Accueil Apple Android
csgo

Pourquoi les femmes sont moins fortes ?

Par SrT le 09/11/2014 à 14:15

une-femme-et-un-homme-10735048sswwj

On s'attaque ici à un sujet qui peut sembler délicat, partant du constat que ce dernier déchaine les foules en commentaires bien souvent erronnés voire parfois criticables d'un point de vue déontologique. L'objectif de ce papier n'est pas de clore le débât mais de démontrer que ce dernier n'a tout simplement pas lieu d'exister. Les femmes sont-elles réellement moins fortes que les hommes sur CS ? Ont-elles le droit de participer à des compétitions qui leur sont propres, à l'instar du sport ? D'où vient cette opportunité ?

 

A la rencontre de la communauté

 

Pour démarrer, nous sommes allés à la rencontre de plusieurs personnalités, joueurs/joueuses, spectateur, dirigeants en leur posant à chacun la question suivante : Peux-tu me dire, selon toi, pourquoi les femmes sont moins fortes que les hommes et en quoi les compétitions féminines ont leur place, ou pas ?

 

 

Il y a beaucoup moins de joueuses que de joueurs, donc mathématiquement moins de joueuses fortes, et surtout il y a beaucoup moins d'investissement des joueuses (pas même nombres d'heures). Donc les compétitions féminines sont importantes pour qu'ils puissent y avoir une représentation féminine dans les jeux vidéo. C’est devenu utopique de parler d'équipes mixtes, même si ça resterait la meilleure solution, tout simplement du fait de l'existence encore trop importante d'un regard sexiste sur les joueuses.

NASTY, capitaine 3DMAX et championne du monde en titre

 

 

Il est difficile de nier qu'un fossé beaucoup trop important dans le niveau de jeu existe entre la scène féminine et la scène masculine. Il semblerait que ces messieurs possèdent une capacité de progression et d'évolution beaucoup plus importante et plus rapide que les filles. Selon moi, cette différence peut être due au fait que globalement lorsqu'il s'agit de jeux vidéo, les filles ont une dextérité et une capacité de réfléxion plus faibles. Bien que rien ne soit scientifiquement prouvé, il semble tout de même encore nécessaire et logique de séparer les deux scènes tant la différence de niveau est géante.

bobbY, joueur METATRONE et ex *aAa*

 

 

L'homme et la femme dans le sport et l'esport ne sont pas égaux. L'homme est traditionnellement et depuis des siècles voire des millénaires physiologiquement plus fort que la femme. Dans des disciplines physiques ou qui recquierent des réflexes l'homme est en général avantagé, on ne peut donc pas les comparer aux femmes, d'où la pertinence des tournois féminins.

Martius, Directeur de la structure Elements Gaming

 

 

Les femmes sont nulles, c'est un fait. Je ne comprends pas d'où cela vient et pourquoi elles méritent d'avoir des compétitions exclusives. Après tout, on démarre tous égaux.

Hector, joueur FFA et spectateur assidu

 

 

 

Il est très intéressant de voir que personne n'a la ou les bonnes réponses, et que parfois, le regard porté par la communauté est très négatif simplement par méconnaissance. Nous allons tenter ici de rectifier le tir.

 

 

Le cerveau humain est-il sexué ?

 

capture_vkm_cerveau

Capture d'écran d'un "spécialiste" sur un forum ce mois-ci

 

 

Certaines personnes pensent qu'il est tout à fait normal de distinguer deux compétitions sexuées dans le sport, et non pas dans l'e-sport, sous prétexte de la différence physique entre les deux sexes qui n'interviendrait pas dans un jeu comme CS. FAUX !

 

La notion de physique définit ce qui concerne le corps humain, par opposition au psychisme qui correspond aux aspects conscients et inconscients; la différence du cerveau humain est donc bien une différence physique tout comme peut l'être la taille ou la corpulence. 

 

Si des études tendent à prouver depuis le 19e siècle que le cerveau de l'homme est différent de la femme, nous n'en avons jamais été aussi certains aujourd'hui.

 

 

La taille du cerveau

 

Paul Broca, célèbre anatomiste, déclare en 1861 après avoir constaté une différence moyenne de poids entre le cerveau de l'homme et de la femme :

 

La petitesse relative du cerveau de la femme dépend à la fois de son infériorité physique et de son infériorité intellectuelle

 

 

Mysogines, féministes, ne vous emballez pas trop vite, la relation entre taille du cerveau et intelligence a bien évidemment été démentie. Un exemple souvent repris à ce sujet concerne la comparaison des cerveaux des deux écrivains Anatole France (cerveau de 1kg) et celui de Yvan Tourgueniev (cerveau de 2kg).

 

 

1-s2.0-S0149763413003011-gr3

Etude de Février 2014 sur le poids moyen des cerveaux Hommes/Femmes

 

 

Si dans l'absolu, un cerveau plus gros correspond à un système neuronal plus important et donc une capacité cognitive supérieure, dans la pratique il n'en est rien. En effet, l'intelligence effective dépendrait d'autres facteurs comme "l'allométrie" qui n'est autre qu'une bonne proportion en corpulence et taille du cerveau.

 

Les différences d'activité

 

Mais alors, si le cerveau de l'homme est en moyenne plus gros que celui de la femme, il doit bien y avoir une raison. Tout d'abord, précitée ci-dessus, la raison de la corpulence. Mais au delà de ça, il s'avère que chacune des parties du cerveau est développée différemment chez l'homme ou la femme, provoquant des différences dans nos émotions et nos réactions.

 

1-s2.0-S0149763413003011-gr5

Etude de Février 2014 sur les différences d'activités des cerveaux Hommes-Femmes

 

Rouge : là où la densité de matière grise est supérieure pour la femme

Bleu : là où la densité de matière grise est supérieure pour l'homme 

 

Il existe donc bel et bien d'énormes différences d'activité dans les cerveaux sexués, un critère important dans la différence de poids des deux cerveaux, et entièrement délié d'une notion d'intelligence supérieure ou inférieure.

Nous passons ici sur les noms des zones plus utilisées par l'un ou par l'autre, nous reviendrons plus bas sur les conséquences émotionnelles et réactionnelles d'une telle étude.

 

Les "câblages"

 

Une autre étude de septembre 2013 s'attarde sur la différence de "câblage" dans les deux cerveaux, autrement dit les substances blanches qui connectent entre elles les différentes zones du cerveau.

 

F2.large Etude de septembre 2013 sur un échantillon de 949 personnes

 

Les deux premières figures nous présentent les connexions dans les cerveaux de 428 hommes, les deux du dessous les connexions dans les cerveaux de 521 femmes.

 

Chez l'homme, le câblage est principalement vertical à l'intérieur d'un hémisphère, accélérant ainsi la vitesse de traitement des informations et les tâches liant la perception à l’action.

Chez les femmes, il est cette fois horizontal et transversal, favorisant ainsi le raisonnement et l'intuition, une meilleure intelligence émotionnelle et un niveau de langage supérieur.

 

 

Concrètement, quelles différences scientifiques peut-on en tirer? 

 

 

Homme Femme
- Perception de l'espace
- Repérage tridimensionnel
- Vitesse d'exécution sensorimotrice
- Attention
- Multitâches
- Mémoire des mots et visages
- Cognition sociale

 

Attention, ces données sont des généralités issues d'études sur des échantillons. Si en moyenne, une femme saura mieux gérer le multitâche un et homme arrivera mieux à se repérer dans l'espace, ce n'est pas forcément vrai pour une femme donnée comparée à un homme donné.

Pour imager cela, les hommes sont plus grands que les femmes, ce n'est pas pour cela qu'un homme donné sera toujours plus grand qu'une femme donnée.

 

 

Quelle incidence dans un jeu comme Counter-Strike ?

 

Evidemment, ces données sont une première piste d'explication à la question : "Pourquoi les femmes sont-elles moins fortes que les hommes sur CS ?". En effet, l'homme a l'avantage de très bien percevoir l'espace et la 3D, une notion très importante pour se projeter dans le jeu et anticiper les mouvements ennemis & alliés.

 

D'autre part, la vitesse d'exécution sensorimotrice permet aux hommes d'avoir un lien bien plus rapide entre l'oeil (ce que l'on voit à l'écran) et la main, favorisant ainsi les réflexes et autre flickshots.

 

D'un autre côté, les femmes auraient tendance à avoir une meilleure intelligence sociale et une meilleure cognition, leur permettant potentiellement d'évoluer plus efficacement en groupe. Mais malheureusement dans CS, le niveau d'équipe n'est pas aussi important que le niveau individuel de chaque joueur. Une bonne équipe féminine aurait ainsi de grandes chances de perdre contre un mix masculin composé de 5 grosses individualités qui cliqueraient tout simplement trop vite sur les têtes, même dans une situation désavantageuse.

 

Petit apparté sur la cognition sociale des filles : nous avons eu un joli contre exemple à cet ESWC 2014, où les filles de imG ont participé à une joute contre les filles de Reason à 2h du matin dans la rue; que serait une affirmation sans ses jolis contre-exemples. Est-ce leur éducation et leurs relations qui les ont conduit à une telle réaction, ou l'émotionnel a-t-il pris le pas sur la capacité sociale ? Etaient-elles sous l'emprise d'alcool ou autre substance, expliquant ainsi le blocage de certaines connexions cérébrales ? Passons sur ce sujet désolant !

 

D'autre part, avec les différences de volume dans certaines zones cérébrales, les femmes courent environ deux fois plus de risque que les hommes de souffrir de dépression et de troubles anxieux. Elles sont donc sujettes à un stress supérieur lors de compétitions ou même de matchs officiels contre les hommes, d'autant que le poids de la communauté leur pèse sur la conscience ("on va quand même pas perdre contre des meufs"). Même à l'échelle d'un simple round ou d'une simple mort, leur potentiel émotionnel étant bien plus importants, il leur est important de combattre ce "stress" si néfaste dans le jeu.

 

Suite à son match contre Bad Monkey Gaming en demi finale de l'ESWC 2014, NASTY déclare :

 

A chaque round, je leur disais de bien respirer et de bien se concentrer.

 

NASTY, capitaine des 3DMAX championnes du monde

 

 

 

D'où viennent ces différences et peuvent-elles être inversées ?

 

A l'heure actuelle, les chercheurs ne savent pas encore exactement d'où viennent ces différences dans le cerveau humain. Est-ce écrit dans nos gênes (inné) ou les acquièrent-t-on (acquis) en fonction de composantes sociales et hormonales?

 

Connectome-ados-460x333

Etude de septembre 2013 sur un échantillon de 949 personnes

 

La figure ci-dessus représente l'étude des câblages classées par âge : les enfants (B), les adolescents (C) et les jeunes adultes (D).

Une chose est certaine, le cerveau évolue donc au fil de l'âge dans le sens des études. Mais nous ne savons pas si cette évolution est prévue ou si elle est bel et bien la conséquence d'autres facteurs.

 

Le système hormonal est radicalement différent entre hommes et femmes. Il existe donc probablement des différences induites par l'imprégnation de ces hormones.

 

D'autre part, la société et la culture jouent un rôle majeur dans l'évolution des deux sexes. Les préjugés et l'éducation donnée à un même sujet favoriseront sûrement tout ou partie des capacités sur un jeu vidéo. En France, l'e-sport en est à ses balbutiements en terme d'acceptation sociale. Une femme qui joue plusieurs heures par jour à un jeu vidéo sera probablement encore mal vue. D'autre part, les regroupements sociaux se font bien souvent par sexe et les activités qui en découlent en sont très souvent liées; dans un groupe de 5 amies, il n'est presque pas concevable pour l'une de s'investir dans un jeu vidéo quand les 4 autres vont faire une autre activité plus "classique".

 

Le nombre de femmes qui jouent donc sérieusement dans l'e-sport est par conséquent bien inférieur au nombre d'hommes; et le niveau d'une scène e-sport est très souvent lié à son nombre de personnes impliquées.

 

Cela étant dit, la famille et notamment la fraternité peut jouer un rôle majeur dans l'investissement ou non d'une femme dans l'e-sport. Une femme qui baigne dans un univers d'hommes à la maison, peut potentiellement s'intéresser davantage à leurs activités et y prendre goût.

 

 

Mais alors, est-il possible pour une femme d'acquérir un niveau similaire aux hommes ?

 

Techniquement, c'est possible. Une étude de 2005 démontre que la pratique intensive du piano favorise les liaisons inter-hémisphère du cerveau. Il est donc tout à fait concevable qu'à l'inverse, la pratique intensive de CS pour une femme favorise ses connexions verticales et lui permette ainsi d'avoir autant de compréhension de l'espace et de réflexe "oeil-main" qu'un homme donné.

 

Toujours est-il qu'il leur faudra pour y parvenir plus d'efforts en ce sens et que notre société ne favorise pas un tel comportement.

 

 

Quelles conclusions en tirer ?

 

La société actuelle vise à égaliser les deux sexes quand simultanément des études neurologiques prouvent leur différence. Dès maintenant, il faut à tête reposée comprendre ce qui est ou ce qui n'est pas du sexisme. L'homme et la femme se doivent d'être placés à un même niveau hiérarchique mais pour autant, il est important de comprendre et d'accepter les différences de chacun, forces et faiblesses.

 

Faut-il les empêcher de jouer avec les hommes (compétition mixte) ? 

NON

 

Faut-il leur donner le droit de jouer avec eux ?

OUI

 

Et surtout, les compétitions féminines ont-elles leur place ?

OUI, plus que jamais, c'est une composante de l'égalité des sexes.

 

 

Les conclusions de ce dossier tendent à démontrer que le système compétitif actuel est parfait, avec une compétition mixte et une compétition féminine. Si une fille vient à se démarquer et qu'elle en a l'envie, elle doit pouvoir participer à une ou plusieurs compétitions avec des hommes.

 

Le seul problème actuel à ce sujet (et quel problème !) réside dans la communauté, qui fait preuve de méconnaissance et ainsi déprécie ce qui devrait être naturel et de droit. La communauté et, au sens plus large, la société est un frein à l'épanouissement et la progression de cette scène.

Partage

Liens relatifs

Aucun lien pour cet article

Infos Rédacteur

Prénom : Renaud

Nom : F.

Ville : SQY

FistOr le 09/11/2014 à 14:3309 Nov 2014 à 14h33#1
Le titre est atroce renaud :))

pour parler du contenu, il y a pas mal de formulations maladroites mais la réflexion va vraiment dans le bon sens et, je pense, touche le fond du problème :
il existe certes des différences minimes mais c'est surtout la réaction de la communauté dans sa globalité qui ne permet en aucun cas de favoriser les femmes dans ce milieu. le milieu esportif (comme celui du jeux vidéo imo) est tellement machiste/sexiste/mysogine que ça doit vite en devenir gerbant pour une nana d'essayer de s'impliquer durablement.

pour ça je tire mon chapeau aux biki/izee/torka/nasty/alx/etc qui se sont toujours bien accrochées dans ce milieu des fois bien glauque:))
SGi.Balrog le 09/11/2014 à 14:3509 Nov 2014 à 14h35#2
Parce qu'elles n'ont pas les ballz !
Jun68 le 09/11/2014 à 14:4509 Nov 2014 à 14h45#3
Putain le "Hector" il passe vraiment pour un gros débile doublé d'un beauf d'excellence
Mlord le 09/11/2014 à 14:4909 Nov 2014 à 14h49#4
La cuisine et le jeu vidéo c'est dure à combiner, ça demande beaucoup de temps :s
toncarzzz le 09/11/2014 à 14:4909 Nov 2014 à 14h49#5
C'est beau
DazeL le 09/11/2014 à 14:5109 Nov 2014 à 14h51#6 Edité par DazeL le 09/11/2014 à 14:52
Perso je vais juste reprendre une partie du commentaire de NASTY, qui m'a franchement fait éclater de rire.

"et surtout il y a beaucoup moins d'investissement des joueuses (pas même nombres d'heures).[...] C’est devenu utopique de parler d'équipes mixtes, même si ça resterait la meilleure solution, tout simplement du fait de l'existence encore trop importante d'un regard sexiste sur les joueuses."

Et oui chère NASTY, tu le dis toi même, vous avez beaucoup moins d'investissement que les hommes d'une part. De plus, les caprices d'une fille sont une chose à gérer, suffit de voir votre scène en bois et les exigences que vous posez pour rejoindre une structure qui sont un peu trop grande.

Malheureusement, temps que VOUS n'évoluerez pas, cette barrière sera toujours présente.
allenza le 09/11/2014 à 14:5309 Nov 2014 à 14h53#7 Edité par allenza le 09/11/2014 à 14:55
Donc là normalement on va avoir droit à des commentaires soit disant humoristiques à prendre au second degré comme "les femmes dans la cuisine". L'article est bien mais ça fera pas changer les mentalités pour autant.

édit: Merci Mlord pour ton analyse impressionnante du haut de tes 12 ans et demi.
FistOr le 09/11/2014 à 15:0109 Nov 2014 à 15h01#8
En réponse a #7entre ça et les propos carrément mysogines/généralisateurs (#6 a commencé le festival) on va encore avoir une belle preuve du "pourquoi il y a pas plus de filles dans la communauté ?"...
ritCh le 09/11/2014 à 15:0209 Nov 2014 à 15h02#9
La différence de niveau s'explique à 90% par l'implication et le temps passé en jeu.

Premièrement les exemples des réflexes et du repérage dans l'espace ça va pour cs mais pourtant les femmes sont moins performantes dans les jeux esport qui requièrent beaucoup moins voire pas du tout ces qualités (lol,sc2,etc..).

Quand au question sur la génétique on croirait entendre unbdiscours d'un autre temps. L'homme est conditionné à la compétition depuis sa tendre enfance. Il est aussi conditionné à jouer à la guerre, au foot et aux jeux vidéos correspondants alors que les jeunes filles joueront à des jeux mignons sans aucune competition. L'homme est façonné pour la compétition, les femmes doivent tout apprendre et et elles s'en donne pas les moyens.
On connaît tous des potes qui jouent que de temps en temps et cela depuis toujours. et quand on jouent avec eux ça donne la même chose que jouer avec des filles: ils n'ont pas les mécaniques, leurs réflexes sont ridicules et ils ne comprennent pas très bien comment réagir face à certaines situations alors que toi, le joueur depuis tout petit tu l'as compris tout de suite.
Togi le 09/11/2014 à 15:0509 Nov 2014 à 15h05#10
Femmes => Multitâches
J'ai failli tomber de ma chaise :p

Sérieusement très intéressant ce dossier
poutrinade le 09/11/2014 à 15:0609 Nov 2014 à 15h06#11 Edité par poutrinade le 09/11/2014 à 15:06
c'est faux ! regardez scarlett ! elle est plus forte que certains coréens sur sc2
Sakia le 09/11/2014 à 15:1209 Nov 2014 à 15h12#12
Ce commentaire a été masqué, cliquez ici pour l'afficher
Dishwasher le 09/11/2014 à 15:1309 Nov 2014 à 15h13#13
Lavande le 09/11/2014 à 15:2009 Nov 2014 à 15h20#14 Edité par Lavande le 09/11/2014 à 15:25
l'esport véhicule les vieux clichés sur l'intelligence homme /femme ... c navrant
alors que les femmes sont désormais plus nombreuses à l'université et dans les études sup ;D

meme si l'article a une intention positive ,le devt part dans une direction stérile ;
c'est aussi idiot qu'une comparaison raciale du genre :
les européens/us sont-ils égaux aux coréens niv psycho-moteur ?
oui /non osef , nous savons que l'élément déterminant c'est l'environnement socio-culturel.

fixN le 09/11/2014 à 15:2209 Nov 2014 à 15h22#15
En réponse a #11Va falloir que tu saches pas mal de trucs sur Scarlett.
Jun68 le 09/11/2014 à 15:2509 Nov 2014 à 15h25#16
En réponse a #11Elle a les mêmes attributs que nous, oublie pas ça. Elle est tout autant un homme que toi :P, comme dit #15... tu ne sais pas tout xd
DazeL le 09/11/2014 à 15:2609 Nov 2014 à 15h26#17
En réponse a #8C'est misogyne que de dire que les filles sur CS sont des gamines capricieuse & qui s'investissent pas autant que les mecs mais qui, pourtant, veulent la même reconnaissance ?

Si c'est ça, alors oui je le suis.
kiroua le 09/11/2014 à 15:2609 Nov 2014 à 15h26#18
En réponse a #14
juste pour rebondir sur ta dernière phrase: Tu as en partie raison, mais je complète pour éviter les malentendus: L'inné et l'acquis sont deux facteurs qui marchent ensemble, ils ne s'opposent pas: http://www.canal-u.tv/video/universite_paris_diderot/13min_l_inne_l_acquis_hellip_et_le_reste_pierre_henri_gouyon.12442
FurieuX le 09/11/2014 à 15:3009 Nov 2014 à 15h30#19
A partir du moment où GearRXZ est un homme (preuves?), on peut aisément conclure que Hommes>Femmes
lanf3ust le 09/11/2014 à 15:3509 Nov 2014 à 15h35#20
il reste du popcorn ?

Vidéos

Suivez nous
- HAUT DE PAGE