et ta conclusion c'est en aucun cas de la réserve . C'est bien un jugement ta conclusion . (un joueur "doit" rester déterminé ) selon le commandement du saint esprit de cs go.
bamiiii2c le 23/11/2017 à 20:3523 Nov 2017 à 20h35#6 Edité par bamiiii2c le 23/11/2017 à 20:58
En réponse a #5Voilà, à part cassé du sucre sur le dos de Kio , cet article ne sert à rien
CBZ le 23/11/2017 à 21:5123 Nov 2017 à 21h51#7
En réponse a #6Un peu déçu de ce genre de retour qui n'est en aucun cas véridique et peu constructif, mais bon, j'en tire des leçons ...
bamiiii2c le 23/11/2017 à 21:5223 Nov 2017 à 21h52#8
En réponse a #7Bah pas constructif mais toi explique nous l’interet De cet article alors
CBZ le 23/11/2017 à 22:0023 Nov 2017 à 22h00#9
En réponse a #8Mettre en lumière les problématiques rencontrées par kio lors de ses dernières aventures ... Pour être franc, je m'attendais à ce type de réactions. Et je voulais les éviter à tout prix. Ca n'a pas été le cas. J'ai fais de mon mieux, je ne regrette rien. To be continued ...
Rivaliti le 23/11/2017 à 22:0323 Nov 2017 à 22h03#10
Un fan brusqué, à tous les coups.
Bob Morane le 23/11/2017 à 22:0623 Nov 2017 à 22h06#11
je... ouais nan pas mieux, j'avoue honnêtement que je comprends pas non plus quel est l'optique de l'article.
PuPeT M@SteR le 23/11/2017 à 22:3123 Nov 2017 à 22h31#12 Edité par PuPeT M@SteR le 23/11/2017 à 22:34
C'est une "analyse" (si on peut parler d'analyse) beaucoup trop superficielle pour apporter quoi que ce soit d'intéressant : quels étaient ses rôles dans les différentes équipes (même le système HLTV ne permet pas de comparer un support, un ouvreur ou un rifle seconde lame), est ce qu'il dépannait sur chaque position ou est ce qu'il jouait ses mains, et ce qu'il participait au lead et aux calls.

Franchement ton article n'apporte rien, d'ou la difficulté à voir ou tu veux en venir et à quoi il sert. Tu sous entend qu'il a pas de mental parce que tu vois pas quoi dire d'autre mais t'en sais absolument que dalle en fait. Ou qu'il arrive pas à s'entendre avec ses mates mais Faze on sait tous que c'est l'usine à joueur et que la camaraderie n'intervient pas dans le calcul de te garder ou pas et les français on sait tous qu'à 90% c'est des mecs avec un égo surdimensionné qui ont tous passé leur carrière à se planter des coups de couteaux dans le dos les uns les autres et à se prendre la tête donc je vois pas en quoi ce serait plus sa faute qu'un autre.

Tout un article d'analyses foireuses pour dire "ah bah on sait pas trop mais si ça se trouve c'est ça". Ouais ok.
Elise le 23/11/2017 à 22:3323 Nov 2017 à 22h33#13
En réponse a #9Je pense que c'est la formulation de ta conclusion qui est maladroite . Ajoutes y peut-être une note optimiste pour la suite de sa carrière . Parce que là , ta dernière phrase est limite comme une loi de cs go que tu édictes . Ca sonne chelou , en plus on ne sait strictement rien de ces kicks et je dirais ( ca n'avance que moi ) le témoignage de happy sur l'histoire est loin d'être objectif je pense qu'il est le principal artisan de son kick justement. Et quand on voit comment le shuffle s'est déroulé et qu'il a été mis sur le banc (happy ) je pense que c'est pas un hasard . C'est juste ma théorie . Il est peut être très cool mais j'ai déjà écouté plusieurs game des ex env sur ts et il semble très envahissant et même agaçant . ( genre il dit de jouer save a ses mates mais il est le premier a greed et a se donné ) .
bamiiii2c le 23/11/2017 à 23:0423 Nov 2017 à 23h04#14
En réponse a #10Un fan brusqué car je critique un article sans queue ni tête ? et toi a part le sucer en disant de la merde tu fais quoi ?
Yunyuns le 23/11/2017 à 23:0923 Nov 2017 à 23h09#15
Sinon vous pouvez aussi rester civils et simplement dire que vous n'êtes pas d'accord...
VinceVibe le 23/11/2017 à 23:3023 Nov 2017 à 23h30#16
KioshimaAa
CBZ le 23/11/2017 à 23:3423 Nov 2017 à 23h34#17
En réponse a #12Pas d'accord avec toi, mais je respecte ton avis. ça ne peut pas plaire à tout le monde :)
Rivaliti le 24/11/2017 à 01:5524 Nov 2017 à 01h55#18
En réponse a #14"sucer" Ah ouais le niveau du mec, tu dois être sacrément vexé, pauvre petit bonhomme. :)
Rivaliti le 24/11/2017 à 01:5824 Nov 2017 à 01h58#19
En réponse a #18Développe et dit pourquoi tu n'es pas d'accord, il a prit le temps de te donner un opinion détaillé ça mérite une réponse plus complète selon moi
CBZ le 24/11/2017 à 09:1624 Nov 2017 à 09h16#20 Edité par CBZ le 24/11/2017 à 09:20
En réponse a #19Mon "dossier" donne mon point de vue sur la question et ouvre un axe de réflexion, si ses seuls arguments sont " les français on sait tous qu'à 90% c'est des mecs avec un égo surdimensionné qui ont tous passé leur carrière à se planter des coups de couteaux" : Non, je ne suis pas d'accord, car (d'après moi) c'est faux. Et "on sait tous que [FaZe] c'est l'usine à joueur et que la camaraderie n'intervient pas dans le calcul de te garder ou pas" : Non, je ne suis pas d'accord, car (d'après moi) c'est faux. Je vous laisse également vous rendre sur un site de la concurrence pour visionner la dernière interview de kio qui est très intéressante, elle complète très bien cet article.
Autre point : la vulgarité de certains commentaires me laisse pantois, je ne rentrerais pas dans ce jeu-là.

Vidéos

NEW NEW NEW NEW
Suivez nous
- HAUT DE PAGE