Accueil Apple Android
Forums > Actualités > LEAGUE OF LEGENDS
Créer un sujet

Lcs EU 2019 ?

Bonjour, pour vous quelle seront les structures présente dans les franchises EU ?

Fnatic et G2 sont quasiment sure d'y être ,mais aprés ?

Vitality et Splyce ont leurs chance ? et Giants ?

Perso je voit pas H2K et malheuresement les Uol auront pas les moyens ....

Des clubs de foot ? (Arsenal;Swansea,Crystal P, PSG, Man U,etc... ? )

Voir des clubs Esport (Origen,nip,SK,Astralis,Navi,Envy us,dignitas,immortals,etc...) 


#0
10/06/2018 à 16:27
Fnatic est la seule équipe que je vois obligatoirement présente (ils investissent déjà beaucoup), et ROCCAT la seule que je vois vraiment pas rester (ils ont aucun intérêt à payer autant pour ce qui, à la base, sert juste de pub pour leur marque).
Tout le reste peut sauter. Cela dit, je pense que G2 et Vitality resteront. Giants, Misfits, Splyce, Schalke et H2k potentiellement aussi. Les Unicorns, peu de chances mais sait-on jamais. 
Pour les arrivées, Origen probablement, ils ont les thunes et la communauté. Dignitas pourquoi pas vu qu'ils ont une identité européenne. Ou de nouvelles structures, notamment des clubs de foot.
#1
10/06/2018 à 16:45
J'ai misé sur 4 équipes survivantes grand maximum
Et quand à deviner les noms des nouveaux arrivants, quand on voit ce qui s'est passé en NA faut être vraiment très doué
#2
10/06/2018 à 16:51
Avec le fail du deal Bamtech, je pense qu'il y a une chance que les franchises n'existe jamais, ou alors que les prix soit tellement bas que l'on retrouvera exclusivement des clubs esports.
Sinon il y certain que les equipes comme UOL, H2K ou Giants ne veulent ou ne parviennent pas à réunir l'argent. 
#3
10/06/2018 à 17:17
Giants à pas les moyens ? 

Je suis le seul a voir Envy US tenté sa chance ? 


Lécrivain: Oui Fnatic mis hors des LCS serait trés étonnant ,G2 aussi (c'est un peu les rivaux de FNC ,imagine la ligue de foot espagnole  avec seulement le barça mais pas de real par exemple ) 

Mais sinon (hors rumeurs Swansea/arsenal/crystal Palace ) niveau club de sport, il y à d'autres rumeurs ?
#4
10/06/2018 à 18:24
#3 le prix est deja fixé, il ne va pas changé du jour au lendemain. 


Pour les 10 équipes qu'on aura en 2019, c'est impossible a prédire. Tout va dépendre des investissements que les équipes pourront trouver.

A première vue Fnatic ne devrait pas avoir de problèmes pour trouver les fonds et pondre un gros dossier. 

Schalke ca paraitrait étonnant qu'ils aient galérer à remonter en LCS si c'est pour n'y rester qu'un an, et ils ont les épaules pour y être.

G2 devraient eux aussi trouver les investisseurs sans problème pour en être.

ROCCAT comme dit plus haut, n'ont pas grand interet a investir autant, en revanche ils pourraient s'associer avec d'autres et pourquoi pas monter un dossier commun avec une ou plusieurs autre équipe.

Missfits ils ont les moyens mais dans le cas où Riot devait choisir entre des clubs européens de sports, et une structure soutenu par un club américain est-ce qu'ils ne priviligeraient pas l'europe? A voir.

Vitality, je pense qu'ils auraient les moyens mais est-ce qu'ils veulent depenser tout cet argent? Je me rapelle de certaines itw de Neo où il disait ne pas vraiment apprécier les franchises.

Splyce et H2K, on connait pas trop les moyens derière ces structures. H2K a milité pour qu'on en arrive a des franchises donc ils devraient avoir les épaules, mais vu le ton qu'ils ont eu vis a vis de Riot pas sûr qu'ils soient sélectionnés. Splyce à voir, ils ne m'ont jamais fait vibrer donc ca ne serait pas une grosse perte à mon avis. 

En revanche pour UoL le seul argument qu'ils ont serait qu'ils aient plus grosse fanbase...  Sans parler des mastodontes que sont fnatic, G2, Vitality et qui ont LARGEMENT plus de followers sur les réseaux sociaux, comment explique-t-on que même Giants a 30% d'abonnés twitter en plus que UoL? C'est pas parce que leur fanbase est très voyante qu'elle est la plus importante. A moins d'un partenariat incroyable j'ai du mal a les voir faire le poid.

Giants, ils viennent d'avoir un naming avec vodafone, ca fait un peu d'argent mais c'est loin de suffire. Peuvent-ils attirer plus d'investisseurs? J'y crois moyennenment
#5
10/06/2018 à 18:42
Pourquoi les gens sont aussi obnubilés par les clubs de foot sérieux? Comme si il n'y avait qu'eux pour investir.

Parce que bon si on parle juste de chiffres, 10 millions c'est clairement léger pour un nombre très important d'entreprises. Après est ce qu'une franchise EU vaut ce prix c'est une autre question.

Il suffit de voir en Corée, il y a des entreprises high tech, compagnie aérienne et même du fast food.

Concretement personne n'est réellement exclu de la course pour la seule raison des moyens financier, trouver un partenaire ça se fait. Le délai étant le seul facteur réellement déterminant.
#6
12/06/2018 à 21:37
Ben les gens pensent à des clubs de foot parce que c'est généralement eux qui investissent dans l'esport, parce que ça leur permet de toucher un nouveau public. La Corée c'est incomparable, l'esport est beaucoup plus développé là-bas et énormément de jeunes le suivent, donc c'est une aubaine pour les différentes compagnies. De plus, la Corée c'est un seul pays, ce qui rend les choses beaucoup plus faciles pour les sponsors : 51 millions d'habitants, une seule langue ; l'Europe, c'est 742 millions d'habitants, plus de quarante pays et une bonne trentaine de langues différentes, ça rend les choses tout de suite beaucoup plus compliquées même si ça fait techniquement beaucoup plus de fans d'esport potentiels. Sauf que s'il y a bien un genre d'entité qui est à même de viser un public international en Europe et qui serait sujet à investir dans de la compétition de haut niveau, c'est justement les gros clubs de foot.
#7
12/06/2018 à 23:00
Je suis plutôt d'accord avec toi. Mais bon les clubs de foot sur lol, il y a eu schalke, psg en gros investisseurs. Le reste s'étant contenté de minimiser les risques et de prendre la température. Difficille de dire que généralement c'est eux qui investissent. Surtout que dernièrement de plus en plus d'entreprises se lancent aussi dans ce secteur.

Le principal problème j'ai l'impression, c'est que les gens voient l'investissement dans une franchise que comme un outil de promotion. Là où oui les clubs de foot sont les principaux intéressé. Mais concrétement, ça ne se limite pas qu'à ça. On est sur un marché à forte croissance, bulle spéculative ou non c'est une autre question, de nombreuses entreprises peuvent tenter l'aventure. On peut aussi regarder, vu que la corée est plutôt un cas à part, les autres franchises, LCS NA et OWL,  ou différentes levées de fonds des structures esportives, les clubs sportifs ne sont pas omniprésent loin de là.
#8
12/06/2018 à 23:39
Tant qu'à parler d'étendre leurs fanbase, pourquoi pas des clubs de NBA/NFL/NHL/MLB rejeté du processus de sélection en NA qui viendraient postuler en Europe? Ou pourquoi pas des équipes asiatiques qui viendrait pour les mêmes raison  de rejet?

Nous l'avons déjà vu ces derniers mois, des équipes de foot européenne qui investissent ailleurs (bon surtout en Chine) mais également des équipes esports historique européennes qui investissent hors de l'Europe. Le Real Madrid et l'OL sur Fifa en Chine, le PSG sur Dota 2 en Chine, NIP au Brésil sur Rainbow 6.
#9
13/06/2018 à 08:50
Parce que c'est du business, ils vont en Chine et plus généralement en Asie parce que c'est un nouveau marché pour eux. Les franchises américaines (nba, mlb, etc) ont déjà une fan base en Europe, s'ils veulent attirer de nouveaux spectateurs/consommateurs de leurs produits ce n'est pas en Europe qu'il faut investir. (L'Europe est déjà à fond derrière la NBA, la NHL n'attire que les pays du nord de l'Europe, la MLB il faut investir en Asie parce que ce sont eux qui jouent au baseball, la NFL pareille).
Pour l'Asie, eux non plus n'ont aucun intérêt à investir en Europe, la seule chose qui attire, c'est le sport et l'Europe est devant la Chine sur tous les sports majeurs, et les entreprises hors équipes sportives n'ont aucun intérêt d'investir, car il n'y aura aucun retour.
#10
13/06/2018 à 13:45
Suivez nous
- HAUT DE PAGE