Accueil
ow

Le rôle de Reinhardt détaillé par les pros

Par SrT le 19/01/2017 à 19:00

reinhardt

Dans Overwatch, la meta change régulièrement et de nouveaux héros sont mis en lumière, tandis que d'autres se retrouvent rangés au placard. Mais il y en a également certains qui résistent encore et toujours à chaque changement, des personnages actuellement immuables. Nous vous proposons dans cet article d'étudier en détail l'un d'eux, appuyés par 4 interviews croisées de ceux qui font partie des meilleurs joueurs du monde sur le dit-héros. Focus sur Reinhardt.

 

 

Note : certains termes techniques sont suivis d'une étoile *, vous pouvez les retrouver au besoin dans le lexique en fin de dossier.

 

Les joueurs mis en lumière 

 

Dans cette étude nous revenons sur la position de Reinhardt au sein de la meta actuelle, dite meta tank. Présentons tout d'abord les joueurs qui ont bien voulu répondre à nos questions ; ils sont tous main Reinhardt dans leur équipe respective.

 

Raymond "Kolsti" Tea

Ex Gamers Origin

kolsti

 

 

Jonathan "Reinforce" Larsson

Actuellement Misfits

reinforce

 

 

       

Bastien "SuperPlouk" Klau

Actuellement Luminosity

294px-SuperPlouk

 

 

Félix "xQc" Lengyel

Actuellement Denial

xqc

 

 

 

 

 

1 - Le rôle d'un tank dans Overwatch

 

Dans tous les jeux mettant en avant la "trinité", c'est à dire le triple combo DPS/Tank/Support, le rôle du tank est de faire tampon sur un maximum de dégats pour protéger ses coéquipiers. Pour cela, il est souvent le premier à entrer dans la mêlée et se positionner entre l'équipe adverse et sa propre équipe.

 

 Overwatch-Bastion-UltimateNon, ceci n'est pas un tank ! 

 

 

Dans Overwatch, son travail concret, afin d'atteindre cet objectif, est de contrôler l'équipe ennemie et de "créer de l'espace". Il doit déranger la défense ennemie afin de rendre les cibles prioritaires accessibles et éliminer un maximum de compétences ennemies, comme l'indique Kolsti : « ils servent plus souvent de contrôle ou pour créer de l’espace durant le combat (forcer des CDs ennemis sur ma charge, perte de position, me replacer afin de mieux rentabiliser mon shield) ».

 

À ce sujet, Reinforce évoque la capacité particulière de NiP à parfaire ce rôle : « C'est quelque chose que les Ninjas in Pyjamas font extrêmement bien. Ils laissent quelqu'un comme Fragi créer un maximum d'espace et faire un maximum de dégâts tout en le gardant en vie de manière prioritaire ».

 

Parmi les tanks, Reinhardt est unique de par sa capacité de shield, qui n'est égalée par aucun autre héros. C'est ce qui le rend si important et actuellement irremplaçable dans une composition. Mais avec cette capacité vient son lot de mécaniques et la gestion du pool de HP* du shield (2000) est un "mindgame" à elle seule.

 

2 - Gestion du shield

 

Dans la meta actuelle, le bouclier est une cible constante de dégâts et le garder constamment déployé est une utopie. Son rôle principal est donc de bloquer les capacités clés de l'équipe ennemie. Kolsti nous liste quelques unes des capacités prioritaires à gérer, « faire toujours attention aux key-abilities (hook, sleep dart, zarya bubble…) », auxquelles nous pourrions facilement ajouter la grenade de Ana. Mais il est également extrêmement puissant pour empêcher le heal ennemi, en se positionnant entre une Ana et le reste de son équipe, par exemple.

 

Son autre utilité principale est de contrer l'ultime de son homonyme, le Reinhardt ennemi. Un bon Reinhardt saura adapter son comportement si il pense que son adversaire a sa capacité ultime disponible. En effet, le shield est la capacité la plus efficace pour contrer ce dernier, puisqu'il l'annule complètement dans toute la zone derrière le bouclier. Le travail de Reinhardt est de savoir ou détecter si l'ennemi possède son ultime, comme nous l'indique Reinforce : « On essaie de toujours savoir où il en est. Parfois, c'est évident et d'autres fois c'est plus compliqué par rapport au nombre de frappes de feu qu'il a lancé » . La frappe de feu est le builder* principal pour l'ultime de Reinhardt et le nombre de cibles touchées est un facteur du pourcentage gagné. Il est donc parfois difficile de garder une trace exacte de la performance des frappes de feu du Reinhardt ennemi.

Mais Reinforce continue en nous indiquant que « beaucoup de Reinhardt changent énormément leur gameplay en fonction de leur ultime et je le change également beaucoup si ils l'ont ». Dans le cas où le Reinhardt n'a pas pu suivre précisément la charge de l'ultime adverse, il a pour rôle de détecter ce changement de comportement afin d'adapter son propre gameplay.

 

TOUJOURS garder au moins 500-700 de shield pour constest le KD*, tempo la recharge du shield avec l’environnement/les autres capacités tout en gagnant du terrain et en appliquant une pression similaire à l’équipe ennemie. Faire attention aux key-abilties.

Kolsti, ex main Reinhardt des Gamers Origin

 

 

xQc nous fait une démonstration d'un magnifique bait* ultime

 

 

Malgré les différentes attitudes agressives des Reinhardt dans la meta actuelle, le bouclier vient régulièrement à se briser, ou à être si faible que cela laisse une opportunité d'attaque pour l'équipe adverse. Ce cas se produit notamment très régulièrement en défense, et ce que Kolsti appelle la "Shield War" va très souvent rythmer la partie. En effet, les HP du bouclier peuvent être visualisés comme un sablier du temps restant avant de pouvoir engager / de se faire engager et Reinforce ajoute que chez Misfits « j'indique lorsque mon bouclier est bas en vie et nous essayons de trouver aussi rapidement que possible une manière d'ouvrir la bataille ». 

bouclier

A force il finira bien par se briser !

 

 

Puisque cette guerre de bouclier est si importante, les équipes professionnelles ont du trouver la meilleure façon de le détruire au plus vite. Le problème majeur pour atteindre cet objectif est la présence actuelle régulière de D.Va (suite à son buff) pour bloquer tous les projectiles et ainsi temporiser le bouclier du Reinhardt. C'est d'ailleurs, comme l'indique Kolsti, un des facteurs principaux de l'apparition de Zarya dans les compositions à 4 tanks : «  Il ne fond pas instantanément à cause d’un facteur : D.VA Matrix qui bloque tous les projectiles. Les seuls coups qui peuvent poncer le reinhardt sont : les melees hits, le hook de Roadhog et Zarya, d’où les compos 4 tanks avec Zarya pour faire tomber le Reinhardt. »

 

Le dernier point important dans la gestion du bouclier est la protection relative de ses coéquipiers vis à vis du poke* ennemi. Du fait de toutes les mécaniques introduites jusqu'ici dans cet article, le shield de Reinhardt se doit donc de rester en vie le plus possible pour contrer les capacités clés et par conséquent d'être un maximum abaissé. Il convient donc de préciser que ce sont les alliés qui doivent s'adapter au bouclier et non le Reinhardt qui doit protéger ses alliés du poke, point sur lequel Reinforce insiste : « Je ne mets que très rarement mon bouclier pour prendre du spam, je l'utilise pour empêcher des capacités de nous atteindre ou empêcher le heal ennemi, plutôt comme un utilitaire que comme une protection. Mes coéquipiers sont conscients de cela et ils ne comptent pas sur le fait que mon bouclier les protège régulièrement. ».

 

 

3 - Engager

 

Lorsque son propre bouclier est sur le point de tomber, ou lorsque celui de l'équipe ennemie l'est, il est alors temps d'engager le combat. Si ce n'est pas toujours le rôle de Reinhardt d'engager, concentrons-nous ici sur ses possibilités.

 

Bien évidemment la capacité qui nous vient à l'esprit lorsque l'on pense à un Reinhardt qui engage, c'est sa charge. Il est important de noter que tous les tanks interrogés pensent que Reinhardt doit décider de ses charges, sur des opportunités, et non se faire lead par son équipe sur ce point. Il va donc être amené à engager des combats de sa propre initiative avec sa charge, que son équipe devra suivre, comme dans l'équipe de Kolsti : « chez GamersOrigin les pins/counters-pins* sont de mon initiative. Lorsque je pin en phase d’engage, cela veut dire que toute l’attention de la team doit être vers moi afin de m’assist et d’assit kill la cible potentiellement pinned si c’est un TANK (impossible à one shot) ».

 

reinforce-tips

Reinforce a démarré l'écriture de ses 10 commandements

 

xQc est un Reinhardt très agressif. Il nous partage ici un exemple intéressant d'opportunité de charge dans une partie : « Si le Reinhardt ennemi effectue des tricks* pour maintenir la vie de son bouclier, il risque de se faire poke ce qui va directement impacter mes décisions pour le charger. En effet, un Reinhardt à 300 de vie mourra de ma charge ». Il ajoute « J'aime faire de longues charges agressives lorsque j'ai une Zarya pour me mettre un bouclier, autrement je ne fais que des charges opportunistes à courte portée. ».

 

 

4 - Le mind game

 

Lorsque l'on regarde de plus près les comportements des Reinhardt en partie de haut niveau, cela devient vite passionnant. Leur gameplay est un immense mind game dans lequel il faut à la fois bait* les capacités ennemies, puis les contrer, tout en empêchant le Reinhardt adverse de développer son jeu.

 

En ajoutant ce rôle au facteur d'économie du shield, il convient actuellement aux Reinhardt de jouer énormément avec les coups de marteau. « De cette manière on est capable de bait des capacités ennemis, principalement la grenade de Ana, quand il n’y a plus de hook on met des coups et on en prend, tout dépend du moment mais si en vérité le Reinhardt fond sans son shield, mettre un coup de marteau ou 2 laisse quand même le temps de remettre son shield et de bloquer les dégats qui pourraient tuer en attendant de se faire remonter » nous indique Superplouk.

 

Si c'est un excellent moyen pour bait des capacités ennemies, il est également efficace pour continuer d'empêcher le Reinhardt adverse de développer son jeu, ce que Reinforce nous explique : « Sans le hook du Roadhog c'est très dur de gérer un Reinhardt simplement en swing (ndlr : comprendre "donnant des coups de marteau") à cause du heal de Ana et parce que le Reinhardt ennemi est repoussé sur le côté par le marteau, ce qui lui rend difficile l'opportunité d'une belle charge ou même d'un bon ultime. » xQc ajoute que « sauter en avançant est un bon moyen de ne pas prendre la charge du Reinhardt ennemi, car cela rend le comportement de votre hitbox différent ».

 

reinforce-stats

Qui a dit qu'un Reinhardt ne tuait pas? (feat. Lanfeust sur son main)

 

Le gameplay de Reinhardt est donc un savant mélange entre agressivité, mind game, réactivité aux capacités ennemies et économie du bouclier.

 

 

5 - La communication

 

Il convient alors de se questionner sur la place de la communication dans ce gameplay très riche et complexe, demandant une très forte concentration.

 

Dans les équipes de très haut niveau, la communication du Reinhardt s'organise autour de 3 axes systématiques, et 1 axe optionnel.

 

L'ultime adverse 

C'est un concept qui s'applique à tous les héros, le Reinhardt doit suivre la charge de l'ultime du Reinhardt opposé, ce que généralise Kolsti : « En général, chaque personne time/estime l’ulti de son vis-à-vis ». L'information est donnée pendant les temps morts et permet à chacun de s'y préparer. Elle peut également être rappelée en cours de combat.

 

Les points de vie du bouclier

Il convient d'informer ses coéquipiers des points de vie du bouclier, afin que ces derniers se préparent à protéger leur Rein et/ou à reculer. Superplouk a divisé cette information en deux phases cruciales : « c’est toujours très important de tenir au courant son équipe de l’état de son shield : j’utilise les mots "shield half" quand il est à la moitié et "shield low" quand le shield est aux alentours de 500. »

 

La charge

Si nous avons vu que la charge est à l'initiative du Reinhardt, il convient tout de même de l'annoncer afin de se faire aider, voir même de la préparer, à l'image de Gamers Origin avec Kolsti : « sous forme de question "Est-ce que je peux pin ?" afin de savoir si mes alliés ont ou pas leurs CDs offensifs/défensifs (Grenade d’Ana, Shield de Zarya, Matrice de DVA, Speed Boost de Lucio, Hook de Roadhog) ».

 

[Optionnel] Le déplacement du groupe

Les équipes qui nous ont répondu ont un fonctionnement bien différent au sujet du lead. Chez l'une il y a un leader qui prend pendant la partie les décisions relatives au déplacement du groupe, c'est le cas chez LG avec Superplouk : « Les directives de déplacements sont données par le lead avant les fights la plupart du temps, pendant les temps morts on se met d’accord sur un plan de jeu, les autres se contentent de suivre mes déplacements et sur un call la personne qui est censée engager le fight se lance. » .

 

communication

Gardez bien le Reinhardt en vue !

 

 

Chez d'autres, ce rôle est laissé au Reinhardt afin de mener son équipe derrière son shield, comme dans l'équipe de Kolsti : « j’essaye de déplacer le pack afin qu’il soit toujours derrière mon shield et qu’on puisse avoir une position avantageuse ».

Et il reste encore les équipes comme Misfits, chez qui le lead est globalisé à l'équipe selon Reinforce : « Ce type d'information et de directive est quelque chose chez Misfits qui est laissé à la charge de tous ».

 

Alors désolés, pas de bonne recette de ce côté !

 

  

6 - Et sans Reinhardt? 

 

Reinhardt semble donc être un must-have, mais des équipes comme Misfits ou Rogue ont tenté dans les dernières compétitions de sortir du lot en employant de toutes nouvelles compositions à base de 3 dps, 1 tank et 2 supports. Kolsti revient avec nous sur sa vision de ces compositions : « Ana est-elle un must-have ? Dans l’état actuel de la méta oui c’est un must-have. Zen + Lucio ne sont pas capables de tenir en vie 3/4 tanks. Après il existe des outliers*, comme Misfits, qui ont abusés de leurs skills individuels pour jouer une méta qui leur est propre et que je qualifie de " SuperBombe " à base de Zen/Lucio/3 flexs/1 tank. Le problème dans ce genre de composition est qu’il est nécessaire " d’outskill* " et " d’outmacro* " des teams de même niveau et nécessite un teamplay et une communication gigantesque. La moindre erreur est fatale, car ce genre de composition est comme une machine bien huilée, un engrenage qui saute et c’est toute la machine qui est arrêtée. Pourquoi se faire " chier " à jouer des compositions " skilled " alors que la simplicité (3 ou 4 tanks) demande " simplement " du teamplay et de la comm ? »

 

Avec les patchs réguliers de Blizzard sur son jeu et les changements de meta effectués jusqu'ici, il n'est pas impossible de voir une nouvelle fois cette dernière évoluer prochainement. Et si les nouvelles compositions 3 dps semblent plus difficiles à jouer aujourd'hui, elles seront peut-être centrales dans un avenir proche. Ou pas, mais au moins elles ont le mérite d'exister pour la qualité du spectacle qu'elle peuvent nous procurer !

 

N'hésitez pas à lire les interviews complètes en pages suivantes, elles apportent de nombreux autres éléments de réponse, et parcourent des sujets moins "haut niveau", tels que l'adaptation à des coéquipiers de moins bon niveau en ranked, le travail de heal de Ana et bien d'autres !

 

 

Merci à Lms pour les traductions et Aelina pour la relecture

 

Partage

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Infos Rédacteur

Prénom : Renaud

Nom : F.

Ville : SQY

nasste le 19/01/2017 à 19:3819 Jan 2017 à 19h38#1
Super article !
cr1nel le 19/01/2017 à 19:3819 Jan 2017 à 19h38#2
Wahou j'ai pas tout lu mais franchement ça a l'air super!
Merci à toi !

Vidéos

NEW
Suivez nous
- HAUT DE PAGE