Accueil Apple Android

Étude sur les joueurs de jeux vidéo en

Bonjour !
Doctorant en psychologie à l’université de Lille 3, je réalise actuellement un travail de recherche qui porte sur les caractéristiques et comportements des joueurs de jeux vidéo en ligne. Je cherche des volontaires, joueurs en ligne, prêts à m’accorder une quinzaine de minutes pour compléter ces différents questionnaires. L’objectif est de mieux comprendre les différences entre les joueurs selon le type de jeu qu’ils préfèrent.
Afin de mieux vous connaître, nous vous proposons de remplir les questionnaires au lien suivant : 
https://limesurvey.univ-lille3.fr/index.php/157257/lang-fr
Le questionnaire est totalement anonyme (pas de filtrage d’adresse IP), vous êtes libre de ne pas répondre à toutes les questions. Il est possible que certaines réponses donnent l’impression de se répéter. Des éléments explicatifs et un email de contact sont indiqués à la fin du questionnaire. Ce protocole est validé par le comité d'éthique d'établissement de l'Université Lille 3.
Nous vous remercions pour votre participation !
#0
06/06/2017 à 14:56
J'ai eu l'impression d'être un cobaye en répondant à ce questionnaire, comme si on était une communauté qu'on abordait avec un questionnaire de psy : "êtes-vous accro aux jeux vidéo", "vous sentez-vous coupable après avoir joué", etc... comme si les jeux online étaient encore un truc d'enfants à problème et non pas un loisir comme un autre...

Edit: Ah tiens à ce propos, si j'avais vu que ton compte avait été créé juste pour ça, j'aurais sans doute pas répondu. Je veux bien aider quelqu'un de la communauté aAa, mais un inconnu qui débarque comme ça avec ce type de questionnaire, dans la vraie vie je l'envoie chier (et pourtant je suis poli).
#1
06/06/2017 à 17:05
Clairement d'accord avec poukie... Les deux premieres partie ok, la troisieme c'est limite insultant, et je me suis arrété a la moitié de la page...
#2
06/06/2017 à 19:30
Pour des cas cliniques, voir avec linak et sardoche.

XD
#3
06/06/2017 à 20:11
sans m'avancer je doute que l'auteur s'y connaisse en Esport ni meme en jeux videos ...sinon etudie myriah tu verras c'est un super cas xd
#4
06/06/2017 à 20:53
"5. Si j'en ai la possibilité, je jouerais à ce jeu durant mon temps libre. "

j'ai pas compris!!!
#5
06/06/2017 à 21:03
Pour ceux qui trouveraient certaines questions mal posées ou redondantes : il faut aller jusqu'au bout du questionnaire pour comprendre pourquoi. Pas simple j'en conviens...
#6
06/06/2017 à 22:45
Il faut savoir que les questionnaires utilisés dans la recherche en psychologie ne sont pas créés à partir de rien par le chercheur mais sont le plus souvent adaptés à partir d'outils validés pour d'autres populations. Je ne sais pas si c'est le cas ici, mais si l'auteur cherche par exemple à regarder comment les pratiquants d'e-sport peuvent être caractérisés par le biais de certaines variables (addiction entre autre) afin d'en extraire les spécificités, il va devoir utiliser un test sur l'addiction "classique" qui a été conçu à l'origine pour d'autres contextes (en modifiant les termes pour que cela puisse correspondre). Ne vous sentez donc pas attaqués par l'auteur de ce post, ce n'est (probablement) pas lui qui a créé ce questionnaire.
#7
06/06/2017 à 22:55
@Zerker C'est bien le probleme. Dès qu'il est question de jeu video, la psychologie a tendance a perler d'addiction. Ya aucun autre sujet? Je veux bien qu'il y ait des personnes addict, mais pourquoi généralisé les joueurs a ça? C'est plus cette partie que je trouve insultante. (le questionnaire en lui même, si le but est bien d'étudié quelle est la parts des joueurs addicts, il est bon. Mais si c'est le but, que le mec qui demande ne nous dise pas qu'il s'agit  "de mieux comprendre les différences entre les joueurs selon le type de jeu qu’ils préfèrent". On a encore un esprit critique, a fortiori pour la majorité des personne sur ce site...
#8
07/06/2017 à 19:26
l'image du no life gros qui passe h24 sa vie sur un pc a jouer et manger des chips ,et qui na auune vie sociale ...

les clichés debiles...


#9
07/06/2017 à 19:52
@COLL : le probleme c'est que dans la methodologie de la recherche, il faut a tout prix éviter de donner des indications sur les hypothèses qui sont faites à priori, sinon cela oriente les réponses et biaise les résultats.
En outre, parler d'addication par rapport au jeu-video n'a pas nécessairement pour objectif de stigmatiser les joueurs, mais de faire avancer les connaissances par rapport a de nouveaux types de pratiques comme l'esport par exemple.
Admettons que mon hypothese est que les classifications actuelles pour l'addiction ne sont pas pertinentes vis à vis de la variable "temps de jeu" considérant les joueurs qui s'entrainent 10h par jour tout comme un sportif le ferait. Et bien je vais dans ce cas administrer un questionnaire classique et montrer que les scores qui en ressortent ne sont pas coherents avec la realité, a savoir que malgré 10h par jour, les joueurs en questions ne ressentent pas de manque ou autre. Mais pour faire avancer l'état des connaissances il faut parfois en passer par là.
#10
08/06/2017 à 13:49
Questionnaire assez peu encourangeant. 

Par ailleurs, je déconseille les questions qui ont deux extrêmes au niveau de leurs modalités : cela encourage fortement les réponses neutres. 
#11
09/06/2017 à 17:42
Suivez nous
- HAUT DE PAGE