Accueil
BlogL'e-sport, pas si différent des autres Par Vanja le 23/02/2012 à 22:53 - Vote(s) : 2 vote_moins  2 vote_plus

Dans ce blog je ne vais pas vous raconter ma vie. Cependant pour l'introduire il est nécessaire que j'en évoque un point en particulier.


Je possède deux passions qui occupent une bonne partie de mon temps libre. La première, vous vous en doutez, est l'e-sport et plus précisément SC II, où j'essaye de m'impliquer en tant que rédacteur depuis quelques temps. Ma seconde passion est le water-polo, où cette fois-ci je m’investis en tant que joueur.


« Oui et alors ? » me direz-vous. Et vous avez bien raison de le penser car au premier abord ces deux pratiques n'ont rien en commun. En effet le water-polo est considéré comme l'un des sport les plus éprouvant physiquement, se joue en équipe, dans une piscine et les meilleurs joueurs sont des serbes et des croates de 2m et 100kg. Au contraire SC II, et l'e-sport en général, peine à être considéré comme un sport, se joue individuellement, chez soit, devant son ordinateur et les meilleurs joueurs sont des Coréens rachitiques. Malgré toutes ces différences je parviens à trouver un important point commun entre ces deux sports. Mais avant tout je vous invite à découvrir en quoi consiste concrètement le water-polo en regardant ce très beau reportage, produit par Canal +.


http://www.canalplus.fr/c-sport/pid2708-c-interieur-sport.html
(Dans la saison 5, "Le polo en héritage")

Le point commun entre ces deux sports est d’être très confidentiels mais de toutefois chercher à se développer afin de conquérir un public plus important. Si vous êtes sur *aAa* je pars du principe que vous connaissez le monde de l'e-sport, son  « histoire » et ses problématiques. Cependant vous n'y connaissez probablement rien ou très peu au water-polo, même si vous venez de regarder le reportage ci-dessus. Il est donc nécessaire de faire une rapide mise au point sur l'état actuel du water-polo français.


Tout a très bien commencé pour le water-polo français puisqu'en 1924 la France obtient son premier titre olympique dans un sport collectif grâce au water-polo. Mais petit à petit les Français s'éloignent du niveau des meilleures nations mondiales. Depuis les Jeux-olympiques de 1992 à Barcelone la France ne s'est plus qualifiée. Elle ne participe même plus aux championnats d'Europe. Ce manque de résultats à des raisons, mais nous ne sommes pas là pour parler de cela. Quoi qu'il en soit l’absence de résultat a entraîné une baisse de visibilité pour ce sport et donc un faible nombre de licencié. Actuellement le water-polo est rattaché à la Fédération Française de Natation (FFN) avec la natation synchronisée, la natation, le plongeon et l'eau libre. Le water-polo français est donc actuellement à la recherche d'un second souffle.


Marko Savic Marko Savic of Germany tries to tries to shoot past Nikola Vukcevic of Montenegro as they compete in the Men's Water Polo Quarterfinal Qualification match between Germany and Montenegro during the 13th FINA World Championships at the Stadio della Pallanuoto on July 26, 2009 in Rome, Italy.


Un joueur pendant un tir.

Si l'on compare les situations dans lesquelles se trouvent e-sport et water-polo on peut donc voir qu'elles ne sont pas si différentes. En effet l'e-sport est également à la recherche de visibilité et de légitimité afin de pouvoir se développer. Dans les deux cas des solutions sont proposées et essayées par certains afin d'aider à leur développement. Cependant ces solutions diffèrent en fonction des deux sports. Voyons ce qui est principalement proposé et mis en place.

Dans le cas de l’e-sport la principale solution proposée est celle de la médiatisation et cela semble plutôt bien fonctionner. En effet le format des sports électroniques est très complémentaire des web TV puisqu'ils utilisent le même format. On assiste donc à la naissance de nombreuses web TV. En France celle qui fonctionne le mieux à l'heure actuelle est la Millenium TV, qui a d'ailleurs battu son record d’audience ce week-end lors du LDLC Winter Trophy 2012 avec plus de 10.000 spectateurs. Peu à peu cette web TV se développe et propose de plus en plus de programmes. Actuellement on peut la regarder de 14h à minuit tous les jours. On voit même apparaître des « matinales » entre 7h et 9h. Ces diffusions sont forcément bénéfiques pour l'e-sport puisqu'elles amènent une plus grande visibilité, de l'argent et petit à petit on peut espérer que ces web TV attirent de plus en plus de monde. Jusqu'à quel point ? C'est très difficile à dire. Quoi qu'il en soit l'objectif de gagner en visibilité serait donc atteint par le biais de cette solution. Mais est-ce adaptable au water-polo français ?



A mon avis, pas pour les web-TV. En effet le public e-sportif et du water-polo sont très différents. Le particularité du public e-sportif est d'être présent sur son ordinateur assez régulièrement, ce qui favorise le fait de connaître et de regarder le format « web TV ». Mais ce n'est pas adaptable au water-polo. En revanche une diffusion télévisuelle est plus envisageable, c'est d'ailleurs le cas dans d'autres pays où tous les matchs sont diffusés. Un essai a été fait en France il y a deux ans. La chaîne Sport + a retransmis la finale du championnat de France. Cependant l'expérience s'est arrêtée là. En effet les programmes à la télévision sont très figés, les consommateurs ont leurs habitudes et il est très difficile de les modifier. De plus la télévision est un médias en perte de vitesse qui est amené à disparaître dans les prochaines décennies.


Le water-polo français ne peut donc pas compter sur les différents médias existants pour se faire connaître. Il doit donc chercher une autre solution. Et cette solution a semble-t-il été trouvée par certains. Cependant elle n'est encore qu'au stade de projet, rien n'a encore été mis en place concrètement. La voici :

Comme je vous l'ai expliqué précédemment le water-polo est rattaché à la FFN. Dans cette fédération la natation et la natation synchronisée ont de très bons résultats (ce qui a d'ailleurs amené à une large médiatisation de la natation depuis quelques années). Au sein de la fédération on trouve donc de fortes disparités, que ce soit au niveau des aides au développement, à la médiatisation etc. En effet le water-polo se retrouve un peu comme le « vilain petit canard » de la FFN, que personne ne souhaite subventionner, aider, faire connaître. Certains ont donc pensé à créer une « ligue promotionnelle ». Cette ligue permettrait de donner de l’indépendance aux dirigeants vis-à-vis de ceux de la FFN tout en continuant de profiter des aides de l’État ce qui favoriserait la création d’événements en tout genre permettant de mieux faire connaître le sport auprès du grand public, une meilleure fluidité dans l'administration et donc un meilleur développement.





Un équivalent au niveau e-sportif?

C'est donc une solution totalement différente de celle de l'e-sport qui est envisagée. Il est intéressant de voir si cette solution est adaptable à l'e-sport. Est-il possible de créer une fédération permettant une réelle reconnaissance auprès du grand public ? Ceci permettrait d'aider à la professionnalisation, d'organiser plus souvent et de façon plus claire des événements en France. Ce sujet paraît extrêmement complexe tant il existe des conflits d’intérêt entre les différentes équipes, les différentes jeux etc. De plus la mise en place d'un tel projet demanderais un investissement personnel énorme de la part de plusieurs personnes, or à l'heure actuelle ces « messies » ne sont pas encore arrivés. Cependant ce passage par une reconnaissance de l’État paraît indispensable pour que l'image de l'e-sport change auprès du grand public, que cette image de « geek boutonneux » disparaisse.


Le but de cet article était de faire part de mon expérience et de mon ressentit personnel. Comme je l'ai indiqué précédemment le problème est le même dans ces deux sports, mais les solutions proposées sont différentes. Mais je pense qu'il est important de voir ce qu'il se fait ailleurs et de réfléchir afin de voir si ces solutions sont adaptables dans notre propre cas. Bien évidemment j’espère que ce sujet vous aura intéressé, et que vous me donnerez votre avis (et aussi que vous aurez envie d'aller à la piscine pour essayer le water-polo:) ).

Antamil le 23/02/2012 à 23:49#1 Edité par Antamil le 23/02/2012 à 23:50
A mon avis, c'est trop tôt pour l'esport. Contrairement à plein d'autres disciplines, les jeux esport sont trop jeunes et ne sont que des produits purement commerciaux pour le moment ce qui amène à des règles et des techniques de jeux limités beaucoup trop changeantes. Tant que l'on sera dans cette situation l'esport ne sera jamais pris aux sérieux à l'égal du jeu d'échecs ou du jeu de go qui sont des disciplines qui offrent des possibilités infinies.

Seulement les jeux de stratégie dynamique, je pense, sont l'avenir de ce genre de discipline. C'est un peu dans l'ère du temps comme les fast fps et les moba. Il va falloir attendre que ces jeux atteignent tous leur potentiel avec des développeurs de bonne volonté qui ne cherchent pas qu'à faire du profit comme blizzard et valve.

A ce moment là l'esport sera pris aux sérieux et on pourra parler de fédération, de subvention et de vrais contrats de sponsoring à long terme. Et pour qu'il y est une uniformité des événements il faudrait que chaque structure est les mêmes sources d'argent.

Quant au water-polo, leur point commun c'est d'avoir un public restreint mais son développement, je crois, dépend d'un engouement culturel quasi inexistant à l'inverse des pays de l'Est. Alors que l'esport est soutenu par un public geek qui prend de plus en plus d'ampleur. Ce n'est pas comparable. Mais tu es beaucoup mieux placé que moi alors...

Donc arrêtez de rêver et attendez que les choses se fassent tranquillement. Si l'esport a un bel avenir, alors les choses se feront mais c'est pas la peine de se précipiter au risque que tout s'effondre.
1
0
pone][Mesir le 24/02/2012 à 10:29#2
je dirais qu'il y a encore le temps en france car l'émission game one na jamais fait beaucoup de retransmission direct de match que sa sois cs, starcraft 2 etc.... et si sa avait du commencer quelque part sa aurais été sur cette chaine donc je ne pense pas que les webtv vont se faire remarquer par de vrai chaine tout de suite donc on à le temps
1
2
ixdouille le 24/02/2012 à 16:56#3
Juste un commentaire pour dire que je conseille a tous les passionné de sport de regarder tous les Intérieur Sport j'ai rarement vu des reportages d'une telle qualité! Notamment celui sur kilian jornet ou encore les frères fourcade ! :D
0
0
Kizkoo le 26/02/2012 à 10:27#4 Edité par Kizkoo le 26/02/2012 à 10:29
dans ta comparaison , y'a un truc qui ne va pas , dans un sport y'a une notion de continuité , de durée , alors que l'esport est un ensemble de jeux (pas seulement un) qui seront obsolète dans un avenir proche.



sinon gaffe rémi , y'a un mec qui voulait sauvé l'esport , lancé de grand débats sur la mondialisation , les mécènes , les triades chinoise etc ...
un jour , il a disparu et depuis on ne l'a jamais revu : rip thebeast :D








0
1
AioL! le 27/02/2012 à 16:06#5 Edité par AioL! le 27/02/2012 à 16:09
C'est très intéressant, et merci pour les liens des reportages canal ils sont très bien fait !

Sinon je pense que quoi que l'on face certains sports sont condamnés à rester dans l'ombre et le water-polo et l'esport en font parti. A bien y regardé la "hiérarchie" sportive n'a pas changée depuis un siècle et fondamentalement la France n'est pas une nation "sportive" comme peut l'être l'allemagne ou les USA.

J'oserais aussi remettre en perspective les choses: il a fallu attendre les années 80 pour assister à des retransmissions de foot à la télévision, le milieu des années 90 et l'avénement du cable et du satellite pour que les championnats soient retransmis et la coupe du monde 98 pour que ce sport devienne "véritablement" populaire. Entre la coupe du monde 98 et 2002 les droits télés ont été décuplés ! Un siècle pour que le sport le plus populaire au monde puisse toucher une large audiance, et avec des revenus énormes de droits télés!

On assiste un peu à la même chose depuis 2 ou 3 ans dans l'esport avec le streaming, il a permis de toucher une audiance très large. Pour la comparaison je suis presque certain que platini dans les années 80 Platini ne gagnait pas beaucoup plus d'argent que Huk aujourd'hui (si ce qu'on dit de son contrat a 10k$ / mois est vrai).

Aussi a-t-on réellement besoin de plus de médiatisation dans l'esport ? Pas certain, on atteint un stade ou le public garde une grande proximité avec les "pro" et ou la convivialité reste présente.
0
1
Kizkoo le 27/02/2012 à 19:31#6 Edité par Kizkoo le 27/02/2012 à 19:33
la comparaison Platini et Huk , franchement t'es pas sérieux :D

ton propos tient pas la route deux secondes , l'esport et le football rien à voir et même le sport en général, l'analogie avec le sport s'arrête rapidement , déjà grosse diff , les jeux vidéos appartiennent à des entreprises ;)

0
1
ZeXx le 02/03/2012 à 11:00#7
Très intéressant, bien écrit !

Pour ce qui est du débat malheureusement la France reste assez figée en terme d'opinion publique ( et c'est malheureux ) quant à l'e-sport.
0
0
Suivez nous
- HAUT DE PAGE